L’état d’urgence dans la loi, cette urgence.


Et oui, une urgence du nouveau jeune monarque. Inscrire l’état d’exception dans la loi normale, faire voter par une majorité que l’on devine gigantesque l’état d’urgence dans la loi qui gère la non-urgence.

L’état d’urgence a une spécificité bien connue: ces mesures liberticides, acceptées au nom de la défense de la nation pendant le temps limité de cette urgence, seront inscrites dans la loin de tous les jours, sans accord préalable d’un juge indépendant.

Inscrire l’urgence dans la non-urgence est dangereux.

 

Publicités

51 réflexions sur “ L’état d’urgence dans la loi, cette urgence. ”

  1. C’est curieux, cette façon de décrédibiliser totalement ce qu’on vient de dire en y ajoutant une pitoyable guignolade d’un “comique” de la radio d’État (il aurait fallu beaucoup plus de guillemets autour du mot, mais cela aurait eu un effet disgracieux…). Ce type, dont par bonheur j’ignorais l’incertaine existence, est d’une nullité qui n’a pour égal que la satisfaction de soi qu’il affiche.

    1. Et bien moi je le trouve très drole ce Meurice et ses micro-interviews nous font plonger dans l’abime absolu des fan de macro, du FN, de la poulaille, des apeurés divers, racistes, islamophobes…

      Il y a, en plus de franche rigolade, de la maïeutique dans l’accouchement de ses expressions candides de la connerie interne aux impuissances étalées.

      je comprends que Votre Suffisance y trouve l’horrible reflet de ses ratages.

      1. De quels « ratages » parlez-vous donc ? Quant à votre phrase précédente, c’est un bel exercice de cuistrerie : je vous la pique et l’encadre…

  2. Des gens ont été assassiné , d ‘autres le seront encore.
    Des militaires risquent leur vie tous les jours pour défendre des gens qui ne se défendent pas. Notre police est hué et caillaissé par de la racaille et les citoyens s’ en foutent, tout cela,
    Pas en Afrique, chez nous.
    Un gouvernement incapable de défendre ses administrés, une justice privilégiant les voyous pour ne pas risquer de blesser des communautés
    Et un comique se fend la poire devant l ‘ état d’ urgence .
    C’est ça, c ‘est ça la France, un bordel où l ‘ étranger a tous les droits et où le citoyen obéi servilement .

    1. Blabla, je comprends pourquoi la France est la plus grosse consommatrice d’anti-dépresseurs avec un discours pareil. Vous rendez-vous compte du leitmotiv ?

      Détendez-vous. Les étrangers ne viennent pas en France pour nous envahir ou nous faire violence.

      L’Etat d’urgence est une farce qui n’a pas empêché les derniers attentats.
      Par contre, les forces de l’ordre sont à cran, l’Etat a retrouvé la force de l’arbitraire par la mise à résidence de certains citoyens, sans réel motif.
      Tout ça pour satisfaire une soi-disant sécurité.

      Et la liberté de manifester, de s’exprimer, de vivre ?
      Surtout pas, un terroriste pourrait venir.
      Le fait est qu’Etat d’urgence ou pas, il y aura toujours des malades mentaux pour tuer et/ou se tuer au nom de je ne sais quelle idéologie ou dogme.

      1. « il y aura toujours des malades mentaux pour tuer et/ou se tuer au nom de je ne sais quelle idéologie ou dogme. »

        Sérieusement, vous ne savez toujours pas au nom de quel « idéologie ou dogme » ces massacres ont eu, ont et auront lieu ? Vous viviez où, ces 40 dernières années ? Couché dans la glace du pôle avec Hibernatus ?

        1. @didiergoux

          Vous avez beau jeu avec votre obsession pour les psychopathes qui se réclament de l’Islam, vous faites table rase de l’horreur humaine.

          Rien qu’en France, on a eu l’OAS, l’ETA et le FLNC. Vos barbus fantasmés ont moins fait parler les armes sur le territoire que les précédents groupes.

