Toujours macroniste ?


Les premiers plans collectifs de « licenciement à l’amiable » se font jour, dès ce début d’année 2018, à peine entrées en vigueur ces fichues ordonnances Macron sur la loi Travail.

200 suppressions de postes chez Pimkie, 1300 chez PSA.

Chez Pimkie, les syndicats ont dit halte au feu. Le projet a fait long feu.

Voici les premiers effets, directs, immédiats et sans débat, de la loi Macron que d’aucuns ont tenté de nous « vendre » l’été dernier comme un grand progrès. Des employeurs qui vont mettre une autre pression, parfois échouer, parfois réussir.

Pourtant, naïfs, on croyait que des centaines, des milliers, des dizaines de milliers de créations d’emplois allaient plutôt être enfin annoncés par des patrons aux anges d’avoir été « libérés » de cette « peur d’embaucher« .

Macron exécute. Le Medef se réjouit. Les salariés dégustent. Les godillots macronistes se taisent.

Cette loi Travail est une tâche, une bonne grosse tâche. Le retour à « avant« , il y a très longtemps. Une « modernité » qui a le goût rance du Comité des Forges.

Quand on interroge les Muriel Pénicaud, Benjamin Griveaux et autres laquais d’une France d’en haut qui n’en demandait pas tant, ils ne s’excusent même pas, ils expliquent que la loi prévoit que les salariés, représentés par ces syndicats que les mêmes jugent si peu représentatifs, ont leur mot à dire. Quel mot ? L’accord majoritaire, c’est-à-dire la signature d’une majorité de représentants syndicaux au bas d’un accord posé le flingue sur la tempe ? On nous dit aussi que si on se fait virer volontairement, on évite le « traumatisme du plan social« … Ne pleurez pas.

Bizarrement, le recours au référendum n’a pas été prévu pour les cas de plans de ruptures conventionnelles collectifs.

Bizarrement.

Les salariés qui partiront dans ce nouveau cadre n’auront pas accès au contrat de sécurisation professionnelle.

L’administration a 15 jours pour faire ses remarques, sinon le plan est tacitement accepté: « L’absence de réponse du DIRECCTE dans le délai de 15 jours (à compter de la réception du dossier complet) vaut décision d’acceptation de validation. »

Un détail.

Merci Macron, merci patron.

 

 

 

 

 

Publicités

189 réflexions sur « Toujours macroniste ? »

  1. Si on fait la synthèse des opérations prévues par le merdeux en 2018 et 2019, on devrait assister à un jeté massif de salariés dans les prochains mois. Les premiers exemples cités ne sont que des amuse- gueules.
    Tout dépend de l’effet recherché, selon le secteur d’activité, selon la composition des contrats de travail ou/et de l’ancienneté moyen du personnel…

    Les opérations prévues par les technos du morpion sont les suivantes :

    1° Arrêt du CICE en 2019 contre baisses de charges patronales

    2° suite à l’effet 1°, il va falloir prévoir un arasement aussi massif que possible des salaires, en deçà des 1.6 SMIC (soit tout salarié rémunéré au delà de 2400 € brut…). En effet, cet effet de seuil est important dans la bascule CICE/cotis patronales

    3° Baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) en 2019, qui passe de 33 % à 28 puis 25 %

    Et une donnée inattendue qui va mettre le grain de sable dans les rouages, qui est la hausse du taux de change de l’euro qui se profile à nouveau et qui avait justifié le CICE en 2012…

    Ces opérations de largage de lest humain vont tout autant prendre un caractère financier que de « ressources humaines » qui s’explique très bien si les videurs font bien leur boulot..

    Les pauvres syndicats qui se sont fait niqués fin 2017, n’ont plus que la ressource de bien accompagner les esbroufes et autres petits calculs pour améliorer l’EBITBA ou l’EBE…

      1. Toubib

        Vous qui demandez aux autres d’accepter les choses comme elles sont, acceptez donc à votre tour que je n’aie de Macron que la vision d’un merdeux insultant à l’égard de 80% de français.
        Minc lui a bien trouvé des côtés « pute » dans son métier de banquier.

        Finalement les grands esprits se rencontrent bien que je me trouve bien plus correct sur ce coup là…

  2. le merdeux est en train de continuer dans la modernité ..

    Après la casse du droit du travail qui date des années 80, voici la bande de crapules qui veut mettre des routes à 80 km/h.. à croire qu’ils ont des participations chez Vinci et les groupes qui ont les autoroutes..

    Les pays qui avaient adopté le principe de la baisse de la vitesse reviennent en arrière. Il ont fait la même chose pour la flexibilisation du travail….

    Il faut goûter l’esprit d’une telle décision dans la tête de mecs qui prétendent libérer l’économie pour les entreprises de transports et autres roulants divers. Il paraît que ça va gagner un peu de morts. Tant mieux parce qu’en ce moment les mal en point connaissent des difficultés à trouver un toubib ou un hôpital….

    La France qui recule est en marche…

  3. Quoiqu’en dise le 1er ministre, la limitation à 80, ça aura d’abord pour effet de faire rentrer des ronds dans les caisses . Je serais curieux de savoir combien de prunes sont données pour le dépassement de 90 km/h . Dans mon département, où les routes secondaires sont nombreuses, y a pas un jour sans que quelques citoyens se fassent coincer . Je précise que le département est ( très ) loin d’être le plus peuplé de France .
    En ce qui concerne les ordonnances sur le travail, y a que les naifs , les macronâtres, la CFDT et Mailly qui n’ont pas vu ( pas voulu ) venir le coup . Pourtant, la loi El Khomeri, dont les ordonnances sont la continuité, avait donné le ton !

  4. Coup sur coup, PSA et Pimkie viennent d’annoncer leur intention de mettre en oeuvre une rupture collective conventionnelle telle qu’elle est prévue par les ordonnances Macron. Ces annonces sont l’occasion d’un déferlement de hargne sur les réseaux sociaux, condamnant la facilitation des licenciements que cette loi permettra

    PSA ET PIMKIE NE LICENCIERONT PAS
    Premier point à rappeler : la procédure de rupture conventionnelle collective ne passe pas par des licenciements.

    Elle permet seulement à l’entreprise de négocier un accord majoritaire avec les organisations syndicales autorisant des départs volontaires. Ne quitteront donc PSA et Pimkie que les salariés qui le demandent.

    Dans l’imaginaire collectif, le plan social est forcément une opération brutale qui se termine par des licenciements secs. Or, les plans de départs volontaires, loin d’être vécus comme des traumatismes, sont plutôt des opérations que les salariés accueillent avec soulagement. Ils leur permettent en effet de partir dans de bonnes conditions financières et de commencer un nouveau projet de vie.

    PUBLICITÉ

    QUELQUES IDÉES REÇUES
    Certains se souviennent avec amusement de l’effroi de la direction de la Société Générale en 2012, lorsque des vagues de salariés avaient demandé à bénéficier du plan de départ. Il avait à l’époque fallu en retenir une partie.

    Pourtant, le plan portait sur 880 départs, ce qui n’était pas rien.

    À l’époque, les conditions financières offertes par l’entreprise avaient convaincu bon nombre de salariés de prendre le chèque et de partir, parfois sans aucune promesse d’embauche ailleurs. On retrouve ici les mêmes motifs que ceux qui poussent Macron à proposer le chômage pour les démissionnaires : loin des idées reçues, les entreprises françaises ne licencient pas assez…

    DES SYNDICATS PRAGMATIQUES
    Au passage, on n’a probablement pas assez martelé que la rupture collective conventionnelle fonctionne avec un accord d’entreprise majoritaire. Autrement dit, il faut que les syndicats qui le signent représentent une majorité de salariés lors des élections professionnelles. On est donc très loin d’une décision unilatérale prise par un exploiteur qui impose la misère à de pauvres salariés.

    Si Pimkie et PSA comptent sur un accord majoritaire, c’est bien parce que leur projet de rupture conventionnelle est favorable à l’intérêt des salariés et n’a rien à voir avec les caricatures qu’on en dresse. Les syndicats d’entreprise, qui sont beaucoup plus pragmatiques que la bureaucratie qui les représente au niveau national l’ont très bien compris.

    L’INTÉRÊT ÉCONOMIQUE DE LA RUPTURE CONVENTIONNELLE COLLECTIVE
    Au demeurant, la rupture conventionnelle collective obéit à une vraie logique économique, même dans les entreprises qui dégagent des profits comme PSA. En économie de marché, les entreprises sont contraintes à une adaptation permanente de leur processus de production. Seules les économies administrées peuvent (temporairement) rester figées, jusqu’à ce qu’un effondrement brutal se produise.

    PSA l’a très bien compris et fonctionne depuis des années avec une sorte d’accord de compétitivité permanent qui prévoit des départs réguliers sur la base du volontariat. Au sein de l’entreprise, le seul syndicat qui s’oppose à cette logique de bon sens est la CGT de Jean-Pierre Mercier, par ailleurs militant de Lutte Ouvrière.

    En réalité, l’opposition aux accords de compétitivité dont la rupture conventionnelle collective est une résurgence contemporaine traduit une nostalgie pour les économies monopolistiques.

    RUPTURE ENTRE LE SYNDICALISME D’ENTREPRISE ET LA BUREAUCRATIE SYNDICALE
    Alors qu’une majorité de syndicats devrait signer la rupture conventionnelle collective de PSA, on a entendu des bureaucrates syndicaux dire tout le mal qu’ils pensaient de cet accord. On retiendra en particulier les propos de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, qui appelle au licenciement des intérimaires avant le départ des titulaires d’un CDI chez PSA.

    On ne relèvera même pas ici la logique de rentier qui sous-tend les propos de Mailly (virons les outsiders avant les insiders) et qui rappelle une fois de plus que le syndicalisme français est avant tout un outil de défense au service des mieux intégrés sur le marché du travail. On notera juste que, malgré l’opposition de la bureaucratie de FO, la section d’entreprise devrait souscrire au projet de la direction de PSA.

    Il serait peut-être temps que les bureaucrates (souvent issus de l’appareil ou de la fonction publique) qui tiennent le syndicalisme français cèdent la main à des personnalités un peu mieux représentatives de l’économie française et des salariés du secteur privé.

    1.  » Or, les plans de départs volontaires, loin d’être vécus comme des traumatismes, sont plutôt des opérations que les salariés accueillent avec soulagement………….

       » c’est bien parce que leur projet de rupture conventionnelle est favorable à l’intérêt des salariés et n’a rien à voir avec les caricatures qu’on en dresse… »

      etc….
      J’ai bien aimé le coup de la société générale en 2012, période où le code du travail n’avait pas encore été jeté totalement au feu, où il y avait encore une hiérarchie des normes et où les représentations du personnel n’étaient pas fusionnées
      Bref…..

      Le monsieur que je ne connais pas, semble ignorer la condition de « subordination » liée inévitablement au contrat de travail…
      Donc aucun traumatisme…tant mieux..

      Petit rectificatif à l’usage des ordonnances

      1° La rupture conventionnelle collective est à la seule décision de l’employeur. Des salariés volontaires ne peuvent pas la déclencher..

      2° Les paramètres sont négociés : (articles L1237-19 et suivants)
      – nbre de départs maxi,
      – conditions que les volontaires doivent remplir pour en bénéficier, -critère de départage entre les potentiels candidats
      -modalités de présentation et d’examen au départ des salariés »
      -indemnités

      Ce qui veut dire que si vous êtes volontaire partant et que vous n’êtes pas dans les paramètres décidés, vous n’en ferez pas partie..

      De même que s’il y a trop de demandes par rapport au chiffre de départs convenus, il y aura tirage au sort……

      La liberté post moderne.

      UN dernier point des paramètres est assez subtil (L1237-19-1)
       » Les indemnités de rupture garanties au salarié ne peuvent être inférieures aux indemnités légales dues au cas de licenciement  »

      Ca tombe bien les indemnités de licenciement sont tarifées à la baisse grâce aux ordonnances …

      1.  » Au passage, on n’a probablement pas assez martelé que la rupture collective conventionnelle fonctionne avec un accord d’entreprise majoritaire……….

        Ah oui bon sang mais c’est bien sûr..

        Imaginons la réalité d’un groupe qui organise sa dèche grâce à la consolidation comptable…Il le peut, car dans l’appréciation des licenciements ou des « ruptures », n’est pris en compte que le plan national.

        Ce groupe donc, interpelle les forces syndicales en leur présentant les chiffres de baisse de CA, de résultats etc….
        Il va donc faire valoir un « intérêt collectif » à envisager un plan de « sauvegarde de l’emploi » limité pour sauver la majorité des salariés..
        Les généraux savent ça depuis longtemps, il vaut mieux envoyer une section à la mort si ça peut sauver le reste du bataillon…

        C’est sûr que les syndicats vont résister à une telle injonction paradoxale qui consiste à accepter un plan local pour sauver le reste de la boutique.

        On en revient au fameux concept de démocratie en entreprise

        https://www.lesechos.fr/30/09/2017/lesechos.fr/030634758640_chez-smart-france–un-pacte-social-qui-a-laisse-des-traces.htm

        1. ce qui ne cesse de m’étonner c’est que ces beaux esprits qui ne voient plus de traumatisme dans notre belle société flexibilisée, n’évoquent pas un seul instant la seule concurrence sociale et fiscale dans une zone UE :

          qui met en affrontement des coûts horaire de travail qui vont de 16 à 37 € …

          où les groupes supra nationaux peuvent à volonté faire du chantage à l’emploi dans le cadre d’échanges intrafiliales qui permet d’organiser ses résultats à volonté;..

