Peillon, le candidat de trop


Vincent Peillon réfléchit à une candidature à la primaire. Il lui reste une semaine pour se déclarer. Le ridicule ne tue plus.

Je me souviens de Peillon au Congrès socialiste de novembre 2008. J’y étais, avec d’autres Leftblogs, officiellement anonyme, mais officiellement accrédité pour couvrir ce Congrès post-défaite contre Sarko. Je soutenais Ségolène Royal, comme Valls et Peillon. Le temps a passé. A l’époque, nous étions avec Donatien, Vogelsong, Jegoun, Marc Vasseur, Dagrouik, Seb et quelques autres.

Le temps a passé.

Les curieux peuvent chercher dans les archives de ce blog.

Nous sommes en 2016 et Peillon « est prêt mais consulte encore. » Mieux encore, Peillon laisse un proche tester la presse avec cette improbable formule: « Arnaud Montebourg et Manuel Valls, ça ne représente que les deux bouts de l’omelette. » `

A-t-il déjà fait une omelette lui-même ?

Quelle est donc le sens de cette métaphore ?

Aidons-le.

Vincent, tu n’es ni de Gaulle, ni Jeanne d’Arc. Ta présence à une primaire, une primaire déjà gênante par l’étroitesse de son périmètre, aura ceci de gênant qu’elle laissera penser que tu candidates contre ton ancien très proche Montebourg pour de mauvaises raisons.

Une omelette n’a pas de coin. Sauf quand elle est ratée.

Si tu veux marquer l’Histoire, soutiens au moins la France insoumise. Le reste ne serait que tactique. Tu partages avec Mélenchon un souci pédagogique, l’envie d’expliquer au monde le sens du monde.

Le monde d’aujourd’hui craque devant les assauts de l’extrême droite ou de l’extrême populisme. Et cette multiplication de candidats dont la différence avec la candidature de Fillon/Macron est aussi faible que leurs incantations verbales sont fortes est dangereuse et ridicule.

Vincent, renonce.

Advertisements

25 réflexions sur “ Peillon, le candidat de trop ”

  1. ou comment devenir ou redevenir ministre…
    La primaire ou la grande scène de théâtre où tout se joue démocratiquement sur le vote d’une minorité …
    Ou quelque chose m’échappe face à cette grande mascarade !

  2. Selon le « Canard » de cette semaine, c’est Martine Aubry qui aurait prié Peillon de sortir du placard . Et ce brava garçon a obtempéré, comme si la veste qu’il a ramassé aux Européennes ne lui tenait plus assez chaud .

  3. Je trouve ça bien, plus il y aura de monde à la primaire, plus ça donnera envie de payer pour choisir.

    C’est comme une voiture, il y a le modèle de base : Valls, Montebourg et les options…Peillon, Filoche….
    Donc pour une primaire on devrait pouvoir voter au moins deux fois pour affiner son choix genre :

    je choisis le modèle Valls option Filoche… par exemple..

  4.  » Le monde d’aujourd’hui craque devant les assauts de l’extrême droite ou de l’extrême populisme……….

    il sont déjà au pouvoir mais ils ne savent pas encore eux mêmes à quel point ils sont capables de toutes les petites compromissions pour garder leur pouvoir, nombre de ceux que nous avons aujourd’hui sont prêts à offrir le don de leur corps (il n’ y a plus guère d’esprit) à Mame Le Pen qui n’a pas trop de réseaux ni de logistique si par le plus grand des hasards elle accédait au pouvoir.
    Je maintiens qu’elle n’y arrivera pas, mais si tout le monde préfère se faire peur avec ça, loin de moi l’idée de faire baisser le niveau d’adrénaline collectif..

      1. AURORE

        Le Fn a un fond de clientèle de 6 millions de personnes en âge de voter. En regardant les tranches d’âge on se rend compte assez vite quec’est le vieillissement de la population qui provoque sa poussée régulière, certes mais fortement limitée.

        Entre 1988 et 2012, pour les présidentielles , il y a eu 8 millions d’inscrits et 5 millions de votants supplémentaires et le FN n’en n’a gagné que 2 millions, compte tenu d’une abstention qui va invariablement de 7 à 9 millions de personnes..

        En 2002 l’année où Chirac a gagné avec un score digne d’un pays communiste, il y a eu même 11 millions d’abstentions et le FN n’avait fait à l’époque que 5 millions de voix…

        Il faudrait donc un pétage de plomb collectif de grande ampleur sous l’effet d’un gaz hilarant, à l’échelon du pays, pour voir les français dans leur majorité porter ce négoce de chasse à la subvention publique à l’Elysée.

        Bon allez admettons,…..héhéhé,…le jeu alors va juste consister à parier sur le nombre et les noms des embusqués du LR prêts à rendre service à Mme Le Pen, une fois casé la famille et les copains..

        En France nous sommes peut être masos, mais raisonnablement. On envisage juste Fillon, Valls et Macron…

  5. hello Aurore, ouiz le Spectre /votons-élisons James Bond !

    sans dèc (qué?) agité ou pas, je dirais que la tendance (del mundo) sort des lapin du chapeau du genre Quiproquo.
    (ni d’aller mesurer les champs de maïs de l’un ou de compter les chais de beaujolais de l’autre)
    perso, juste éviter de parier qql temps,

    sinon, en parlant de casting improbable, par ex. d’imaginer un milliardaire blanc emménager dans un logement public abandonné par un noir (qué? je déconne)
    alors pire (?!) l’interview du sociophysicien (qué?) français, Serge Galam, qui prédit la victoire de Trump et la défaite de Juppé,

    http://www.causeur.fr/l%e2%80%99homme-qui-a-prevu-l%e2%80%99election-de-trump-et-la-defaite-de-juppe-41424.html

    mon avis…, le pronostic (/proba) avec le temps à perdre/perdu et la voyance sans malentendu = médiacratie,

    Excellent Voda ! ..le candidat concurrent (à suivre)

  6. Cette primaire tourne à la farce, si bien que les sujets importants sont totalement ignorés.
    Mais en fait, combien de personnes se sentent concernées ? Seules celles qui s’intéressent aux petits jeux politiciens.