          Je ne citerai même pas les différentes boucheries qu’on appelle guerres, des 30 dernières années …

          Donc gardez votre morgue.

          1. Et encore avez-vous bêtement oublié les déprédations des Grandes Compagnies, les massacres de la Saint-Barthélémy, les Dragonnades, etc. Autant de distraction de la part d’un homme tellement soucieux de respecter tous les équilibres et de démontrer que tout se vaut (sauf les musulmans qui, eux, n’ont jamais fait de mal à quiconque) : vraiment, cela m’étonne de vous.

            1. @didiergoux

              Vous êtes fatiguant. Arrêtez de ronger votre frein et votez FN comme votre camarade @lancien, vous serez bien assorti.

              1. Et, naturellement, quand on ne trouve plus rien à dire, on brandit son gros FN-qui-fait-peur-aux-enfants-et-aux-esprits-simples, comme votre lointain aïeul agitait son gourdin pour effrayer les singes de la horde d’en face.

                Rassurez-vous : je m’éloigne sur la pointe des pieds, pour ne pas risquer de vous éveiller en sursaut de votre catalepsie idéologique.

                1. @didiergoux

                  Je vous en sais gré.
                  Quand on n’a rien à dire, on crie haro sur le barbu.

  3. Vu l’arsenal juridique existant et l’efficacité aléatoire de l’état d’urgence, on se demande quel serait l’intérêt d’inscrire icelui dans le droit commun, sauf à avoir en arrière-pensée de limiter les libertés individuelles .

    1. @alainbobards

      Pensez-vous, c’est pour combattre les barbus qu’ils disaient…

      1. Pour combattre les barbus, rien de mieux que la création d’un corps de barbiers, le privé servant les rasoirs, le savon et l’after-shave .
        Plus sérieusement, l’état d’urgence, dont la première application remonte à 1955 et à la guerre d’Algérie, n’a jamais empêché les attentats, que ce soit à l’époque ou de nos jours .

        1. @alain bobards

          Qu’importe les attentats, l’Etat a retrouvé son arbitraire: taper sur les opposants quand on se croit sorti de la cuisse de Jupiter, c’est normal.

        2. « L’état d’urgence, dont la première application remonte à 1955 et à la guerre d’Algérie, n’a jamais empêché les attentats », certes, mais êtes -vous certain qu’il n’a pas empêché des attentats?

          1. Etiez-vous né cette époque ? Des attentats, il y en a eut à Paris, à Alger, puis, lors l’OAS a pris le relais de nouveaux en France . Je me souviens du mitraillage, par des types de l’OAS, du poste de police d’Issy les Moulineaux, où une gamine, Delphine Renard y a perdu un œil

                1. Pour info, état d’urgence où pas, la « bataille d’Alger » n’a pas ménagé les attentats .

          2. comme la peine de mort n’a jamais arrêté (ni freiné) les x méchants et délits.
            Ceci dit, qql présence policière ou militaire, outre de rassurer la population (yes) à défaut d’empêcher le crime et son bras armé, doit le contrarier.
            /comme d’hab: le temps, -technique, logistique ou x combine, pour le contourner.
            Etc., etc..
            moralité: j’en sais rien, ..ni à me reprocher.

  4. Certains vont me taxer de « complotiste » mais il y aurait un lien indirect entre la future loi travail et cette intention concernant l’état d’urgence que je n’en serais pas plus surpris que ça !

    1. Alain bobards ( en deux parties)

      Poser des hypothèses n’est pas forcément être complotiste. Il faut bien un moment se poser la question d’une adjonction de « l’exceptionnel » dans le droit commun. Elle doit avoir un sens, parce que si l’on considère toutes les lois pondues depuis l’ère Sarko (cet horizon suffit) qui n’ont pas été (ne sont) appliquées, on se demande pourquoi en rajouter.

      Le techno Macron va se mettre au diapason des technos de Bruxelles, il va définir une « norme » et en fera une loi, norme définie par la « société civile » comme ils disent, des chercheurs du public hors sol, des cadres issus du privé qui vont livrer leurs solutions clés en main les plus accommodantes pour leurs intérêts.