          Le Monsieur Vahaegue qui évoque la nécessaire « adaptation » et évoque une « économie administrée » oublie dans le même temps que 5500 groupes possèdent quelque 72 000 unités en France et représentent la moitié des salariés du secteur marchand privé..
          Le reste étant constitué de PME et TPE, souvent sous traitants qui dépendent donc directement des décisions des groupes…

          Enfin il faut arrêter de déconner en prêtant aux français la non acceptation des réformes structurelles. Sur le seul plan du travail, ce sont pas moins de 28 réformes initiées par des gouvernements successifs depuis les années 80

  5. Pas les mêmes sons de cloche!! A première vue la réalité serait tout autre.
    J’ attends donc de voir venir avant de tuer la bête.

    1. LANCIEN

      C’est ça attend de voir venir. Et quand ça sera venu, tu feras comme beaucoup, tu te diras, je me suis fait baisé et tu voteras FN en espérant un changement politique qui ne viendra jamais d’en haut…

    2. Ben…en même temps…la réalité vous saute déjà aux yeux non ….les entreprises virent !
      Il paraît même que la csg sera amenée à encore augmenter pour parer aux chômages….wait and see !

  6. l’essentiel, jamais discuté, est dans ce paragraphe:

    Mais il y a les élections, s’entend-on rétorquer, preuve que la liberté existe, que le peuple peut encore choisir, éloigner les tyrans quinquennaux et les imposteurs intérimaires de l’Assemblée et des ministères. Grâce au suffrage universel, on les chassera, on éduquera l’électeur, on lui montrera quelles menacent pèsent sur ses droits et il choisira alors, c’est inévitable, le bon candidat, l’ennemi des riches que les riches, qui respectent les scrutins, laisseront gouverner et revenir sur les “réformes” néolibérales qu’ils nous ont servies depuis plus de trois décennies. Alors, tout à coup, sous leurs yeux rougis par une rage impuissante, il s’effondrera leur projet, comme un château de cartes : c’en sera fini de Maastricht, de Lisbonne, de l’Europe, de l’OTAN, du CICE, de l’évasion fiscale, de la corruption, des connivences, des pantouflages, des copinages et des franc-maçonneries. On votera l’impôt obligatoire et progressif, on décrétera l’égalité pour de bon, on balaiera les magouilles, on crucifiera les profits indus, on en profitera même pour les lui reprendre ses 62000 euros surnuméraires annuels à la ministre du travail d’un gouvernement à la fois niais et fat qui ronronne en se frottant aux bottes ensanglantées du capital.

    le début et article entier est ici:
    https://brunoadrie.wordpress.com/2018/01/08/macron-et-linternationale-du-profit-contre-la-democratie-par-bruno-adrie/

    1. Charles,
      Merci pour ce constat assez lucide mais trop pessimiste.
      Est-ce pour cela qu’il faut abandonner, ne pas se battre, ne pas prendre le risque d’une confrontation contre-révolutionnaire initiée par la bourgeoisie ?
      Je ne le crois pas.
      Le constat de Bruno Adri est profondément défaitiste et ignore par exemple qu’en avril 1968, le pouvoir gaullien à vacillé. La suite populaire n’en fut pas glorieuse mais, pour autant, Mai 68 ne fut jamais une révolution politique et sociale…

  7. STANIS
    Pourquoi ne pas attendre et voir.
    Pourquoi prétends- tu savoir l ‘avenir. Tes longs commentaires ne sont que suppositions, et expriment tes opinions personnelles sans tenir compte de la réalité.

    1. LANCIEN

      tu m’emmerdes avec mes « suppostions » …

      quand j’ai écrit ce que tu nommes « suppositions » j’avais les textes des ordonnances devant les yeux. Fais comme moi, lis les….

      Il n’y a pas d’opinion personnelle, seulement la lecture des textes et leur application possible sur le terrain compte tenu d’éléments comme la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des carrières )pratiquée dans les grandes entreprises et qui permet des ciblages très fins en fonction des objectifs fixés

      Il y a opinion personnelle dans le texte que tu as balancé et il est long aussi.. Je suppose à mon tour qu’il devait t’arranger..

      1. STANIS
        Comme déjà dit ; il n’ y a que les merdeux qui peuvent emmerder les autres. Utilise du PQ pour te nettoyer

  8. Mes excuses, j’ ai effacé le nom de Eric Verhaeghe en effaçant de l ‘ inutile.
    Toi qui lis certaines parutions, tu devrais le connaître
    Eric VerhaegheEric Il tient un blog5 et est contributeur pour Atlantico1, Contrepoints6, FigaroVox et Décider & Entreprendre.

  9. LANCIEN

    D’ailleurs entre nous, c’est moi qui ne comprends pas du tout comment un ex ouvrier ne peut pas pressentir toute la duplicité d’un texte écrit et porté par des ex dirigeants de groupes dont un DRH délinquant du droit du travail..
    J’ai pratiqué le droit du travail du côté dirigeant, prête moi quand même la possibilité d’en percevoir certaines nuances dans la pratique en fonction des nécessités du moment..merci..

    Et puis renseigne toi sur des notions que j’emploie souvent comme
    – consolidation comptable
    – échanges intra filiales
    – GPEC
    – structures des entreprises françaises INSEE

    Et enfin tu attends et tu vois le temps que tu veux, comme nombre de mes concitoyens,…

    Ce n’est parce qu’on ne peut pas faire autrement qu’on est obligé d’accepter ce qui se passe sans le relever..

    Et enfin que nous soyons dans un collectif socialement suicidaire est certainement une réalité, mais le pire c’est que ce soit avec l’approbation d’une partie de ceux qui seront les premiers atteints dans la classe moyenne,…..

    Un comble..

  10. Ben ,je suis toujours macroniste. Quand je considère ce qui nous attend avec la révolution informatique qui ne fait que commencer, (qu’on se souvienne pour faire des comparaisons de la révolution de la vapeur et du charbon de « terre », de la révolution de l’électricité, etc.. des chocs technologiques qui ont forcément impliqués des chocs sociaux et sociétaux..) il est rassurant de se dire qu’on a quelqu’un aux manettes qui va tenter de débloquer les rigidités, mettre de la souplesse dans le système pour que chacun puisse s’adapter au mieux et surnager dans ce qui s’annonce comme un raz de marée.
    Si on ne s’adapte pas à ce monde nouveau, d’autres le feront, seront aux manettes et nous relégueront au rang de suiveur.
    Qu’on pense à l’envahissement toujours plus intense de Google dans notre vie quotidienne et on pourra se faire une idée de qui va dominer et qui sera dominé..

    1. @ RPH

      Vous n’y pouvez rien : il y aura toujours des gens comme des Filoche ou des Stanislas pour ne jamais comprendre que nous vivons dans un monde totalement différent depuis la globalisation,l’informatique et la robotisation, et qui continueront à prôner le retour au statu-quo d’un monde pourtant disparu .

      Voir la visite de Macron en Chine, qui tente (même si rien ne dit que ce sera possible ) de lutter contre le protectionnisme chinois -une des seules façons de créer une »Europe qui protège « (la France, elle, n’a pas la masse industrielle critique pour être protectionniste ).

      Bref, il y a ceux qui vivent dans la réalité du monde d’aujourd’hui (qu’il leur plaise ou pas) et ceux qui sont restés dans le monde disparu d’hier et qui s’étonnent que rien ne se passe jamais comme ils le souhaitent. ..

      1. « Gouverner, c’est prévoir  » dit le dicton . Certes, mais un gouvernement, issus d’élections ( censées ) être démocratique, se doit de prévoir en fonction de l’intérêt général . Or, ce gouvernement, comme ses prédécesseurs depuis bientôt cinquante ans, gouverne en fonction de froncements de sourcils de la finance et des fameux marchés . Ce monde, ce sont, d’abord, les financiers – qui, soit dit en passant, ne produisent strictement rien d’autre que du vent – qui le façonnent . Tout ce qui est considéré comme un progrès et qui donc, devrait profiter au plus grand nombre, est immédiatement converti en profits .
        Quand à Macron, qui selon certains, voudrait lutter contre le protectionnisme chinois, c’est une vaste blague : tant que l’UE ne sera pas revenue sur cette fichu « concurrence libre et non faussé « , qu’elle acceptera les transferts de technologies hors de ses frontières et le dumping social et fiscal à l’intérieur d’icelles, le petit Marquis pourra faire tous les moulinets qu’il veut, ce sera du brassage d’air , d’autant que l’Allemagne ne restera pas éternellement sans gouvernement et que, pour ceux qui l’auraient oublié, la Chine, c’est un des plus gros clients des Allemands .
        Une dernière chose, en ce qui concerne la RCC : il suffit de lire les textes pour comprendre qu’entre la RCC et le PSE, celui-ci est nettement plus favorable aux salariés . Le dirigeant de F.O Peugeot, qui trouve que le RCC, c’est bien pour les seniors, devrait relire les directives du ministère du travail aux DIRECCTE, chargées de la validation et du contrôle de l’exécution de la dite RCC : celle-ci ne doit, en aucun cas, être une préretraite déguisée . Faut pas que le MEDEF puisse crier au pillage de l’assurance-chômage !

          1. Il ne s’agit pas de faire un bilan mais de comparer et d’analyser les textes et les différences entre RCC et PSE ( Plan de Sauvegarde de l’Emploi )

      2. (Suite à RPH )
        Je suis d’ailleurs toujours épaté par ces gens qui s’accrochent au XX ème siècle, sans doute le pire de l’Histoire de l’humanité : 2 guerres mondiales, 4 génocides, les méthodes de gouvernement musclées de Hitler, Staline et Pol Pot, etc.

        Mais, pour les filocho- stanislasiens, il y avait l’obligation de l’autorisation administrative de licencier (accordée dans 95 % des cas, après un an d’attente de la réponse ), et c’est ça l’essentiel. ..

        1. Mon bon doc, il m’apparait que vous n’avez jamais dû goûter aux joies du chômage , sinon, vous éviteriez de la ramener sur l’autorisation administrative de licencier . Je vous rappelle que la suppression de ladite autorisation était censée flexibiliser le marché du travail et, selon les belles théories Médefiennes, réduire le chômage . Rappelez moi le taux de chômage de 1986, date de la suppression de l’AAL et le taux de chômage actuel .

          1. Alain Bobards

            Argument pas très sérieux, comme si l’autorisation administrative de licencier était le seul facteur qui jouait sur le chômage.

            1. Mon argument n’est peut-être pas, à vos yeux, très sérieux / Ca vaut mieux que de ne pas en avoir du tout !

        2. « 2 guerres mondiales, 4 génocides, les méthodes de gouvernement musclées de Hitler, Staline et Pol Pot, »

          Sans parler des deux mandats de François Mitterrand.

      3. ARIE

        Je vous remercie de me comparer à Filoche, que je lis régulièrement dès lors qu’il s’agit de droit du travail et de l’appréciation de ses effets sur les salariés.

        Je passe sur le reste de vos litanies habituelles « monde nouveau » « disparu » et tout le bordel parce que ça n’a aucun sens..

        la globalisation existait déjà avant la 1ere guerre mondiale, n’importe quel étudiant de 1ere d’économie vous le confirmera. Quand à l’informatique, elle n’est qu’un support qui accélère les opérations et qui permet surtout à la finance d’être hors sol.
        Tout cela finalement est bien commode pour justifier un non pouvoir des gouvernements de plus en plus voyant….

    2. RPH

      Je ne sais pas qui vous êtes, et c’est aussi bien mais je suis heureux de constater que les messages de « rigidité française », ressassés à longueur de journée par les experts, économistes, éditocrates et politiques qui font d’ailleurs presque tous de brillantes démonstrations régulières d’accroche à leurs fromages, leurs situations ( j’ai de multiples noms ), que ces messages sont bien ancrés dans votre esprit. Bravo..

      Il y a même de beaux cas d’espèces dans le domaine de rigidité pour eux qui souhaitent flexibiliser pour les autres…

      1. Il n’y a rien de plus fluctuant que la carrière d’un homme politique qui joue son va-tout à chaque élection. En matière de remise en cause et de CDD ça me semble être des carrières assez aléatoires pour que je n’ai jamais eu envie de sacrifier ma vie privée pour tenter l’aventure.
        Pour ce qui est de la richesse et des fromages, je n’oublie jamais que la moitié des gros gagnants du loto ont tout perdu au bout de deux ans, ce qui me confirme qu’  » être riche, c’est un métier » et que si le riche, lui aussi, ne sait pas s’adapter au monde qui bouge et qui évolue, il ne le restera pas longtemps, d’autant qu’il est agressé de toute part par tous ceux qui veulent son fric…
        Il reste que les gens qui ont beaucoup de talent en font profiter les autres qui en ont moins. Un créateur d’entreprise crée des emplois, un innovateur fait progresser la société et au lieu de les considérer systématiquement comme des adversaires on devrait davantage se rendre compte qu’on a besoin d’eux, comme ils ont besoin de nous..
        Il y a longtemps que j’ai quitté les haines systématiques….

        1. @ RPH
          Il ne s’agit pas de haine systématique …ou alors elle vient de ceux qui veulent nous faire plier! Il ne s’agit de ne pas céder au discours ambiant qui veut nous faire avaler des couleuvres…on n’a jamais cree dans le même temps autant de richesse et autant d’injustices …

        2.  » Il y a longtemps que j’ai quitté les haines systématiques…. »

          De quoi parlez vous ? alors dire les choses aujourd’hui et apporter des arguments et des chiffres qui ne sont ni dans l’axe, ni du goût du pouvoir en place c’est avoir la haine..?