  7. Cette primaire dite de Gauche ce n’est même pas
    du théâtre de boulevard mais plutôt du théâtre
    d’improvisation,

    qui plus est avec souffleurs
    (les conseillers en communication) qui sont
    souvent les mêmes pour … allons
    soyons bon public… disons … les « vedettes »
    Valls, Montebourg et Hamon.

    Après tout ne boudons pas notre plaisir
    cette primaire manifestement faite pour
    la promo du PS réussit bien à la faire,
    dans le genre comique il est vrai

    De ce point de vue c’est un succès.

  8. en effet, on peut se gausser ou se bidonner, -ni de s’en priver ! encore qqls décennies, (siècles?)
    aussi du constat quasi unanime: marre des -mêmes- élites, charlatans ou ‘tous pourris’, et ..de les revalider !
    /jamais dit que je-comprenais,

    peut-être ce lien, expliquant la Démocratie (on connait) ou autre Science (politique) Etonnante,
    le vote alternatif ? le paradoxe d’Arrow ? de Condorcet ? du chevalier de Borda ?
    non, la méthode du jugement majoritaire:

    https://www.youtube.com/user/ScienceEtonnante

    (et !) de Nouvelle Aquitaine, St Jean de Luz (la lumière) une nouvelle ni la dernière, avant le père Noël:
    Mamy A Marie se présente, ..bienvenue au club !

  9. Il ne s’agit évidemment pas pour Peillon de redevenir ministre; à part peut-être Valls, tous les candidats actuels à la primaire partent du principe que les présidentielles de 2017 seront gagnées par la droite, et il ne s’agit que d’une lutte pour savoir qui prendra le contrôle du PS dans l’opposition.

    Peillon, pratiquement retiré de la vie politique, n’a aucune ambition à ce sujet; il est simplement propulsé par des gens ( Aubry ?) qui ne veulent pas que Valls arrive en tête de la primaire.

    C’est bien dommage : avec le programme thatchérien de Fillon, le PS se retrouve repositionné à gauche sans avoir à changer de discours, et le combat était peut-être jouable; Fillon a redonné une signification au duel gauche/droite, et rendu moins crédible le discours sur l’ « UMPS » du Front National.

    1. HELENE

      les français sont d’accord pour tailler ans les aides sociales ………….des autres

      concernant les fonctionnaires, il y en a 5 millions, sauf à considérer qu’ils sont tous célibataires, 5 millions de fonctionnaires, cela représente en gros entre 5 et 10 millions de familles concernées dans un pays qui en compte 18 millions au recensement de 2011.

      Fillon a balancé son programme comme une vache sa bouse. Sauf à être masos, quasi 3 millions de votants ont accepté le programme tel quel ce qui veut dire en clair, qu’il y a au moins 3 millions de personnes qui n’ont ni problème de fin de mois, ni prestations sociales, ni fonctionnaire dans leur entourage, ni problème d’emploi..

      Moralité : il y a encore des gens heureux en France.

      1. Ou des gens qui avaient 2 euros en trop.
        Fillon n ‘est pas obligé de supprimer 500.000 fonctionnaires
        Il passe la fonction publique aux mêmes bases que le privé. Même grille de salaire, même horaire, même taux de cotisations, mêmes avantages que le privé, même calcul des retraites, et voila, le problème est réglé . Comme les fonctionnaires partant en retraite se trouvent sur le régime général, que l ‘état est sensé rembourser la CNAV au centime près, ce sera de l ‘avance.

  10. Vaut peut être mieux garder son souffle en attendant des déclarations des prochains candidats.

    Les « extrèmes » de chaque côté ont raté une belle occasion de parler d’eux ces derniers mois, en organisant une primaire parasite aux deux partis principaux..

    Ce serait formidable d’avoir une quarantaine de candidats sur la ligne de départ, il y en aurait pour toutes les nuances et les sensibilités de chacun

    – un candidat pour les chasseurs et pour les pêcheurs
    – un candidat des employés des grandes surfaces
    – un candidat des pauvres et des chômeurs
    – un des classes moyennes
    – un candidat qui ne fait pas de politique

    Dire qu’un candidat supplémentaire est de trop, c’est un peu comme faire de la discrimination ……héhé

  11. Déjà une « Promesse » de Mr Valls reniée
    une Promesse ? une Bravade (Fillonesque
    qui plus est) comme c’est son habitude.

    Hotre Dame des Landes est suspendu.
    et c’est tant mieux.

    Valls socle de gauche pour s’opposer à Fillon
    de droite ? C’est risible et il faudrait en pleurer
    si cela devait se produire

    Valls l’inconstant nous baratine avec ses élément de
    langages rédigés à la hâte par ses conseillers
    politiques publicitaire comme Aquilino Morel ou Fouks,
    des « professionnels de communication » gens qui se
    fichent du Fond et de l’aspiration profonde des gens.

    Valls est bien un Sarkosy « dit de Gauche », les feuilles
    mortes se ramassent à la pelle, au printemps
    le vent du changement les auront évacués.

  12. Cette « primaire de la gauche », vu l’origine des candidats, ressemble plutôt à une espèce de congrès du P.S, destiné à connaitre celui qui ramassera les débris du parti après la présidentielle et les législatives

Les commentaires sont fermés.