      Il fut un temps où la politique était aussi l’art de la stratégie d’un pays, compte tenu de ses composantes intérieures et ses forces vives, pour interagir au mieux avec le monde qui l’entourait. Aujourd’hui la politique n’est juste que l’application de règles comptables et financières strictes qui font des états les sous traitants et des assureurs du secteur privé financier et non financier.

      Les exemples abondent :
      1° les CETA – TAFTA qui donnent la possiblité aux groupes privés de poursuivre les états s’ils opposent à la vente de leurs saloperies, ou tout simplement à leurs expansions sous quelque forme que se soit.

      2° Les ventes de biens publics, les privatisations débridées dont certaines débiles, les PPP (partenariat public privé) méthodes de gestion hallucinantes quand on regarde les contrats,et obligatoires puisque nous avons transférer notre souveraineté monétaire…

      1. suite

        Alors de démissions en reculades successives, les politiques qui n’ont plus d’autorité sur grand chose, qui sont désormais pieds et poings liés au système financier privé ont, dans le même temps été obligés, acculés à accepter que ses citoyens deviennent les variables d’ajustement du « marché », des assureurs en dernier lieu (privatisation des bénéfices et mutualisation des pertes), de bandes de truands dont le but est de faire du fric honteusement et de le planquer ensuite grâce à des lois appropriées.

        Les mises en concurrence des différents pays, de leurs pratiques font que nous devons partager les restes de ce que peut encore prélever le pays (à signaler par exemple que nos groupes internationaux dits « français » ne font plus que 26 % du CA en France au dernier comptage.
        La mise en concurrence féroce des citoyens dans leur vie au quotidien provoque des colères, des frustrations, et de plus en plus souvent des baisses de pouvoir d’achat. La précarité, la désocialisation, l’exclusion, les inégalités provoquent des dégâts, un jour peut être des émeutes….

        En conséquence de quoi les encore « non touchés » momentanément demande à être protégés de tout ce qui est danger potentiel. On commence effectivement à en percevoir des dégâts, quoiqu’on en dise…

        Puisque les politiques n’ont plus d’autorité sur l’avenir du pays, que les dispositifs de mise au diapason du marché ne sont pas clos, il ne leur reste plus qu’à faire preuve d’autoritarisme pour brider et contrôler des masses d’individus par cercles concentriques

        Par ordre d’intensité :
        – ceux qui sont déjà dans le collimateur pour des raisons diverses de droit commun, de radicalisation, de désocialisation insupportable jusqu’au suicidaire… (on peut en discuter longuement, mais dénier le problème n’est de toute façon pas la solution).

        – ceux qui ne vont pas tarder à l’être et qui iront sur les pavés pour protester (à noter que les manifs légitimes sont débordées de chaque côté par des violences, il faut se poser des questions sur les zooms médiatiques, quoi arrange qui, jusqu’où ?)

        – et ceux qui n’ont rien fait mais par exemple qui pourraient émettre des idées subversives, alternatives, dérangeantes….etc…

        on y viendra…..

        Ici Stanislas, si vous êtes allé au bout, merci, sinon j’ai oublié de vous dire au départ que nous n’êtes pas obligé de lire mes 10 lignes…

  5. Dès le 19 juin, nous allons étrenner la 1ere plate forme « numérique politique » au monde. Décortiquez bien le fonctionnement de ces structures c’est passionnant…

  6. Juan l ‘ état d’ urgence permet à nos militaires de patrouiller dans nos rues.
    Il est évident que ce n ‘est pas le moyen idéal pour la protection des civils, mais au moins cela les rassurent.