          Rassurez vous, vous allez être bientôt en paix, je serais classé comme individu pondeur de faques niouses…

  11. Extrait du Monde de l’ Economie :

    La tâche du « parler vrai » et la défense de « l’Europe qui protège » sont, cette fois, revenues au ministre de l’économie, Bruno Le Maire. « On accepte des investissements sur le long terme, pas des investissements de pillage », a-t-il averti. Le mot de « pillage » est fort, mais il a le mérite de la clarté : dans leur soif d’investissements en Europe, les Chinois visent volontiers les secteurs sensibles, surtout s’ils sont prometteurs de transferts de technologies.

    Ouverte à tous vents, l’Europe a trop longtemps toléré ce « pillage ». Elle s’est « réveillée il y a quelques mois », a reconnu M. Macron. Bruxelles cherche en effet à protéger les intérêts stratégiques européens face aux investisseurs étrangers. »

    Il est peu probable que ça marchera: mais, au moins, ils essaient.

    1. Marrant ça ! Lorsque c’est Macron ou Lemaire qui viennent nous la raconter, ils essayent, même si ça ne marche pas, et c’est bien . Lorsque c’est la F.I qui fait les mêmes propositions, c’est une fumisterie .
      Décidemment, toubib, vous êtes vraiment un joyeux drille !

  12. Ce qui est d’ailleurs le plus drôle à lire de la part de ceux qui voit notre monde « nouveau » ou disparu » « informatique  » etc, c’est que quand on parle salariat, un simple regard sur les statistiques de l’INSEE nous met face à la réalité de notre monde du travail et pas celle du regard start upien que le spectacle médiatique ressasse à longueur de journée

    Au donneurs de leçon de la REALITE

    Nombre de salariés par secteurs d’acitivité marchands (hors service publique et ou entreprises publiques (en milliers

    – industrie : 3462
    – construction : 1500
    – commerce transports hébergement restauration :5234
    – social santé humaine services aux personnes : 1065

    le reste étant réparti entre finance- immobilier et différents services de aux entreprises : 2700 (dont une partie n’est pas liée à l’informatique)

    Dans la fonction publique sur 5 millions combien sont directement liés à la robotisation et à l’informatique ?

    Il est où le monde nouveau ?

    Allez encore plus farce, ce sont les anglais, les rois du contrat 0 qui s’accrochent au XXeme siècle contre les plates formes start up…incroyable non ?

    http://www.liberation.fr/futurs/2017/11/10/droit-du-travail-uber-perd-le-match-retour-en-angleterre_1609231

      1. Toubib

        Vous me faites bien marrer, ne faites pas votre super tronche qui capitule devant un crétin.

        Comme d’hab, à part reprendre les litanies du cirque médiatique en vigueur, vous n’avez pas beaucoup mis d’arguments réalistes qui montrent que le monde du travail n’a pas changé en réalité.

        Si le macroniste de base est en train de me dire qu’il faut « s’adapter » au monde d’aujourd’hui, qu’il faut « libérer », « flexibiliser » et suivre le monde tel qu’il est alors les solutions à mettre en oeuvre sont à la portée de n’importe quel con, pas la peine de prendre de l’énarque….

        – passer le salaire moyen mensuel de 2000 € à 1000 € c’est à dire au niveau du Portugal mini pour être sûr d’être compétitif.

        – baisser les pensions retraite de 40 % comme en Grèce

        – Plafonner les prestations chômage à 2500 € comme l’allemagne, filer le pognon pendant 24 mois, avec un minimum à 380 € comme en angleterre entre 6 et 24 mois pur que les branleurs et les touristes se remuent le cul à trouver les centaines de milliers d’emplois qui ne trouvent pas preneurs..

        – ne plus financer le RSA que les mecs se démerdent bordel les poubelles de la classe moyenne sont remplies de déchêts de repas..

        On n’a qu’à ouvrir des camps au fin fond du bled pour parquer tous les SDF et les rôdeurs, faut les planque, ça fait désordre… quand les poubelles de la classe moyenne seront vides, les ex rsistes pourront venir s’y s’enfermer comme volontaires…

        Alors toubib, je ne comprends rien à la France dans le monde ?

  13. Je suis toujours surprise de voir ceux qui découvrent que le monde a changé….comme si venait d se faire et pour mieux justifier le pire qui nous attend…j’ai débuté mon travail avec le développement de l’informatique et l’électronique…..pour le coup par rapport à mes parents le monde a vraiment changé ….cela fait 40 ans …des bouleversements il’y en a eu un paquet….des ajustements et des adaptations aussi …tous les salariés ont du s’y habituer, se former, s’adapter…ca n’a pas toujours été facile…. Mais les gens l’ont fait ! Alors maintenant nous faire croire que le monde change et qu’il a fallu 40 ans pour s’en apercevoir ….mon œil !!!

    1. Sylvie, vous voyez bien que des gens comme Stanislas n »ont toujours pas compris que l »économie est maintenant globalisée.

      1. Euh non Elie…depuis que je lis Stanislas …je trouve qu’il fait à la fois preuve d’une grande lucidité et d’une grande connaissance du terrain !
        Toutes les explications qu’on nous donne pour nous faire avaler la pilule sont de la pure manipulation…le changement, la mondialisation etc etc ne datent pas d’hier…le vrai changement qu’il y a, est celui amorcé par les politiques au seul profit du Medef …et des super profits!

        1. Sylvie

          « le vrai changement qu’il y a, est celui amorcé par les politiques au seul profit du Medef  »

          Mais non, Sylvie: les dirigeants du Medef français sont aussi en train de se faire bouffer par la Chine; vous croyez que ça les arrange, de voir leurs industries bouffées, une à une, par les chinoises ? Qu’ils délocalisent par plaisir (en cas de délocalisation en Chine, 50 % de leur capital doit passer entre les mains d’un associé chinois obligatoire- en attendant que leur technologie soit copiée par une entreprise chinoise à 100 %) ?

          1. Toubib
             » vous croyez que ça les arrange, de voir leurs industries bouffées, par la Chine… »

            Telle qu’elle est posée votre question suppose que des groupes d’individus ou/et des personnes morales (fonds de pension) , sont l’objet d’ émotions ou font preuve d’affects dans des processus de fusion/absorption, , de délocalisation ou dans des décisions de simple stratégie financière.

            Les PDG sont payés grassement pour ne pas avoir d’états d’âme, , bénéficient de titres (stocks option, à plus value obligatoires et de retraites chapeaux même en cas de vente bradée à l’étranger ou de résultats catastrophiques…

            , les actionnaires exigent des rendements de capitaux élevés
            et faire du fric nécessite quelques sacrifices du genre transferts de technologie….La Chine a commencé gentiment par les produits de base et s’est mise à travailler sur la base des technologies que le monde occidental lui a refilé par cupidité…

            La chose vaut pour les politiques français qui doivent obéir au semestre européen au contrôle du budget par l’UE et à la volonté des réseaux bancaires puisque la France n’a plus de pouvoir sur sa monnaie, au chantage des groupes privés,

            La Chine qui imprime sa monnaie à la cave et s’endette de manière gigantesque pour racheter à tour de bras les fleurons étrangers. Ca ne date pas d’hier puisque la Chine il y a 20 ans, possédait un paquet vertigineux de titres de dette américains

            Les questions sur le plaisir des MEDEF et politiques étaient mignonnes quand même…

        2. « depuis que je lis Stanislas …je trouve qu’il fait à la fois preuve d’une grande lucidité et d’une grande connaissance du terrain »

          Eh bien, qu’il se fasse laboureur et qu’on n’en parle plus : il faut savoir utiliser ses compétences…

  14. Mais non,Sylvie: s’adapter, ça ne signifie pas s’adapter à de nouveaux outils de travail (comme l’informatique ): ça, ça s’est toujours fait.
    Là, il s’agit d’inventer un nouveau type de société et de protection sociale qui devront s’adapter à la globalisation de l’économie, à la robotisation, et à une pression migratoire venue des pays pauvres qui ira en s’ accentuant et que nous pourrons de moins en moins limiter.

    1. Ah non Elie…il ne s’agit pas d’inventer…dans tout ce que je constate…il s’agit d’un retour en arrière total…

      1. Mr Arié, « les nouveaux types de sociétés et de protections sociales » ne se sont jamais adaptées à une globalisation de l’économie. Karl Polanyi:« Notre thèse est que l’idée du marché s’ajustant lui-même était purement utopique. Une telle institution ne pouvait exister de façon suivie sans anéantir la substance humaine et naturelle de la société, sans détruire l’homme et sans transformer son milieu en un désert. » (Grande transformation – 1944)
        Le néolibéralisme actuel (comme en 1930) est entré dans une crise, il en résultera une nouvelle « Grande transformation ». On le voit par la forte poussée des populismes en Europe et aux USA, ce n’est pas un hasard. Espérons que nous ferons l’économie d’ une Grande guerre, l’histoire ne se répète jamais deux fois, dit-on…..

        1. @ Robert Spire

          Assez d’accord avec votre analyse.
          La question que je me pose est de savoir si ce retour non seulement aux populismes, mais aux nationalismes plus ethno-religieux que politiques sera un combat vainqueur (la fin de la mondialisation) ou bien les derniers râles du monde d’hier qui ne veut pas encore mourir.

  15. Sylvie 75.
    Disons qu’ petite partie du monde ouvrier s’ est adapté à l ‘informatique et robotique
    L’ informatique, ce n’ est pas QUE écrire un mail, la robotique ce n ‘ est pas ce que beaucoup pense. Il faut être capable de créer des programmes et capable de dépanner les automates. Changer un outil sur un robot n ‘est qu’ un travail ordinaire d’ un service d’ intervention.
    La réalité est que, poussé par des syndicats, beaucoup d’ ouvriers ont refusé de suivre. Plusieurs raisons, se savoir dépassé par la machine, le niveau d’ étude primaire, au travail dès 14 ans.
    Avouons que la science va très vite et qu’ une technologie est vite obsolète.
    Les délocalisations ne sont pas la faute des travailleurs, ni d’ ailleurs du patronat. C’ est le résultat d’ année de travail de millions de travailleurs, du désir des travailleurs de profiter un peu de la richesse qu’ ils apportaient au pays, mais c’est surtout la gourmandise de l’ état, sa gabegie en dépenses comptuaires et souvent inutiles.Un nombre trop grand de fonctionnaires qui, remarquons le, travaillaient du crayon et stylos. Un ordinateur faisant le travail X et X fois plus vite, n ‘a pas fait diminuer le nombre, amis au contraire, l’ a augmenté, ce que l ‘ on reproche à l ‘ ouvrier, le fonctionnaire l ‘a refusé.
    La main d’ oeuvre coûte trop est l ‘éternelle litanie. Les prélèvements de l ‘ état coûte 7 mois de salaire sur 12 à l ‘ ouvrier.
    L’ état en échange assure-t- il ses devoirs, non évidemment
    Président, députés sénateurs etc ont oublié qu’ élus par le peuple pour le peuple était leur rôle et leur devoir .
    Brutalement le monde s’est ouvert, un évènement en quelque soit le point du monde, est diffusé instantanement. Ne pas avancer, c’est reculer, refuser de suivre le jour présent c’est reculer. Il y a des années que nous n’ avançons plus, le bilan est lourd, tout doit être tenté pour reprendre notre marche.

  16. Stan a raison : la mondialisation date de l’ouverture des voies terrestres d’abord et maritimes pour compléter .
    Le travers de la globalisation, c’est la disparition des licences au profit des transferts de technologie , ainsi que les délocalisations, dont le but n’est autre que de gonfler les profits .
    Pour ce qui est de l’adaptation à l’évolution technique, tout le monde y est passé et y passera encore, le tout étant de remettre l’humain au niveau du fric . Vaste boulot .
    A propos de l’évolution technique : il y a déjà quelques années, les établissements bancaires ont laissé tomber les offres de crédit manuelles au profit de l’informatique . Problème : une panne longue à détecter et à réparer et plus personne ne sachant rédiger les offres manuelles, sans compter les emplois non remplacés , Résultat : panique chez les professionnels de l’immobilier, dans le cas présent, chez les clients, ainsi que, par effet induit, chez les vendeurs des biens immobiliers .
    Je vous laisse réfléchir là dessus !

    1. « Stan a raison : la mondialisation date de l’ouverture des voies terrestres d’abord et maritimes pour compléter . »

      Mais non: ça, ça remonte à la nuit des temps; la mondialisation date de la fin de la convertibilité des monnaies en or, de la libre circulation totale des capitaux, et de la disparition progressive des droits de douane et des frontières: et tout cela est totalement nouveau..

      1. Mais non : ça remonte aux trocs de l’homme de Cro-Magnon .
        La fin de l’étalon-or, c’est aussi le développement de la monnaie de singe et de la financiarisation à outrance, laquelle financiarisation en tant que telle, ne produit …rien ! Le problème, c’est l’économie de la finance par rapport à l’économie réelle .
        Quand à la disparition des frontières et des droits de douane, si vous dites ça aux pays hors UE, vous les ferez bien rigoler !

  17. Hihihi…. » Bien évidemment » la taxe d’habitation va être remplacée par un impot ..plus juste qu’ils disent….la belle entourloupe !

      1. Même si je n’ai pas été dupe depuis le début….à quel moment avait vous entendu que le gouvernement allait remplacer la taxe d’habitation ….il a ete vendu à ceux qui ont voulu le croire que le pouvoir d’achat serait augmenté grâce en partie à la fin de la taxe d’habitation …les propos tenus l’ont été de manière volontairement dissimulatrice !

