Fillon, couché


Il s’est déjà couché, si vite, si rapidement. La polémique sur son effroyable programme de privatisation de l’essentiel de notre Secu a eu raison de la fausse franchise d’un homme qui a servi de paillasson ministériel de Sarkozy pendant 5 ans. Fillon a renoncé à avouer son projet, et de réfugié désormais derrière une hypothétique consultation post-élection. 

Ne nous méprenons pas. Fillon est la version moins bling bling mais la version aggravée du sarkosyzme déclinant. Un homme rongé par l’ambition qui l’amène à tous les compromis et beaucoup de revirements, sur fond de convictions réactionnaires évidentes.

La primaire de droite a joué son rôle de « révélateur » au sens presque primaire du terme. 

Fillon n’avait pas changé. 

Advertisements

11 réflexions sur “ Fillon, couché ”

  1. Je pense à une « reculade » bien calculée. Juste de quoi se faire élire, et remettre ça sur le tapis, le cas échéant.

  2. Dommage que la gauche soit si divisée, difficile d’imaginer en l’état actuel, de la voire au second tour. Sinon, avec cette droite réac, il y avait un boulevard…

  3. Séguin doit se retourner dans sa tombe.
    Cet homme est un véritable caméléon, à l’image d’ailleurs de quasiment toute la classe politique.

    Mieux vaut détourner le regard de tout cela et penser à ceux qui nous entourent, c’est à dire les Français.

    Peut être arriverons nous un jour à recréer une société, c’est tout le « malheur » que je nous souhaite.

  4. Séguin doit se retourner dans sa tombe.
    Cet homme est un véritable caméléon, à l’image d’ailleurs de quasiment toute la classe politique.

    Mieux vaut détourner le regard de tout cela et penser à ceux qui nous entourent, c’est à dire les Français.

    Peut être arriverons nous un jour à recréer une société, c’est tout le « malheur » que je nous souhaite.

  5. Fillon Valls serait une ressucée en
    encore moins bien de Sarkosy Hollande.

    Déjà le programme du premier, Fillon, fait
    l’effet d’un bonhomme de neige qui se décongèle

    et celui

    du second, Valls, d’un château de sable
    d’un concourt Miichey pour enfants (à moins
    que ce soit pour artistes modernes à lois
    symboliques) .

    Pour se distraire pourquoi pas ?
    Pour gouverner, Pitié ni l’un ni l’autre !!.

    1. De deux maux il faut choisir le moindre ! C’est comme ça la vie, une suite de compromis.
      Celà dit, Fillon pas élu déjà battu.
      J’aime bien l’image du paillasson de Sarko…faut garder pour plus tard….en plus avec des sourcils pareils.

  6. Pour ne pas être déçu, il suffit de les juger sur leur passé, pas sur leurs promesses .
    Si vous pensez qu’ il était l ‘ avenir, coiffez le bonet d’ âne.
    Oui, il changera la sécu, avec ses potes ils n ‘ en font pas partis.
    Non, il ne changera pas le statut de fonctionnaire, c ‘est là qu ‘est le beurre de sa tartine .

  7. Il faut se méfier de ce genre de personnages serviles par ambition, ils sont revanchards quand la situation leur est quelque peu favorable.

    Gaffe donc; Il peut louvoyer pour arriver à ses fins, et devenir l’outil rêvé pour les allumés de Bruxelles.

Les commentaires sont fermés.