    L’état d’urgence autorise le préfet ou le ministre de l’Intérieur de :
    limiter ou interdire la circulation dans certains lieux,
    interdire certaines réunions publiques ou fermer provisoirement certains lieux publics,
    réquisitionner des personnes ou moyens privés,
    autoriser des perquisitions administratives,
    interdire de séjour certaines personnes,
    prononcer des assignations à résidence.
    Actuellement nous sommes même en guerre, en guerre contre l ( islam quoi que certains disent, ou tentent de nier .
    Des lois interdisent beaucoup de chose que certains se font un plaisir de détourner. L’ état d’ urgence sera le seul moyen de mettre de l ‘ ordre dans les territoires sans loi de France. Il faudra bien un jour y faire le ménage, quitte à déplaire à certaine communauté.
    Il est vrai que pour celui qui n ‘a pas eu de blessé ou de tué dans les attentats ( jusque quand) est contre.
    Se contenter d’ écrire je suis charlie, ou plus jamais ça est évidemment contre l ‘ état d’ urgence

    1. Bien sûr…..mais c’est l’inscription dans la loi qui pose problème…

    2. certes (etc.) aussi, peut-on considérer que certains estiment que l’on est « en guerre » et d’autres que ce sont des délits de « droit communs » ..ni à moi de juger, même si entre » l’idéologie et le pragmatisme » j’ai choisis mon camp.
      La fin justifie t-elle les moyens ?
      ..c’est déjà y répondre,

  7. Simon, vous oubliez le MNA .
    Pour mémoire , le FLN et le MNA étaient ennemis, surtout pour rançonner leurs confrères. N’ ont jamais hésité devant des massacres pour pousser les algériens à se révolter . Le FLN a massacré de manière abominable plus de 100.000 personnes après les accords d ‘ évian et le cesser le feu .
    Le plus beau est qu’ après l ‘ indépendance leurs chefs avouaient avoir fait une bétise en chassant les colons. La suite le prouve.
    Depuis l ‘ indépendance les massacres se poursuivent plus ou moins régulièrement… et l ‘ avenir est sombre pour l ‘ après bouteflica.
    Quand, comme vous on commence à nier les évidences, que l ‘ on recherche dans les siècles passés que reprocher au pays qui nous héberge, en oubliant que son  » pays » n ‘ existait même pas, c ‘est que le route devient mauvaise

    1. @lancien

      Ai-je reproché quelque chose au pays ?
      Déjà c’est étrange de reprocher des choses à une entité non vivante et fluctuante. Un pays est-il une entité géographique, politique ? Pays n’est pas égal à nation, etc …

      Je reproche votre peur et votre aveuglement sur l’Islam.
      Est-ce qu’il y a des psychopathes se réclamant de l’Islam qui sont venus ou se suicider ou attenter à la vie d’un certain nombre d’individus ? Oui.
      Est-ce l’Islam dans son ensemble qui représente un problème ? Certainement pas.
      Si j’ai repris l’exemple d’autres groupes terroristes, c’était pour vous amener à relativiser la menace que vous brandissez. Je ne vous reproche pas d’avoir peur et de matérialiser cette peur, mais ça ne règle rien et vous jouez le jeu d’un groupe qui vise largement les musulmans, autant par des violences physiques que symboliques. Et générer de l’islamophobie est un excellent moyen d’amener à la marginalisation de groupes ou d’individus.

      Il faut gérer ce dossier sans pathos et avec beaucoup de fermeté.
      Et surtout de deux manières:
      – Agissons sur les causes :
      Il y a des causes intrinsèques à la radicalité: ce n’est pas le racisme ordinaire qui conduit des gens à soutenir Daesh ou n’importe quel groupe terroriste, mais bien la marginalisation de l’individu. Le problème des quartiers où la république refuse de rester, par bêtise ou par économie est entier.
      – Agissons sur les conséquences :
      Appliquons les lois qui existent déjà, ne laissons pas le gouvernement se doter de moyens qui ne visent pas les terroristes mais des individus « dangereux » pour la tête de l’Etat. L’arbitraire royal de retour en république, non merci.

      1. Et l’armée française a massacré un nombre jamais déterminé d’Algériens, le 8 mai 1945 ( tout un symbole ) à Sétif, parce que ces gens, qui avaient contribué à libérer le territoire national, demandaient l’égalité des droits avec les colons .