      2. @Elie
        Vous n’en savez strictement rien, vu que ce qu’on lit ici et là, ne sont que des coups de sonde !

    1. SYLVIE

      Je pense qu’il faudra un peu de temps pour faire bien le tour des effets néfastes de la suppression de la taxe d’habitation
      Létat ne couvrira jamais la totalité du manque de recettes des commune de l’ordre de 25 milliards si ma mémoire est bonne…

      Par conséquent voici les hypothèses plausibles, les unes après les autres ou en même temps :

      1° nouvelle fiscalité de l’état comme vous l’avez dit;, mais ça ne suffira pas

      2° Hausse des différentes autres taxes locales pour combler les tous des budgets de fonctionnement (on peut passer en revue les lignes)

      3° Licenciements des contractuels ou non remplacement de postes territoriaux selon les cas de figure

      4° Baisse des investissements, donc répercussion direct sur l’emploi local dans les PME habituées aux marchés publics

      Mais si c’est pour l’adaptation au monde…..

      1. @Stan et Sylvie
        Suffit de voir les effets de la disparition de la taxe professionnelle et son remplacement par une taxe à plus faible rendement . Les collectivités l’on immédiatement ressentie et soit ont réduit leurs investissements, soit ont augmenté la fiscalité locale . Et je sais de quoi je parle !

  18. Stanislas et Sylvie

    Il faudra quand même que vous m’expliquiez un jour pourquoi ce retour « au monde d’avant » ne se produit dans absolument aucun pays au monde, même dans ceux qui étaient socialement bien plus avancés que nous…Parce que tus les politiques sont des pourris et tous les électeurs (là où il y a des élections) sont des abrutis ?

    1. Pour résumer le sentiment que me laissent tous ces échanges, je préfère avoir à faire à des gens qui trouvent des solutions plutôt qu’à des gens qui trouvent des problèmes, Vous me direz que gémir c’est tout un art, mais je remarque que ça demande tout de même beaucoup d’efforts qu’il vaudrait mieux, à mon sens, consacrer à essayer de s’en sortir et à avancer…

      1. RPH
        « Je préfère avoir à faire à des gens qui trouvent des solutions plutôt qu’à des gens qui trouvent des problèmes, .. ».

        Raisonnement facile et convenu, que j’ai entendu quelquefois de la bouche de responsables paresseux, sous autre une forme, qui n’avait pour but que de se délester de sa responsabilité sous le faux nez d’une saine émulation en période de lutte des places…

        Voici la formule du supérieur pseudo émulateur :
        « quand un cadre vient régulièrement me voir avec un problème sans avoir la solution, je finis par me demander si ce n’est pas lui le problème »

        Joli non ?

        Cette formule vous fera certainement comprendre en même temps ce que je pense implicitement de votre notion de « gémissement est un art », celui du délestage de responsabilité en est un autre…

        Rattachez ça à ma réponse à Arié ci dessus sur la fraicheur des solutions mises en place par Macron….

        1. -> Stanislas.
          Votre réponse ne m’étonne pas. Deux conception de notre rapport aux autres. Je me demande ce que je pourrai faire pour eux, tandis que vous attendez ce qu’ils pourraient faire pour vous…
          Kennedy l’a fait remarquer et Macron vient de le rappeler…

          1. RPH

            Je ne me sens pas du tout concerné par cette remarque personnelle, sauf à bien savoir de qui vient cette remarque passe partout..

            Quant à votre Macron qui fait son Kennedy, je rappelle tout simplement qu’il applique bêtement des solutions de directives pondues par des technos de l’UE . dans le cadre du semestre européen

            Ca n’en fait pas des solutions mais des applications sans aucune stratégie propre au pays. La question de ce qu’il fait pour son pays reste entière…

          2. RPH

            Je refais le départ, j’ai été dérangé

             » tandis que vous attendez ce qu’ils pourraient faire pour vous… »

            Je ne me sens pas du tout concerné par cette remarque personnelle et passe partout, sauf à savoir qui est l’émetteur…..

    2. TOUBIB
      Je me suis fait à l’idée que vous ne lisez pas ceux que vous interpelez, et je suis mauvaise langue alors désolé, si vous n’imprimez pas…

      Je reprends bien clairement :

      Il faut en terminer avec votre supposé « monde d’avant » et « monde d’après » parce que ce que met en oeuvre Macron :

      CE SONT DES SOLUTIONS QUI DATENT DU MONDE D’AVANT (des années 80 à 2000 selon les dispositions)

      Solutions appliquées dans d’autres pays en europe et aux USA sous le nom de « politique de l’offre », « politique de ruissellement » et leur cortège de micro qui sont démontrées n’avoir eu aucun résultat probant.. par des organismes officiels comme le FMI

      Les politiques et leurs conseillers sont corrompus par leurs passages entre public et privé, c’est un fait et la liste des noms est régulièrement dans le canard enchainé.

      Quant à votre question sur les électeurs, les votes blancs, nuls et le taux d’abstention apporte une partie de la réponse.
      Penser que les autres sont des abrutis est ce que vous savez le mieux faire depuis des années…

      1. Stanislas:

        Rien à faire : je vous parle du monde entier, vous répondez Canard Enchaîné et France…

        Allez, parlez-nous de la Chine, de l’ Inde…ou, tout simplement, de la Grèce, où le Mélenchon hellène est au pouvoir depuis un certain temps.

        En attendant, pour vous remonter le moral :

        http://www.huffingtonpost.fr/2018/01/11/fort-rebond-de-la-popularite-demmanuel-macron-en-janvier-sondage-exclusif_a_23330813/?utm_hp_ref=fr-homepage

        ou encore

        http://www.lefigaro.fr/international/2018/01/12/01003-20180112ARTFIG00089-allemagne-merkel-arrache-l-accord-du-spd-pour-former-un-gouvernement.php:

        Ça en fait, des « abrutis », non ?

        1. ARIE

          Arrêtez votre cinéma pervers le mot abruti vient de vos propres textes, pas des miens..

          Je méprise la classe politique c’est un fait, je vous laisse le mépris des gens que vous tentez de me prêter. je suis assez insensible aux techniques classiques de culpabilisation. Faites ça avec d’autres…

          Tout montre que vous avez du mal à comprendre ce qui se passe en France, alors gambergez tout seul sur le monde si ça vous permet de vous sentir plus fûté..

    3. @arie
      Vous déformez nos propos.
      Faudra quand même expliquer pourquoi nous devrions accepter les politiques mortifères sous le seul prétexte que le monde a changé , comme si on s’en été pas aperçu…

      1. SYLVIE

        Les bilans des solutions mises en oeuvre depuis la crise sont déjà sortis. les rapports études sont pourtant nombreux..
        Et plus ils sont mauvais et plus les cerveaux préconisent d’aller plus loin dans les solutions qui ont crée les problèmes actuels..

        Faut il encore les lire…

        On en revient historiquement au « plus c’est gros, plus ça passe »..

        1. Stan
          La politique c’est l’art d’avoir toujours raison…qu’importe les preuves..et quand ils font l’inverse de ce qu’ils professent on nous accuse de ne pas avoir compris …le plus gros étant de nous dire que « les promesses n’engagent que ceux qui y croient « …les dédouanant ainsi de dire une chose et de faire le contraire !

      2. Sylvie

        Parce qu ‘ aucun pays au monde (ce qui fait beaucoup de pays ), à part le Venezuela dont je n’aurai pas la cruauté de vous rappeler la situation, n’à trouvé d’autre politique.
        Et la preuve que « nous devrions les accepter »…c’est que nous les acceptons !

        1. @Elie
          Vous me faites pleurer avec le Venezuela . Je peux vous citer un autre pays, la Côte d’Ivoire où les mêmes causes ont produit les mêmes effets .
          Pour le Venezuela, c’est l’effondrement des cours du pétrole et pour la Cote d’Ivoire, celui du cacao . Aujourd’hui, les migrants économiques qui passent par mon département des Hautes Alpes sont des mômes Ivoiriens entre 15 et 20 ans qui ne pouvaient plus aller à l’école, leurs parents n’en ayant plus les moyens, parce que depuis l’indépendance, le souci des dirigeants – outre celui de s’en mettre plein le poches, faut pas être naif – c’était de donner la priorité à l’éducation au détriment du reste . C’est le cas du Venezuela sous Chavez, les chiffres de l’UNESCO sont là pour en faire foi . Et ce ne sont là que deux exemples, y en a d’autres !

          Les pays du monde ne cherchent plus de solution depuis longtemps puisqu’ils ont filé les clés du camion à la finance depuis les années 1970 . Ils ne sont là que pour masquer la misère et faire en sorte que bon an mal an, le populo ne moufte pas ou soit totalement dégouté . La preuve en est : le taux d’abstention et de votes blancs en France, la dégringolade de la CDU de Merkel en Allemagne, le taux d’abstention à la présidentielle Américaine ( et l’élection de Trump ), la montée de l’extrême droite en Allemagne et en Autriche – quoi d’étonnant avec les trahisons des sociaux démocrates – et même en France, le coup de
          frein n’étant dû qu’à l’incompétence manifeste de Marion Anne Perrine .
          On peut paraphraser Chirac : la maison monde crame et certains croient que c’est le  » monde nouveau  » .
          Le réveil pourrait être dur !

          1. Non: le prix du pétrole s’est effondré partout, mais seul le Venezuela a vu un tel effondrement de son économie, avec une inflation à 1200 % et une pénurie générale de tous les produits alimentaires de base, des médicaments, etc.; on n’a rien vu de tel en Iran, en Angola, en Arabie saoudite, en Russie, etc.
            Outre le niveau de corruption sans égal, c’est surtout la « malédiction du pétrole  » des pays qui se sont contentés des revenus de son exportation, sans chercher à les investir pour créer d’autres industries.

            1. @Elie
              Mais je ne vous ai pas dit autre chose, en ce qui concerne les revenus du pétrole . Quand aux pays du Moyen – Orient, je doute qu’à part acquérir des armes pour cogner sur les pays voisins, leur priorité ai été l’éducation ( autre que religieuse ) de la jeunesse de leur pays, ce qui n’est pas le cas du Venezuela . Et, comme d’hab, vous escamotez les pays comme la Côte d’Ivoire – et d’autres – parce que ça va à l’encontre de vos certitudes !

              1. @Alain Bobards

                Mais non, je n’escamote rien : baser toute son économie sur la simple exportation d’une matière première est toujours dangereux; mais on parlait du Venezuela et du pétrole.

                Dans beaucoup de pays pétroliers musulmans du Moyen-Orient, l’éducation – y inclus universitaire – et les soins médicaux sont totalement gratuits;le problème n’est pas celui de la distribution socialement généreuse des revenus du pétrole, mais de l’absence d’investissements pour d’autres sources de revenus: le Venezuela ( et l’ Iran aussi, d’ailleurs- mais l’ Iran a su diversifier son économie) ne raffinent même pas leur pétrole: ils exportent le pétrole brut et importent du pétrole raffiné de l’étranger !

                Le Vénézuélien Juan Pablo Pérez Alfonzo, l’un des fondateurs de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est le premier à avoir mis en exergue ce paradoxe. Selon lui, le pétrole n’est pas de l’or noir, c’est l’excrément du diable. L’intuition de Pérez Alfonzo s’est vérifiée dans la réalité.

                Lorsque le pétrole paye bien, tous les étudiants s’orientent vers cette seule industrie, et tout le reste est négligé.

                Une petite analyse de cette malédiction qui vaut pour toutes les économies qui se contentent d’exporter leurs matières premières, quelles qu’elles soient :

                http://www.slate.fr/story/11521/le-petrole-rend-pauvre :

  19. Le gémissant que je suis profite alors de la situation d’être encadré par des gens qui trouvent des solutions pour m’expliquer la cohérence de mise en oeuvre de « solutions » selon le concomitantes de réduction forcée des recettes publiques qui affaiblit de facto le programme de baisse des dépenses publiques ..

    Une baisse de recettes publiques conduit mécaniquement au maintien du taux d’endettement au nouveau périmètre de budget.
    Pour observer à nouveau une baisse du taux d’endettement public qui horrifie tout le monde, il faut donc entreprendre une nouvelle escalade de baisse de dépenses….et ainsi de suite..

    Ceux qui espèrent que ça va s’arrêter se fourrent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, parce qu’il faudrait être particulièrement méprisant pour s’imaginer que les autres pays vont regarder un concurrent devenir plus compétitif…..etc..

    c’est un peu cette histoire du morceau de pain pour finir son morceau de fromage

    « Ah il me reste un morceau de pain, je reprends du fromage…..ah mince il me reste un peu de fromage, je reprends un morceau de pain…..

  20. Exemple concrêt

    Macron compte remplacer le CICE par une baisse de charges patronales. Soit..

    L’OFCE fait observer que le résultat probable sera une baisse de 1% du PIB qui conduira automatiquement à s’éloigner pendant un an voire deux, de la sortie du semestre européen et de sa procédure de « déficit excessif ». (les fameux 3% de coin de table)

    En clair, cet éloignement va conduire inéluctablement à mettre en oeuvre un nouveau programme de baisse de dépenses téléguidées par l’UE.. ….Dépenses sociales s’entend, puisque pour un tueur de coût, c’est la ligne la plus grosse, donc la plus facile à viser si peu qu’il soit myope..

    L’autre effet mécanique sera celui de la remontée du taux d’endettement, on va encore entendre les gémissements des éditocrates et autres zexperts économiques qui s’égosilleront sur cette résurgence d’endettement public..

    Evidemment ces pleureuses professionnelles omettront de dire que cet endettement a été crée artificiellement par les « solutions » Macron

    Il y a un zoom intéressant à faire dans la mise en oeuvre de ces « solutions » Macron, c’est la Grèce, l’Espagne, l’Irlande, l’Italie;;

    Il ne faut surtout pas regarder en arrière quand on prône le monde d’avant…

    Confucius a dit « Ne laisse pas la vache garder l’herbe du pré »

  21. STANIS
    Par conséquent voici les hypothèses plausibles, les unes après les autres ou en même temps :

    Encore et toujours des prédictions.!
    Aux dernières nouvelles, il semblerait que Pimky et PSA revoient leur copie. Il ne serait donc pas si facile de  » jeter » les ouvriers.
    J ‘ apprends que la mondialisation
    Stan a raison : la mondialisation date de l’ouverture des voies terrestres d’abord et maritimes pour compléter .
    Erreur, ce fut la marine en premier. Ensuite si vous pensez que la mondialisation a commencé là, grosse erreur
    Mais puisque cela vous fait plaisir…..**

    Une baisse de recettes publiques conduit mécaniquement au maintien du taux d’endettement au nouveau périmètre de budget.
    Il faudrait peut être simplement limiter les dépenses inutiles, le nombre de ministères, de fonctionnaires, que les élus à tous niveaux cessent de rêver musées, piscine, bibliothèques etc et profitent des installations de la commune voisine.
    Que des organismes gérés par l ‘ état, et ne survivant qu’ à coups de milliards d’ € de subventions se réforment
    Que notre agriculture arrête de ne soit disant survivre que par des subventions et cesse de faire croire que ses produits sont meilleurs que ceux de nos voisins
    Enfin, ce qui va le plus mal est le commerce extérieur, en déficit chronique depuis des années
    Il faudrait acheter moins à l’ extérieur, mais produire plus chez nous
    ce serait la bonne solution, mais dans le même temps, l’ état encaisse des droits de douane sur les produits hors UE, mais encaisse les TVA sur les ventes
    Il faudrait aussi cesser de vendre du matériel de pointe avec les brevets et d’ accepter de faire ce matériel dans les pays acheteur.
    Ce que fait l ‘Allemagne

    1. LANCIEN

       » Aux dernières nouvelles, il semblerait que Pimky et PSA revoient leur copie. Il ne serait donc pas si facile de » jeter » les ouvriers….

      envoie ta source,

      Ensuite dans le traitement des cas, il faut différencier Pimkie et PSA

      Pimkie c’est un réseau de petites unités légales disséminées à travers la France, reste à connaitre la nature juridique de ces unités. mais ça se fera, sous différentes méthodes…

      Dans tous les cas, il s’agit bien des effets des ordonnances. Ce qui veut dire en clair que ça ne fait que commencer

      1. @Stan
        Pour Pimkie, c’est sûr . Mais il semble que ce ne soit que partie remise . Pour Peugeot, c’est pas un scoop, les syndicats – hormis la CGT – sont pour un RCC .

        1. Alain

          Il suffit de lire le contenu des ordonnances sur les licenciements (donc la 3e) et avoir une idée des pratiques sur le terrain, en particulier dans le secteur privé marchand, pour n’avoir quasiment aucun doute que la rotation pour une baisse des salaires moyens, va être la cible des décideurs des groupes …

          Quant aux syndicats, je suis d’accord avec toi.. Même les délégués sur le terrain sont coincés de ne pas avoir bougé au moment où il le fallait.

          1. SYLVIE

            le toubib est en train de vous refiler la 1ere étude étude sur l’Allemagne comme significative……. qui concerne 6 familles……même un sondeur n’aurait pas osé.

            Et après ça veut discuter du monde entier..

              1. La mondialisation aggrave obligatoirement les inégalités dans chaque pays; par contre, elle diminue les inégalités entre pays: les plus pauvres s’enrichissent, les plus riches s’appauvrissent :à chacun son tour…,Encore une fois, tout dépend selon qu’on raisonne national comme vous ou mondial).

              1. Conclusion les allemands sont contents de leurs conditions dégradées …les francais n’ont qu’à en faire autant …!!! C’est bien là que se situe la limite de l’Europe ….

                1. Dégradées, c’est vous qui le dites : nous aimerions bien avoir les mêmes !
                  N’oubliez pas qu’avant Schröder, l’ Allemagne était l' »homme malade » de l’ Europe: alors qu’aujourd’hui…

        1. Mauvais indice,le taux de pauvreté (proportion de ménages au revenu inférieur au revenu médian-sans le rattacher au pouvoir d’achat) :

          -multipliez par 1000 l’inflation en France, tout le monde sera SDF, mais l’indice de pauvreté restera ce qu’il est;

          -plafonnez tous les salaires à 100 € mensuels en France : le revenu médian s’effondrer à. ..et il n’y aura plus de pauvres !

          1. @Elie
            Cessez de me faire rigoler avec le « pouvoir d’achat  » . Les mesures censées le relever sont à échéance d’au minimum un an et à la condition qu’il n’y ai pas d’évènements susceptibles de plomber ces mesures .
            Votre théorie sur l’inflation est parfaitement bateau : il suffit de rétablir l’échelle mobile des salaires et l’inflation , même si elle reste un problème, ne génèrera pas des SDF . Par contre, ça fera beaucoup de peine aux spéculateurs boursiers !
            . Quand au seuil de pauvreté, le revenu médian est une foutaise de plus . Ce qu’il convient de comparer, c’est l’écart salaires /profits qui ne cesse de se creuser depuis bientôt 30 ans !

  22. On failli être Stauss-Khanien ! ou Filloniste ! bah.. que du boulevard, de l’autoroute en chantier inachevé.

    Zut, ..d’oublier ce qu’il faut/faudrait comprendre,
    ça eut changé mais ça change plus ? ou la version imagée, son et odeur: « combien de temps met le fut du canon pour refroidir » ?? ..un certain temps !
    on retrograde ? on va dans le mur ?
    ou les vœux collector! d’Anémone (1975) « Nous.. la chance d’avoir le bonheur et la santé (!) n’oublie pas ceux .. »
    ..d’en bas, même endroit (doivent-ils déménager)
    ..d’en haut, au ‘bonheur’ hérité (et) télévisé !
    OK, rien n’a changé (sinon les codes & coachs)
    Ni le crime ni le profit (pré/post romain ? qu’importe)

    Je vous épargne qql développement informatique (x ex.) ou moulti dimensions numériques, les millions de logiciels, autant de claviers & écrans crépitants, de l’industrie du pneu à la tong, business du sport (pourquoi pas) ou du divertissement.
    Même ma femme ! bricole depuis 20 ans dans une boite (sont une 60aine) produisant du logiciel, ni jamais vraiment pigé (je garde le cap!) genre processus du riz (ou blé?) combien de grain rentre dans un cargo, son corps plongé dans l’eau (Eurêka!) d’un point A l’autre (et) bien sûr l’âge du capitaine.. tous ses orifices étant connectés !

    Globale taquinerie mondialisée ! Perso, touriste zéro payé, mundo flexible ! mais pas assez ? ..Que branleur.

    Sans dèc,, ne pas tout piger (déjà les éoliennes*) m’empêche pas de lire vos commentaires (qql fois en mode traversière) des liens, et d’y apprécier !
    Qu’importe si plus à l’aise avec la loi de Coriolis (bien connu un rejeton, moniteur de ski, very funny !)
    Vive le vent* ! ..le soleil, etc.!

    Aussi, de toutes les « leçons données », apportées, priées.. donc reçues (again: merci) je me réserve de façon « systématique », Le droit d’agréer, un peu, bcp, pas du tout. Bien sûr ce droit & options sont appréhendés (aidés) par mes sentiments épars.
    Eux adorés (choix perso; non négociable)
    De qql « Raison »..ni méfiance ni accueil béat (cf. réserve) ainsi distinguer (discerner) baffe/gratification.

    Boule de cristal à peine utile (tant pix) tant! le travail accompli (et neuronal; branlettes incluses) les pratiques empiriques de (nos) anciens ou contemporains sont instructives.
    Et, si la permission de ‘voir ailleurs’ est autorisée, qqls sens ne s’en priveront pas.
    Pourvu qu’ça dure, (wish)

    NB: les gens Aiment leur pays !! Evidemment !
    Qué patriotisme ? (l’opinion d’O Wilde on s’en fout, il est mort) pareil: il a ses notions, ses interprétations.
    Temps et distance; comme le-chiffre (pas dit menteur?)

  23. Si vous aviez, tous autant que vous êtes, mis en commun l’énergie que vous gaspillez ici en pleurnicheries et en indignation vaine pour créer une starte huppe, vous seriez déjà tous millionnaires, mes agneaux !

    1. Monsieur Goux

      Je n’ai pas envie de monter une startup ; d’ailleurs quand on regarde le taux de mortalité de celles ci, croyez moi, on a plus de chance d’être poitrinaire que millionnaire..

      1. Stanislas,

        Ce qui compte, pour notre avenir à tous, c’est le pourcentage de celles qui réussissent.; Google, Amazon, Facebook, Microsoft ont commencé comme des start-up.

        1. Bonsoir Elie Arié

          Puisqu’il est question d’informatique, des GAFAM, etc.,
          Andy Grove aurait écrit Only the Paranoid Survive (Seul le Paranoïaque Survit, selon ma traduction), et
          Laurent Alexandre, dit parfois personnalité médiatique, dirait
          « … « Le meilleur moyen de réduire les inégalités, c’est d’augmenter les capacités cognitives des cons. Bien sûr, ça n’est pas vraiment politiquement correct de dire ça, mais c’est une réalité. Et ça le sera encore plus. Question : en 2050, que fera-t-on des gens avec moins de 150 de QI ? Réponse : rien ». … »
          http://nomdezeus.fr/robotique/en-2050-les-gens-avec-moins-de-150-de-qi-ne-serviront-plus-a-rien/

          Faudrait-il être paranoïaque avec un fort QI pour survivre, alors ? Un individu, homme ou femme, peut être aussi à plus de 150 selon des tests de QI, et « c.n » selon des tests de QE, ou bon en stratégie à court terme et mauvais en stratégie à long terme, même individuellement, même pour sa vie personnelle.
          Que quelqu’un commence par me convaincre d’une seule définition de l’intelligence et d’une seule définition de l’égalité (inégalité) pour les humains avant que je ne puisse croire à tout ça.
          Et je ne parle même pas trop des failles telles que les récents MELTDOWN ou SPECTRE. J’imagine un supposé quidam du futur augmenté avec un processeur de telle ou telle marque, etc., et une bonne grosse faille de sécurité découverte par un hacker qui aurait envie de s’amuser un peu. Question parano, ça me ferait poser des questions si je pensais déjà que c’était possible. Mais les fantasmes font vendre des livres par exemple, parait-il, cela peut être une entreprise lucrative.

          1. hello Laure, ..d’abord te dire que très tôt (pré ado) je rencontrais des ‘cons’ dans qql courier de lecteur, incontournable dans les magazines et journaux qui traînaient à la case, avant les réseaux donc (un fameux nid !) et le souvenir de me dire, pas même interrogatif: « tiens, pour certains l’horizon se limite à un point, un p’tit carré, format boite d’allumette ».
            Flippant ? Oh pas pour moi !
            Aussi ma femme, récemment m’apporta un bout de réponse; elle venait de lire ou entendre que, parait-il, des personnes face à trop (?) de liberté par ex., stressent, flippent. Aïe !?
            Ah-que de pathologies surprenantes ! et taquines.

            Ensuite, je sais que je n’en rencontrais pas bcp; d’ailleurs l’habitude de préciser « que 2 ou 3 en 50 ans ».
            Peut-être qql faculté pour les éviter ?
            Ou, prosaïque: « moins j’en croise moins j’en suis », sachant que l’on est tous le fâcheux d’un autre.
            Ni je (le) confonds bien sûr avec ceux qui « ne sont pas d’accord avec moi », ..en réunion sous mon (propre) toit !

            Voilà, c’est tout !
            ..ou peut-être existe t-il (le con; ni en voie de disparition) pour satisfaire qql loi naturelle, -cette chatte ! alors « un équilibre », comme il y a le jour ou la nuit, la gauche ou la droite, ..Ouille! je cherche les emmerdes.