  8. Le jour où les flics, forts d’une décision d’un préfet, viendront frapper à la porte de certains qui sont pour cette inscription dans le droit commun, parce qu’ils auront manifesté pour leurs conditions de travail ou d’existence et qu’on les balancera au gnouf, il sera trop tard pour pleurer .

  9. Un nombre jamais déterminé…. mais jobards le sait… Toujours les vieux souvenirs du parti communiste. Les vieux mensonges serinés par moscou.
    La loi sur le droit de faire appel à l ‘ état d’ urgence est déjà voté.
    Etrange qu’ un communiste pur et dur tient ces propos. peur de vivre sous un régime ressemblant au communisme ?
    Dis le jobards, en Russie, même pas besoin de l ‘avis d’ un prefet, d ‘ailleurs les flics ne frappent même pas avant d ‘entrer.

    1. @lancien
      Sinon le communisme est mort après l’avènement de Lénine hein, c’est pas parce qu’on nous serine que l’URSS était communiste que c’est vrai. Elle était sans doute socialiste, mais pas communiste au sens marxiste.

      Et Poutine, le communisme, il ne sait sûrement pas ce que c’est.

    2. @GIJoe
      Le rapport du général Duval sur Sétif, fait état de 1165 victimes . Certains historiens estiment le nombre entre 3000 et 8000, d’autres entre 20 000 et 30 000 .
      Mais bon, il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre et pire aveugle que celui qui ne veut voir !

      1. Et tu n’as toujours pas compris que Poutine est tout sauf communiste . Demandes à ta copine Marion Anne Perrine, elle te le confirmera, elle qui le fréquente assidûment .

  10. simon . il faudrait atterrir et grandir.
    Depuis des dizaines d ‘années des arabes musulmans ou non vivent en France. Depuis des dizaines d ‘années des noirs musulmans ou non vivent en France
    La France à accueillie des polonais, des italiens, des chinois, russes blancs etc etc toutes ses communautés vivaient en paix et chacun suivait sa croyance. Puis, ce qui parait normal, des pays ont voulu leur indépendance, ils l ‘ ont eu. La question est qu’en ont – ils fait?
    Une grande majorité de ces pays sur la route du modernisme sous le colonialisme ont régressé. Trouver des pays ayant progressé devient une gageure.
    Alors on accuse le colonialisme, l ‘ esclavagisme, le racisme le français en bref . Le pire est que fuyant leur pays, fuyant l ‘ esclavage de leur croyance, ils veulent l ‘ implanter chez nous .
    Dire que l ‘islam est une religion de paix est vraiment la meilleure blague du siècle. Avec de nombreux pays musulmans pourquoi diable n’y allé vous pas .Venir dans un pays deracistes alors que l’ arabie saoudite,l’iran, ‘irak,, le qatar,l ‘algérie etc peuvent vous débarasser de ces vilains mécréants, relève du masochisme.
    ah, mais peut être ne veulent-ils pas de vous
    Oseriez vous seulement élever la voix, manifester, prier dans la rue comme vous le faites ici, combien de personnes emplissant nos prison seraient avec un membre en moins ou la proie des corbeaux,
    Vous devriez être les premiers à combattre les barbus comme vous dites car demain il n’y aura peut être plus de soldats pour vous défendre. Là vous direz, c’était moi le raciste

    1. @lancien
      Ai-je dit que l’Islam était une religion de paix ?
      Contrairement à vous, je place les trois monothéismes sur le même plan. Ils sont prosélytes, ont tous les germes de la violence dans le texte.

      « La France à accueillie des polonais, des italiens, des chinois, russes blancs etc etc toutes ses communautés vivaient en paix et chacun suivait sa croyance.  »
      On en reparle du racisme contre les polonais, les italiens ?
      Il a fallu du temps avant que se taisent les « sale polac », « macaroni » … et encore avaient-ils la chance d’être catholiques.