            Aussi Elie, je pense à George Church, généticien, bricoleur doué pour empiler les briques de l’immortalité.. j’en sais guère plus !
            Sinon d’économiser ?! car je suppose qu’il faudra ‘trier’ (l’ivraie du bon grain) alors de me fier à la rengaine éternelle (pragmatique ?) : « on ne prête qu’aux riches », le pauvre n’aura rien, ni l’innocence existe.
            Sauf si Jésus revient !
            bon week-end,

            1. Bonjour ti suisse,

              « … alors « un équilibre », comme il y a le jour ou la nuit, la gauche ou la droite, ..Ouille! je cherche les emmerdes. … »

              Mais non tu ne les cherches pas, à mon avis, et c’est un point de vue que j’ai cru lire aussi dans Eloge de la Folie (ou Louange de la Sottise ?) d’Erasme. Mais cela me semble rester dans un schéma binaire, ou une fausse alternative comme blanc ou alors noir, libre ou alors esclave, dominant ou alors dominé comme s’il n’y avait pas d’autres « lois naturelles » que des rapports de force dans toute relation humaine. Cela me fait penser à cette pensée, lue dans l’article cité par Elie, sur Laurent Alexandre
              « (…) « Je ne pense pas que l’homme tout-puissant sera plus heureux que l’homme tout-fragile », lance-t-il, assis sur son bureau. (…) »
              Serait-ce soit l’un, soit l’autre, et être heureux comment ou selon qui ? Quant à l’illusion de « toute-puissance », ou celle de rivaliser avec Dieu … Combien ont voulu tenter cela pour se donner l’illusion de maîtrise, sur eux-mêmes ou sur autrui. Cela ne s’est pas toujours bien terminé pour eux mais aussi pour d’autres malheureusement.
              Andy Grove, dont l’histoire personnelle est assez connue,
              « (…) Car, disait-il, « le succès recèle les germes de sa propre destruction ». (…) »
              En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/12/03/seuls-les-paranoiaques-survivront_5042704_3232.html#MMiv38jKXyI6k3PK.99

              Peu de gens me parlent de la sécurité en informatique, ou de celle des résidences protégées, de la présence de gardes du corps pour les très puissants ou riches. Je n’ai pas envie de vivre dans une résidence entourée de grilles, ni accompagnée partout, je ne souhaiterais pas devenir très riche et célèbre pour cette raison aussi, sauf s’il me fallait le faire absolument. De mon point de vue actuel, j’aurais l’impression de perdre ma liberté relative, nécessaire pour pouvoir être heureuse.
              Merci,
              bon week-end également

              1. manichéen: l’efficace raccourci ! (et y gagner du temps, ..comme je suis -souvent- à la bourre, hahah!)

                ouiz, ..le bonheur, l’amour (les affects) l’angoisse, la mort.. qu’importe d’apprécier (et encore) Kierkegaard, je ne suis pas certain qu’un « laboureur aimant labourer » ou celui « aimant ce qu’il fait », détient qql secret de bonheur. Disons qu’il y participe.

                Les tellement! diverses dimensions (aussi matérielles) vécues/rencontrées dans une existence, ne peuvent (hélas?) rationaliser une ‘solution’, ou une vérité.
                Même (les) Robinson Crusoé ou sadhus n’échappent pas, me semble t-il, à qql exigence.
                Tjs un grain de sable (?) quotidien, hebdo, annuel, ..déguisé en Vendredi vient faire chier ?!
                Mà, j’en sais rien !
                Par contre le-Temps, du sablier à Einstein ou aux Dieux, lui est en fuite perpétuelle (héhé!) et « ça » l’homme, de le côtoyer et de l’appréhender un chouia, alors nous savons qu’il ne supporte pas ce qu’il ne maîtrise, ne contrôle pas !

                Comment-faire ??
                Aucune idée !
                ..à moins.. si l’on estime que, inversement proportionnel à l’innocence (pourquoi pas) nous sommes pourvu d’un paquet de névroses (certitude) dont il suffirait (l’effort est-il ‘facile’) d’en gérer, d’en assumer la/sa gestion. Version courte.

                Ouf ? ..ou dire: chacun sa merde.
                D’ajouter: profitez de la votre; la mienne m’occupe !

                Du soleil Laure, vite! ..qql rayon,

        2. Elie
          Ca compte surtout pour le présent de leurs créateurs et le futur de leurs héritiers . Pour leurs employés, c’est plus discutable .

  24. Je ne vois pas trop qui financera, à l’avenir, les dépenses sociales:::

    -ni les classes moyennes, qui sont en train de se paupériser,

    -ni les faibles revenus, qui sont épargnés ( 1 foyer fiscal sur 2 ne paye pas l’impôt sur le revenu,en France),

    -ni les très hauts revenus,qui ont les moyens de procéder à des optimisations fiscales tout à fait légales,

    -ni les entreprises,que la mondialisation oblige à réduire leur coût du travail.- donc,leurs charges sociales.

    Restent donc

    – une très forte croissance,dont on voit mal d’où elle pourrait venir (sauf chez les émergents:Chine, Inde,etc.)

    -l’emprunt et la dette, ce ,qui nous mettra dans une situation à la grecque le jour où les taux d’intérêt grimperont.

    Et comme ce qui n’est pas financé est appelé à disparaître…

  25. Qui financera les dépenses sociales ? mais les retraités mon bon monsieur, ces gens qui encaissent tous les mois un smig, qui ont volé leur maison, qui osent même survivre. Ces gens qui ne savaient faire rien d’ autre que de travailler
    Autrement mon bon, comment payer le coût exorbitant de la CMU, l ‘ entretien des envahisseurs, l ‘ entretien des millions de gens n ‘ ayant aucune envie de se salir les mains, vous savez ceux que l ‘ état loge et nourri, depense des millions à réparer les habitations détruites régulièrement, ceux qui ont pour passe temps e caillassage de policiers, de pompiers, ambulances, ceux qui se chauffent en brulant des voitures.
    Il est évident que voler l ‘ argent des retraités est plus facile que de faire régner la loi dans les banlieues, un vieux, monsieur, va-t-il pouvoir manifester, nenni
    Voyez vous, monsieur, le premier janvier, comme proposé et voté, l ‘ augmentation de la CSG prévue, de 1,7 % apparait en réalité de 1,83%
    9c doit être cela l ‘ égalité devant l ‘ impôt, seul les retraités la payeront
    Le conseil d’ état l ‘ a évidemment approuvé sans remord, lui formé d’ une équipe d’ anciens inutiles de l ‘ état et particulièrement gâté par les réductions d’ impôts et de cotisations divers

    1. «  le coût exorbitant de la CMU »

      La CMU bénéficie à 1,5 millions de personnes et coûte 6 milliards d’ € par an, sur un budget total de la Sécurité sociale, de 500 milliards d’€.par an.

      « seul les retraités la payeront (la CSG)

      Tous les résidents en France payent et continueront à payer la CSG.

      1. Elie Arié
        CSG ; erreur de ma part ( ou ironie de la votre) j ‘ ai pourtant écrit;
        , l ‘ augmentation de la CSG prévue, de 1,7 % apparaît en réalité de 1,83%
        Et oui, seuls les retraités payerons cette augmentation.
        Pour la CMU; les bénéficiaires doivent être bien malade
        car ( sauf erreur ) 6 milliard pour 1,5 millions cela fait une dépense de 4000€ du malade!!
        Combien de ressortissants de pays étrangers se font soigner gratuitement en France sur le compte de la SS

        1. Et que fait on lancien….on laisse crever ceux qui n’ont pas les moyens…et dans le même temps on enleve le serment d’hypocrate …la CMU d’ailleurs a été remplacée par la Puma

          1. SYLVIE
            C’est la philosophie générale de la pensée « En marche »

            – partir vers les sommets en premier de cordée et entre amis

            – monter libéré des freins (entendre des boulets)…

            – utiliser les sherpas pour soulager les [qui ne sont] reins

            – pratiquer la « nordique », plus moderne, en accompagnant de coups de bâtons

            – arrivés au refuge, partager le caviar et le champagne payés par les boulets restés en bas

        2. Combien de ressortissants de pays étrangers se font soigner gratuitement en France sur le compte de la SS

          Gratuitement : aucun; pour bénéficier de la Sécurité Sociale, il faut
          – y cotiseren proportion de ses revenus,
          -être résident légal en France.

          1. Elie
            C’est très difficile à faire comprendre . Sur le coup, toubib, vous avez du mérite !

            1. Je pense qu’il confond avec l’ AME (soins pour les résidents en situation irrégulière), qui existe même aux États-Unis.

  26. Les écolos vont être satisfait
    L’ état lance son grand projet sur le solaire; 3 milliards pour commencer. Le hic, besoin d’ argent…. nouvel impôt.
    En prévision de 8 centrales nucléaires à arrêter, le prix de l ‘ électricité va augmenter sérieusement, alors tout sur le solaire…. déjà, là, l’ éolien !!!
    Le problème du coût de l ‘ electricité, n’ est pas du à l ‘arrêt des centrales, mais au prix exorbitant que l ‘ état oblige EDF à acheter la production d’ énergie du solaire
    Imaginez, ces belles et grandes propriétés recouvertes de panneaux solaire, la rentrée énorme de fric prévisible
    Remarquez que le petit propriétaire pourra aussi en mettre quelques uns sur son toit
    Pour résumer, encore de l ‘ écologie pour enrichir un peu plus des personnes largement pourvues et assurer un revenu supplémentaire
    Mais ça, l ‘ éolien le faisait déjà

  27. ah zut….

    AFP, publié le samedi 13 janvier 2018 à 11h41

    Les coûts de l’éolien et du solaire vont encore baisser fortement ces prochaines années au point que ces deux énergies seront globalement moins chères que les énergies fossiles (fuel, gaz, charbon), mais les autres énergies vertes progressent également rapidement, selon une étude publiée samedi.

    « Toutes les technologies renouvelables seront compétitives par rapport aux énergies fossiles en 2020 », estime l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) dans un nouvelle étude sur les coûts des énergies vertes.

    Les coûts moyens des renouvelables devraient atteindre entre 3 et 10 dollars le mégawattheure (MWh) en fonction des technologies (éolien, solaire, géothermie, biomasse, etc.), quand les énergies fossiles affichent des coûts entre 5 et 17 dollars le MWh, note l’étude.

    ……………………Dans l’éolien, des projets sont déjà régulièrement mis en service avec un coût de 4 dollars le MWh.

    Les baisses de coûts sont tirées par l’amélioration constante des technologies mais aussi une concurrence qui s’accentue avec de nombreuses entreprises qui développent des projets d’énergies renouvelables, remarque l’étude.

    « Se tourner vers les renouvelables (…) n’est plus simplement une décision faite au nom de l’environnement mais, de plus en plus largement, une décision économique intelligente », selon Adnan Z. Amin, directeur général de l’Irena, cité dans le communiqué.

    Les « meilleurs » projets éoliens terrestre et solaire pourraient ainsi produire une électricité à un coût de 3 dollars par MWh, voire moins dans les deux prochaines années.

    fin d’extrait article Orange…

    1. Stanislas : toujours pas compris que, pour la France, c’est avant tout un problème de l’impossibilité d’avoir essentiellement recours à des énergies non stockables et produites de façon très intermittente et imprévisible pour obtenir une énergie dont la demande est continue?

      1. Allez : réfléchissez bien au sens de » non stockable » ( prenez votre temps ) et recommencez.

        1. ARIE

           » Allez : réfléchissez bien au sens de » non stockable …….. »

          J’ai bien réfléchi à ça depuis un moment ….
          Si les gens connaissaient le grand guignol des situations liées à la libéralisation du marché de l’électricité…

          1° La France exporte net environ 10 % des TWh produits en France, y compris l’hiver.. (malgré une légère baisse en 2016 dûe àla fermeture de réacteurs nucléaires ) .

          2° Des infos laissent entendre que nous sommes importateurs de courant venant d’Allemagne en hiver, ce qui est largement partiellement faux.
          Les interconnexions européennes, de part notre situation géographique nous conduisent à solliciter nos lignes haute tension pour transporter du courant venant d’Allemagne vers la Suisse, l’Espagne, l’Italie selon les besoins… (je balance les chiffres et l’étude particulière de l’Allemagne à ceux que ça intéresse.)
          J’insiste sur le fait qu’un transport haute tension, selon la longueur du parcours, connait des pertes en ligne…..

          J’ajoute qu’en 2015, le MWh d’éolien allemand s’est vendu pendant quelques jours à prix négatif…..eh oui (l’électricité n’est pas stockable..)

          3° Les sceptiques de tous poils au sujet du renouvelable ne doivent pas savoir que le marché de l’électricité est libéralisé donc permet à différents acteurs de faire leurs bénéfices librement.

          Il n’y a qu’un seul réseau d’infrastructure payé par des générations de français, mais 25 fournisseurs possibles. Les prix sont libres également pour les consommateurs raccordés à plus de 36 kVA

          Puisque ce marché non stockable est concurrentiel pourquoi vouloir empêcher des groupes privés de faire des bénéfices avec l’aide de l’état sous différentes formes ( distribution – revente de parcs…etc)
          Et pourquoi vouloir empêcher EDF de se servir de nos centrales pour faire des bénéfices par l’intermédiaires de ses filiales avec les consommateurs des pays voisins qui paient plus cher leurs KWh ?

          Et je n’ai pas abordé :
          – les subventions à l’effacement
          – le prix ARENH pour les concurrents d’EDF
          – le marché EPEX qui maintient en été un prix inférieur d’échange au prix ARENH
          – la future libéralisation de l’énergie hydraulique (la moins chère puisque les barrages sont amortis)
          – de l’achat par EDF de parts dans l’aéroport de Nice.
          – des dépenses inutiles du déploiement des compteurs LINKY et de la mise en déchêts de 50 000 tonnes de compteurs en bon état.

          Si vous êtes arrivé là toubib, ce qui est très peu probable, vous aurez alors compris que je suis en mesure de vous parler assez longuement du marché de l’électricité non stockable et des effets ahurissants de sa libéralisation ..

          Mais peut être d’autres lecteurs auront pu être intéressés et c’est bien le plus important…

          1. pareil! ..à 5 hr j’étais réveillé (god ver domme!) et toi déjà taquet ?! Ah tu m’impressionnes, sérieux ! ..j’arrive péniblement à verser qqls croquettes dans la gamelle des poilus, ni le choix: ils me mettent la pression ! (miaoow-miaoow!)
            bien sûr 2-3 cafés, et tjs pas la moindre ânerie en tête ni à raconter (eh, je dis ça pour moi!) bah, rien à s’inquiéter, ..la case, le jour, -soleil, nuage? les infos, les images, les autres, la vie.. vont se mettre en branle ! alors de se servir ! comme c’est bien foutu, et si électrisant, j’adore ! peut-être à tout à l’heure, tout étant dans l’interrupteur !