      « Une grande majorité de ces pays sur la route du modernisme sous le colonialisme ont régressé. Trouver des pays ayant progressé devient une gageure.
      Alors on accuse le colonialisme, l ‘ esclavagisme, le racisme le français en bref . »
      Ceci est un contresens.
      La colonisation n’a pas été un avantage pour plusieurs raisons :
      – les colons sont venus piller les ressources naturelles (et même continuent, pensez à l’uranium que nous récupérons vilement en Afrique)
      – les frontières ont été définies de manière arbitraire et ont créé des conflits
      – quand les colons sont partis, ils ont ajouté à la misère des anciens colonisés

      Et je fais un effort pour ne pas être condescendant avec vous, peut-être pourriez-vous me rendre la pareille ?
      Avec des idées aussi arrêtées, je pourrais avoir beaucoup moins de tact. Mais ça n’encourage pas au débat.

      Là ce sera condescendant pour la peine: sortez de votre trou.

      1. Le judaïsme, une religion prosélyte ???? Décidément, pour excuser vos amis musulmans, vous êtes prêts à affirmer n’importe quoi !

        Quant aux colons de l’Afrique, ils n’en ont pas « pillé » les ressources naturelles : ils les ont découvertes et mises en exploitation, ce que les indigènes étaient hors d’état de faire. Pour ce qui est de la situation actuelle, pensez-vous vraiment que les Africains soient assez stupides pour donner leur uranium aux compagnies occidentales ou asiatiques qui l’exploite ? Ils se le font payer, et grassement. Le problème, évidemment, est que vu le niveau de corruption généralisé qui règne sur ce malheureux continent, toute cette manne file sur les comptes des satrapes sanguinaires qui mettent leurs pays respectifs en coupe réglée, et les peuples continuent de joyeusement crier misère au rythme des tams-tams.

        1. @didiergoux
          « Le judaïsme, une religion prosélyte ????  »
          Renseignez-vous.

          Pour le reste, sans commentaire.

          1. Je suis à peu près renseigné, justement ! C’est pourquoi je sais que, s’il put faire preuve de prosélytisme dans l’antiquité, le judaïsme a cessé de l’être depuis près de deux mille ans.

            Quant à votre « sans commentaire », c’est ce qu’on appelait, dans les armées de jadis, une capitulation en rase campagne…

            1. @didiergoux
              Deux mille ans ?
              On se demande bien comment il a fait pour essaimer s’il s’était arrêté d’un seul coup.
              Complétez vos recherches. Je vous conseille un auteur: Shlomo Sand.
              Son livre « Comment le peuple juif fut inventé » est assez intéressant sur le sujet.

              Et mon sans commentaire est ce qu’on appelle dans le jargon courant, un « vous m’ennuyez monsieur goux ». Mais je suis beau joueur et suis prêt à vous aider à vous dépasser.

              1. le judaïsme, la religion juive, Est prosélyte ?!
                God ver domme ! nog ein twe !!
                ..moi qui a (avait?) tant d’affection pour cette religion, ce peuple (et) transmettant sa théologie par la-mère..
                /pas ‘con’: no risque d’erreur !
                Bref, ..à quelle sainte, contemporaine, vais-je me vouer ?

              2. Ah, évidemment, Shlomo Sand ! Le Juif pétri de haine de soi que les antisémites de gauche (ce verbe « essaimer » que vous employez crie très fort ce que vous êtes…) adorent. J’aurais dû m’étonner qu’il n’arrive pas plus tôt, celui-là…

                Sinon, cessez donc de faire le malin : si vous étiez capable de m’aider (pauvre d’esprit que je suis) à me « dépasser », vous vous seriez empressé de le faire, vu la soif de reconnaissance qui semble vous animer.

                1. @didiergoux

                  Reconnaissance de votre part ? Non merci, je me sentirais sali.
                  Une bonne soirée.

                2. @didiergoux
                  Ah et puis le coup de l’antisémitisme de gauche, bien jouée l’insulte à la BHL ! Si je suis antisémite, vous êtes communiste.

Les commentaires sont fermés.