            1. Bonjour TI SUISSE

              J’ai démarré plus tôt par quelques bricoles avant de venir ici. Mon heure c’est plutôt 4h – 4h30 depuis très longtemps. je suis fait ainsi..

      2. ARIE

        Il y a assez souvent chez vous, une certaine forme d’incompréhension, de traduction ou de déformation des propos selon les sujets….

        Que LANCIEN soit à se payer ma fiole parce qu’il n’a pas tout ou bien lu, OK, mais vous, toubib, un scientifique de formation….

        Bref, ici je balance un article de l’AFP qui traite des coûts moyens au MWh des énergies renouvelables et vous répondez intermittence..

  28. Sylvie75
    Un peu de sérieux.
    le président de l Algérie est soigné gratuitement chez nous. Quand l ‘ état lui a présenté une facture de 3 milliards, pour les soins donnés aux algériens, il a reçu une vas te faire voir.
    En réponse l’ état français a commandé à la sécu de payer et de la fermer dorénavant. Expliquez moi pourquoi le cotisant français doit prendre en compte tous les malades de la planète.

  29. STANIS
    Toujours enchaîné à tes fausses certitudes.
    L’ écologie sensée serait de pousser au solaire comme actuellement par des subventions, mais que l ‘ électricité produite soit utilisée par le fournisseur.
    Des installations sont entièrement payées par les contribuables, la production est vendue à EDF, et utilisée ou non, acheté plusieurs fois le prix du kwh que revendue. Je n’ appelle pas cela écologie, c’est du pompage de fric aux gogos.
    Avec l’ écologie à la française, l ‘ électricité que nous utilisions était une des plus propres du monde, maintenant nous achetons très cher une électricité polluante, chère et peu fiable.
    Tout cela pour des gens croyant qu’ un accident de centrale dans peu importe le pays du monde ne viendrait pas sur la France
    Ces gens se nomment arriéres et encore, c’est un mot gentil.
    On nous prévient que les prix de l ‘ électricité vont monté, on nous vend du baratin et comme toi des  » il parait, je suppose » et vous applaudissez

    Vois tu le pire, c’est que tu oses écrire:
    Les baisses de coûts sont tirées par l’amélioration constante des technologies mais aussi une concurrence qui s’accentue avec de nombreuses entreprises qui développent des projets d’énergies renouvelables, remarque l’étude.

    1. LANCIEN

       » Toujours enchaîné à tes fausses certitudes………………….. »

       » Vois tu le pire, c’est que tu oses écrire:…..

      Eh ben c’est vraiment de la haine, faudrait pas que je te rencontre sur une route de campagne….
      Voici ce qui est écrit avant le texte, je l’isole bien et met des culs de bouteille en attendant que tu changes de lunettes..

      AFP, publié le samedi 13 janvier 2018 à 11h41

  30. Ca grince sérieusement en Tunisie . Faut les comprendre : ils ont viré Ben Ali qui les laissait crever et qu’est ce que leur propose le gouvernement actuel ? L’austérité à la grecque. Pour une masse de gens qui n’ont rien, on veux leur piquer ce qui leur reste de peau .
    Si les barbus finissent par percer en Tunisie, les gugusses du FMI, les Américains et les guignols de l’UE ne devront pas venir pleurer , ils auront fait le nécessaire pour pourrir la situation .

  31. (peut-on croire -aussi- ce que l’on voit ? ..déjà avec ce que l’on entend ou ce qu’on lit, je ne te raconte pas tout ce que l’on doit préjuger. Bah! comme l’imagination d’ailleurs, tant que tout cela n’est pas facturé, il serait con de ne pas en profiter !!)

    Le monde change, ..je viens d’y voir !

    Enfin à Genève, ..pas certain de qql intérêt.
    Voilà, j’allais chercher une paire de Bose à la Fnac comme il se doit (centrum; entre Rive et Longemalle)
    garé juste à côté /oui une astuce personnelle qui fonctionne depuis x années; ma femme ou ma fille ont cessé de s’interroger ou de s’inquiéter, puisque invariablement « ça marche ».
    Ou/où trouver une place de parking à proximité ?!
    1) oublie Paris (zen; ou qql espoir gardé)
    2) ma méthode: confiance + rien à foutre,

    Où en étais-je..
    Ouiz! le monde change à Genève !
    ainsi-donc « J’ai Vu ! » ..une 12aine de poussettes !!
    Extraordinaire !! Avant (avant) en 2 ans j’en voyais 2 !! De mes yeux ! ni vous raconter mon temps passé dans la rue.

    Zut.. pas fait gaffe au profil du pousseur de landau; d’un autre côté l’helvète n’est qu’un reliquat de gaulois, lui-même modifié par qql vague d’intempérie (plus+ la foudre !)
    Ou, le suisse devenu riche, sa meuf enfin pond ?
    Ou, il accueille des non-branleurs et mieux gaulés ?

    Moralité: restez chez vous ! et avec un peu de bol (ou chatte) le prénom « Eugène » reviendra à la mode.
    Comme le chou. (il suffit d’un trou)

    1. @ Lionel
      Il faudrait demander aux personnes invitées à cette émission ce qu’ils ont de concret à reprocher à Melenchon ( à part de vouloir voyager confortablement et d’être propriétaire) ..Melenchon défend le socle social qui justement leur a permis de réussir ….parce que tous ces beaux parleurs qui ont réussi grâce à cela et qui nous rappelle que le monde a changé oublie de dire que tous ces libéraux vont détruire petit à petit toute la protection sociale ( et ça sera là le vrai changement) …au profit d’une pseudo liberté d’entreprendre qui ne sera bientôt accessible qu’à ceux qui ont deja tout …
      sinon leur opposition est bien floue …mais bon le but de cette émission n’est sûrement pas d’aller au fond du problème !!

      1. SYLVIE
        Les Mélechon, Miller savent parfaitement où ils vont et ce qu’ils vont subir en acceptant des invitations dans les émissions à lèches boules…

        Je ne sais pas pour les autres, mais il ne fait aucun doute dans mon esprit que nombre de ces gens, quand même informés, sont un poil dans une forme de soumission (si salarié) ou vraiment formatés…

        Nous nous dirigeons vers des formes totalitaires avec des gouvernements technos que Macron inaugure. Regardez lUE, nous avons chez nous, un préfet qui doit obéir strictement aux directives dont les lois locales sont pondues par des technos..
        L’humain là dedans c’est une variable d’ajustement sur des lignes de budget…

        1. Je suis d accord Stan …il n’y a plus de phénomène de société qui ne soit réduit à un nombre qu’on oppose à quoi…à un pur bilan comptable…plus rien ou presque n’est dit sur la réalité de la pauvreté, du chômage, de la maladie, de la dépendance, les conditions de travail etc …

        2. Il y a aussi un effet zoom des médias des milliardaires qui relaient sans relâche les versets de la bible libérale financière. Evidemment c’est celle qui touche le plus de gens. Alors la perception est qu’il n’y a pas d’autres solutions que celle qu’on nous propose.

          Mais en réalité, il se trouve qu’il y a un nombre incalculable de chercheurs, d’économistes, d’universitaires appelés « hétérodoxes » qui démontrent que la voie suivie est une impasse, que les vieilles solutions Macron n’ont fait aucune preuve de leur réussite ; pire, certains pays qui les ont appliquées font machine arrière…

          Et dans les milieux censés être informés, il doit y avoir aussi un fond de panique..

      2. Sylvie,
         » Il faudrait demander aux personnes invitées à cette émission ce qu’ils ont de concret à reprocher à Melenchon  » et, je rajoute : aux animateurs GG parfaitement réacs.
        N’auraient-ils pas la trouille de perdre leurs privilèges, leurs statuts…et le train de vie que procure à ces animateurs leurs salaires souvent indécents ?
        Je ne suis pas sur qu’il faille aller chercher beaucoup plus loin…
        Pour ce qui est de la protection sociale collective, c’est le dernier de leurs soucis puisqu’ils sont convaincus que le ruissellement coulerait miraculeusement du très riche entrepreneur ou rentier fortuné, et donc sans entraves, au plus pauvre de la même manière que certains ici soutiennent que le réalisme passerait obligatoirement par l’économie mondialisée qui aurait les vertus de répandre ses bienfaits aux peuples
        réduits à la misère et qui accèderaient ainsi à une vie meilleure.

        Tout cela est le même discours tenu par les libéraux de tous bords tel celui des prétendues 30  » glorieuses  » bénies par ces fumistes.

        Je rajoute que la plupart des glorificateurs des  » 30  » sont issus soit de milieux aisés sinon riches, leur condition sociale privilègiée leur offrant des statuts ou de conseils ou de spécialistes intervenant dans les médias en font de bon chiens chiens de garde de l’oligarchie.

  32. Oh! STANIS, vilain garçon; des culs de bouteilles.
    Et oui, l ‘Allemagne nous achète de l ‘électricité malgré le nombre impressionnant d’ éoliennes sur son territoire.Elle est la plus pollueuse de l ‘UE avec ses centrales à la lignite. Il est envisagé de construire une centrale nucléaire,
    Je suis content d’ apprendre que le prix du jus éolien va baisser.
    Rappel ; le prix de rachat de l ‘ éolien est fixé par l ‘ état et est revendu ( ce qui l ‘ être) sous le prix EDF
    La production utilisée de l’ éolien est presque nulle, la production payée par EDF est celle que produit l’ ensemble des éoliennes sur le pays pendant les heures venteuses ( 2200 h/an)
    Alors une fois cela compris, bingo, t’ as saisi?

  33. Bon, je vais encore tenter de t’ expliquer. Tu le dis toi même, il y a beaucoup d’ entreprises qui se battent pour avoir le droit de distribuer l ‘ électricité.
    C’ est pour cette raison que le compteur linky est installé. Un clic sur l ‘ ordinateur et vous pourrez changer de fournisseur. C’ est pour cela que ce compteur était prévue être acheté au départ ( mais EDF préfère les locations plus lucratives)
    Il est vrai que plusieurs compteurs mal installé ont pris feu, maladie de jeunesse. Pour le cirque habituel sur les ondes plus ou moins nocives, c’est exactement ce qui se passe à chaque arrivée de nouveau produit.
    Pas de quoi en faire une maladie ni un toc.
    Le passage du 110 au 220 allait foutre le feu partout. la peur du  » nouveau » ,
    Dis, faut vraiment arrêter les lectures malsaines, faut arrêter de vouloir avoir raison. Le siècle avance sans stanis
    Je vais te poser une question ; dans un commentaire précédent, tu explique que dans une réunion pour le linky, tu as pris la parole et que ta femme se tordait de rire. Mais elle riait de qui?

    1. LANCIEN

       » tu as pris la parole et que ta femme se tordait de rire. Mais elle riait de qui?

      De la manière de faire d’un cadre d’ENEDIS .pour me clouer le bec à mi réunion au sujet du compteur.
      Ca a été une bonne chose car j’ai quelques demandes de temps en temps pour venir parler ici et là localement…

      Et je n’évoque pas du tout les ondes, sujet qui arrange les cadres d’ENEDIS dans une réunion..

       » Dis, faut vraiment arrêter les lectures malsaines, faut arrêter de vouloir avoir raison. …

      OK, je transmets à RTE, la cour des comptes, l’IFRI au cabinet Schwartz and co, au CRE, a Capgemini, à l’assemblée nationale….etc..

       » Le siècle avance sans stanis….

      Il y a effectivement une expression que beaucoup de monde a dans la bouche : « il faut avancer  »
      Les algorithmes marketing de Macron ont dû détecter pour choisir « en marche »

      Le siècle avancera sans moi de toute façon, j’ai bien pris conscience de mon état de mortel, et je quitterai ce monde à poil, sans PC et tous les mecs qui veulent jouer aux plus riches du cimetière avec ..et certains avant moi…

  34. STANIS
    Finalement je t’ aime bien avec tes certitudes. Alors je vais amener de l’ eau à MON moulin
    Tous les pourcentages de production des énergies renouvelables sont faux et n ‘ ont que le but de prendre le fric des gens
    Tu le sais, EDF a ( pour l’ instant ) obligation d’ acheter le courant produit par les installations de différents fournisseurs. EDF, achète cher, peu importe, il revend cher et l ‘ état encaisse d’ autant plus de TVA.
    Seulement, il y a une très grosse différence entre la production et l ‘ utilisation. Toutes les productions sont achetées au prix fort, une grande partie de la production sera perdu car inutilisable. Pas de soucis le  » perdu’ est dans les factures des usagers.
    Pour EDF, l’ obligation de racheter l’ électricité au prix fort ( fixé par l ‘ état) n ‘ aura plus lieu d’ être si EDF perd son monopole. Ce que l ‘UE veut faire

    1. LANCIEN

      Arrête de me faire marrer avec mes « certitudes », fait comme moi, lis et cherche, tu donneras la sensation d’en avoir, au lieu de faire encore plus certain avec des infos venes de je ne sais où

      EDF est un groupe qui fait se transporte de l’électricité vers ses filiales étrangères, il n’achète pas « cher », mais il achète au prix ARENH fixé par le CRE et aussi par l’intermédiaire du marché EPEX lors des importations.Si le régulateur (donc le CRE) est assez con pour faire couler EDF, va leur expliquer pourquoi il faut qu’ils fassent autrement

      Il n’achète pas que cher, parce que si tu m’avais lu,tu aurais imprimé qu’EDF achète des MWh à prix négatifs, en hiver venus de l’Allemagne, à un moment où les prix EPEX étaient au delà de 90e MWh. Une forme d’équilibre s’établit par consolidation des comptes au long de l’année..

      1. Toi et le toubib, vous pointez « l’intemittence  » des énergies éoliennes et photovoltaïques comme une problématique ou une tare, alors que pas vraiment.
        Si les dépositaires du monde de demain, du monde qui avance en sont encore dans le monde d’avant, de qui allons nous prendre des leçons…

        Ce que vous ignorez semble t’il, c’est que système est en train de développer « l’effacement » qui sera piloté par le réseau dit « intelligent. »

        Le principe est simple, il suffit d’arrêter un site sur demande (pour l’instant), cette énergie étant récupérer et diriger vers d’autres secteurs.

        or le compteur LINKY, élément éminent (jusqu’à preuve du contraire ) du futur « réseau intelligent  » aura la capacité de réduire l’intensité, donc « d’effacer », sur commande à distance, un secteur géographique complet pendant un temps donné (quelques minutes) pour maintenir l’équilibre demande/production du moment….

        Autrement dit, des habitations chauffées à l’électricité auront toujours la lumière de leurs lampes, mais un arrêt momentané des chauffages…

        Je te donne les sources sur l’effacement..Cherche

        RTE : Evaluation des économies d’énergie et effets de bords…..mars 2016

        E-CUBE stratégy consultants (rapports de juin 2013 et janvier 2016)

        Avis de l’Adème

        Décrêt n2014-764 du 3 juillet 2014

        Rapport d’information N°3690 de l’assemblé nationale

        Et paf de quoi te donner des aigreurs sur mes certitudes…

        1. On ne peut même pas compter sur la vigilance d’un clavier pour prévenir des fautes d’orthographe

          … »cette énergie étant récupérée et dirigée vers d’autres secteurs. »

          Que l’éventuel (le) lecteur (trice) me pardonne pour les fautes d’orthographe.
          Je vous remercie d’avance pour votre tolérance tout au long de cette année 2018…

        2. Stan
          Notre ami le toubib est très copain avec Jean de Kervasdoué, économiste et partisan du nucléaire . Tous deux attendent beaucoup de la fusion en lieu et place de la fission qui devrait, entre autre, régler le problème des déchets radioactifs .

            1. En attendant, le plus gros détenteur d’uranium, c’est le Kazakhstan, ce qui revient à dire que la fameuse indépendance énergétique dont le nucléaire nous rebat les oreilles, est une fumisterie de plus . Et que dire de Bure, alors que dans d’autres pays – dont l’Allemagne – on a laissé tomber cette technique .
              La vrai solution sera, probablement, de repenser en profondeur, le consumérisme . C’est pas gagné ! .

            2. Précisons tout de même que rien ne dit que l’énergie par fusion nucléaire sera réalisable un jour, et que, si elle l’est, ce ne sera pas avant une cinquantaine d’années.
              Mais enfin :combien de millénaires pour réussir à inventer des machines volantes ?

              1. En supposant que la fusion soit réalisée dans une cinquantaine d’années, il faudra soit créer de nouvelles infrastructures, soit aménager les existantes .
                On en reviendra, sans nul doute, à des histoires de coûts et de rentabilité .
                Espérons simplement ne pas subir les dérives telles que celles de l’EPR !

        3. « un arrêt momentané des chauffages… »
          C’est ce qu’on appelle le progrès :-)))

          Savez-vous que l’électricité ne sert pas qu’à s’éclairer, et qu’il y a des machines, des usines, des productions, des trains, etc. qui en ont besoin en permanence ?

              1. quand j’ai vu l’option « plus simple », j’ai pas hésité, ..oui pas mal, les infos, ça éclaire le sujet, aussi pour les basics clampins (présent) vers minuit-2 hr y a pas trop d’activité à la case (le lave vaisselle ou une insomnie, au mieux) et 450 boules pour la box, pas certain de qql utilité. Tu sais un ratio prix/quantité Wh, temps d’amortissement ? probablement valable pour une entreprise, ..mais un privé, un choix de vie ‘nocturne’ pour économiser -pas dit gagner- qql tune.
                Bof,
                ..no envie de te croiser demain matin à l’aube, tout à l’heure, me branche ! dodo & ronron je veux ! je m’inquiète ? pas la peine, ‘au cas où’ je sais trouver la lumière !

                1. TI SUISSE

                  Remarque l’heure, sobre non ?

                  Les effacements du résidentiel (puissances inférieures à 36kVA) pourraient avoir lieu en journée. Les pointes de consommation en hiver sont aux alentours de 12h-13h et en soirée entre 18 et 20h. C’est à ces heures qu’il peut y avoir des déclenchements d’effacement en baissant l’intensité à distance…(chauffage, chauffes eau)

                  D’ailleurs l’installation en masse du compteur LINKY suppose à elle seule une consommation annuelle de LINKY est de l’ordre de 0.5 TWH, chiffre donné par la Cour des Comptes. Pour donner un ordre de grandeur, 0.5 TWH soit ce que fournit l’usine marémotrice de la Rance, à côté de Saint-Malo, l’équivalent de la consommation d’une ville de 240 000 habitants…

                  C’est le principe général du monde d’après : plus on pédale moins vite et moins on avance plus vite…

              2. @ Stanislas

                Si vous lisiez les liens que vous nous proposez ?

                « , les effacements peuvent contribuer à l’équilibrage du système électrique tout au long de l’année. Le plus souvent, c’est la production qui s’ajuste à la consommation. La logique de l’effacement est inverse,
                puisque c’est la consommation qui s’ajuste plutôt que la production
                « .

                Tout est dit.

                1. reprenez votre interpellation

                   » Savez-vous que l’électricité ne sert pas qu’à s’éclairer, et qu’il y a des machines, des usines, des productions, des trains, etc. qui en ont besoin en permanence ?

                  Je vous envoie le fait que l’effacement concerne l’industrie….point barre…

                  Gigotez tout seul

                  1. Balancer une étude économique de 178 pages, parmi d’autres déjà effectuées, sur le thème de l’  » EVALUATION DU POTENTIEL D’EFFACEMENT PAR MODULATION DE PROCESS DANS L’INDUSTRIE ET LE TERTIAIRE EN FRANCE METROPOLITAINE » ; qui a rassemblé nombre d’ingénieurs, de cadres et de responsables de tous secteurs d’activités..

                    et se retrouver face à un extrait de 10 lignes ponctué d’une magistrale conclusion : « tout est dit »…

                    Une minute de silence à la mémoire de tous les cerveaux mobilisés sur ce thème et qui ont passé des milliers d’heures pour rien…

                    http://www.microeconomix.fr/sites/default/files/130418_cours_supelec_effacement.pdf

                    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i3690.asp

                    https://clients.rte-france.com/htm/fr/mediatheque/telecharge/20160401_Rapport_report_complet.pdf

                    https://blogrecherche.wp.imt.fr/2017/01/24/enerdigit-smart-grid/

                    https://archivesic.ccsd.cnrs.fr/PACTE/halshs-01174292v2

  35. STANIS . Je sais , tu lis beaucoup, le problème est que tune comprends pas ce que tu lis.
    Tu as tout faux pour le linky ( comme pour le renouvelable) mais tu as trop peur de l ‘ avouer. Tu te raccroches à ‘ importe quoi pour surnager
    Etre obstiné, c’est bien, être obtus, y’ a pas bon .

  36. Mais il y a longtemps que je vous ai classé dans la catégorie des flagorneurs et maître es bobards.
    En fait tu t’ es fié aux racontars sur le linky dès le départ et tu t’ accroche par tous les moyens
    Je me souviens du temps où, tel artaban tu criais bien haut que tu ne votais pas. Je t’ ai  » conseillé » que les non votant ont ne chose à faire, …. depuis ce jour tu votes, enfin, tu le prétends
    et bien sur le linky et les énergies renouvelables, idem.
    Parce que dans les réunion s, où la aussi tu dis assister, ne parle pas, écoute
    La France achète de l ‘ ‘électricité à l ‘ Allemagne, c’est vrai, tu as raison, mais il faut tout dire, pas ce qui t’ arranges
    ÉNERGIE ET MATIÈRES PREMIÈRES 14 NOVEMBRE 2013
    Partager 16
    Twitter
    Google
    LinkedIn
    Email

    La France 1er exportateur mondial d’électricité

  37. « Flagorneur  » …? Certains utilisent des mots dont ils ne connaissent pas la définition .
    Un petit retour en CP s’impose !

    1. Dis, question de flatter juan en approuvant le moindre commentaire, et les bobards que vous racontez en permanence
      Les prédictions bidons de monsieur je sais, j’ ai vu, vous êtes des comiques flagorneurs, j ‘ ajouterai affabulateur
      Et puis, dis moi merci pour t’ avoir poussé à ouvrir un dictionnaire.

      1. Je constate que, non content de méconnaitre les définitions des mots, tu ne sais toujours pas lire ni écrire . La preuve : puisque tu cites deux personnes, affabulateur, dans ce cas, prend un S .
        Je réitère donc mon conseil : un petit retour au CP s’impose .

        1. Alain

          « Affabulateur »

          C’est d’autant plus drôle que quand Macron traquera les fèques niouses sur l’énergie électrique, il lui faudra fermer ou censurer RTE, EDF, et nombre de cabinets d’études de groupes internationaux qui ont planché sur commande des premiers…

          Ca va faire un paquet d’ingénieurs, de techniciens et d’économistes en taule ces prochaines années. Après avoir pleuré sur les départs massifs de cerveaux hors de France, il faudra se mettre à crier pour qu’on les relâche..

          Si je peux avoir le choix, je préfère encore un résumé de 8 lignes sur 178 pages d’études, ponctué d’un « tout est dit ».
          C’est moins dur à supporter moralement….

  38. Macron n’est pas le premier à le faire …mais pourquoi ai je l’impression qu’une fois de plus on instrumentalise l’immigration pour masquer des résultats qui ne vont pas tarder à s’effondrer au niveau du chômage ( combien de grandes entreprises vont encore licencier ? ) ….et d’autres problèmes comme dans les prisons, les hôpitaux …
    Alors comme il reste peu de gens encore à convaincre sur la politique menée depuis 2007 on drague les électeurs du FN une fois de plus !

  39. Sylvie75.
    Oui, les licenciements vont continuer. Pourquoi, mais pour avoir du travail, il faut des commandes.
    Faire croire que les aides à la personne vont faire tourner l ‘ économie, que les nouveaux emplois aidés ( autre nom, mais même objectif) vont sauver les jeunes, du rêve
    Nos politiques sont très fort, pas en politique, en création de taxes
    La preuve, il est question de mettre des péages sur les réseaux secondaires. Péages installés par les communes et les régions.
    Il faut dire que la csg, la rds, la tva, les péages, les changements d’ horaire, sont des inventions bien françaises, même
    Et puis, ce é cela

    Source : http://www.alterinfo.net/Qu-est-ce-qui-se-cache-derriere-Eurogendfor-La-troupe-policiere-de-l-UE-et-son-droit-d-occupation_a42539.html

    En cas de problème, bien utile
    Avec une foultitude d » associations quémandant des aides à l ‘ UE, aux pays, aux regions etc
    Et puis ce « déficit » de 14000 naissances en France en 2017, la ruine prévue du pays. Toutes les télés et autres médias en parlent , l ‘affaire du moment. L’ utilité de la migration
    Remarquez que l ‘ on  » oublie » de parler des 200.000 IVG en 2017.
    La France n ‘est pas un pays de merde, bof, peut être un peu pour les misérables, mais pour les nantis….

  40. L Pénaud.
    Ce fameux compteur devait, à l ‘ origine être obligatoirement acheté au alentour de 400€
    Evidemment, levée de bouclier. Réflexion faites, EDF a plus d’ avantages à le louer qu’ à le vendre pour 2 choses
    1) encaisser une location pendant des dizaines d’ années, car il sera toujours le propriétaire des compteurs même sans être le fournisseur de courant
    2) Il pourra toujours les contrôler, plombage, branchement pirate.
    Pour l ‘ interuptibilité, il y a des dizaines d’ années que ces contrats existent. Les gens qui ont travaillé dans les grosses entreprises le savent. Ces entreprises par les contrats signés se voient imposé un certain nombre de jour, nombre variable, d’ arrèt de production.
    Sans obligation formelle, mais coût plus élevé.
    Le nombre de jour d’ arrêt n ‘ est pas toujours exigé par EDF
    D’ autre part les personnes se chauffant à l ‘ électricité, sont normalement équipé d’ un programmateur qui équilibrera de lui même l’
    intensité abonné. Là aussi, pas de changement
    Tous les réseaux, électriques, dépendant de cette énergie, sont porteurs d’ ondes. Notre cerveau est une centrale électrique.
    Nous vivons dans un champs magnétique
    Les 15 villes équipées du linky aux dernières nouvelles vivent encore
    Les canards n’ ont pas 4 pattes.
    Pour la connerie qu » EDF couperait le courant pour utiliser le courant éolien, si EDF coupe les compteurs, plus rien ne passe, même l’ éolien

  41. J’ oubliais, pour la destruction des compteurs, cette dame devrait savoir que c’ est déjà le cas. Il est interdit de bricoler le compteur, seul sont accessibles les bornes de sortie, compartiment non plombé
    Là aussi, rien de nouveau

Les commentaires sont fermés.