Oui, la manif des #Gilets Jaunes a été confuse


Qui en doutait ?

Samedi 17 novembre, les Gilets Jaunes ont montré qu’ils étaient divers, c’est peu de le dire. Il n’y a sans doute que les quelques militants macronistes pour n’y voir qu’un mouvement uni.

Certains Gilets Jaunes étaient violents, d’autres pacifiques. Ils n’étaient « ni de gauche, ni de droite ». Ils avaient des slogans contradictoires. Certains étaient détestables, d’autres étaient généreux. Nombreux n’étaient pas politisés et n’avaient jamais manifesté avant. D’autres étaient des militants chevronnés. Il y avait des homophobes et des défenseurs des  libertés individuelles, des racistes et des anti-racistes. Il y avait des syndicalistes, des petits patrons, des salariés non syndiqués, des hommes, des femmes, des enfants, des mots d’ordre en tous genres, mais une dominante, le ras-le-bol contre la politique du gouvernement.

Il y a eu plus de 500 blessés, une femme « Gilet Jaune » tuée par une automobiliste effrayée dès samedi matin, une quarantaine de blessés dont une poignée gravement.

Ça s’appelle un mouvement spontané. C’est exactement comme cela un mouvement spontané et populaire; cela ne se déroule pas toujours bien. Ce n’est pas toujours propre. Ça peut même déraper en pire; ça peut dégénérer. Mais la façon dont ce mouvement se déroule, en mal ou bien, ne change rien au fond du sujet: le ras-le-bol.

Samedi, et surtout dimanche puis lundi, il est deux choses au moins qui ne furent pas confuse, la trouille du pouvoir et des ses suppot(eur)s avant la manifestation; la morgue des mêmes à l’encontre des Gilets Jaunes après le mouvement.

 

 

Il fallait suivre les comptes officiels de la macronista qui recensaient avec application les dérapages des Gilets Jaunes, et uniquement ceux-là, pour les accompagner parfois d’insultes. Pas un mot sur le fond des souffrances

Il fallait voir cette mobilisation soudaine de ces éditocrates qui s’étaient tus avant la manif, effrayés par ces sondages qui donnaient 75% de soutiens au mouvement. Les voilà ragaillardis dans leur mépris de classe maintenant que le Grand Raz-de-Marée n’a pas eu lieu dans la rue.

Ils sont lâches et ils se lâchent.

 

Publicités

95 réflexions sur « Oui, la manif des #Gilets Jaunes a été confuse »

  1. C’est drôle parce.que ça a tourné en eau de boudin, du coup c’était « confus »
    Mais on s’attendait à quoi ?

  2. C’était une partie de la société Française, la moins favorisée, qui ne suivait pas en rang par trois le défilé Bastille nation.
    Et la société Française est aussi contrastée qu’il y a d’individus…
    Et 70% des Français soutenaient le mouvement. Société solidaire, bravo.

    Ceci étant, le seul qui a exprimé ce qui semble être la réalitê c’est Darmanin : on a un mega problème en dépendant de l’Arabie Saoudite et du Quatar pour la fourniture de pétrole. Étant donné le changement de géopolitique (traité avec l’Iran annulé) on ne peut pas ne rien faire.

    En revanche, la volonté de supprimer les moyens de transports en commun et de les privatiser est totalement irrationnelle si on veut ne plus dépendre du pétrole.

    Tout ça c’est du n’importe quoi.

    Quand on habite en pleine campagne, pas de bus à moins d’un km, deux passages le matin à une demi heure d’intervalle, deux passages le soir. On fait comment pour aller faire ses courses ? On arrive le matin et on repart le soir ?

    1. Hélène
      Sur la rupture avec l’Iran, la cause principale est d’être à la botte des Américains , et pas seulement sur le pétrole, d’autant que le 3ème détenteur mondial des réserves pétrolières, en l’occurrence le Venezuela, ne demanderait, sans doute, pas mieux que de collaborer avec les Européens ( je ne parle pas de l’U.E ) ! Mais voilà : les Américains ne veulent pas de ça !

      1. Tu sais que les mesures de rétorsion des Américains sont terribles.
        Un jour ami, mais on ne sait jamais ce qu’ils seront le lendemain.
        Nos fournisseurs sont ses amis et l’affaire ne fait que commencer.

        Depuis 2007 nous sommes devenus leur banlieue Est, toutes les réformes se font à leur image, y compris celle de ce qu’on appelle la « justice »
        Pendant tout ce temps notre force économique et armée s’est effondrée. L’armée européenne, c’est une histoire du monde d’avant.
        Bien malin qui saura comment on se sort de bourbier.
        J’écoute le général de Villiers, j’espère qu’il va continuer à parler.

          1. « La Grande Muette » est bien bavarde…Un général paternaliste qui enfonce des portes ouvertes…devant le regard béat de journalistes ayant perdu leur sens critique.
            Tiens en passant, est-ce que l’EM a un plan d’action pour « sauver le soldat Carlos Ghosn », otage des « barbares » japonais? 🙂

            1. En même temps celui qui passe son temps à critiquer (sens péjoratif du terme) se met au même niveau que celui qui « à un regard béat ».
              Noir/blanc le cadre étroit où ne peuvent s’exprimer que les émotions fébriles.

  3. mais tous les politiques feraient bien d écouter et de réagir à ce cri de désespoir ( je ne parle pas des casseurs) et surtout d’arrêter de jeter la faute sur les autres…ils ont voulu le pouvoir …qu’ils assument (comme ils disent)…sinon ils paraîtront illégitimes !
    c’est tout de même cocasse de voir qu’après avoir voulu se démarquer de leurs prédécesseurs, ils comparent leur impopularité à celle des précédents pour justifier la rudesse du mandat et utilisent les mêmes éléments de langage…

  4. Le problème :
    C’est que ceux qui ont voté pour Macron, ne l’ont fait que parce qu’il avaient peur de voir arriver Mme Lepen et non par adhésion à son programme. Si on ajoute à cela les abstentionnistes, les votes blancs et nuls, la légitimité de Macron peut-être discutée. Dans une réelle démocratie, nous n’aurions pas cet état de fait.

  5. On (sur)taxe l’essence au prétexte de favoriser la transition énergétique et, parallèlement, on veut fermer les petites lignes de chemin de fer .
    Et que dire des fameux « cars Macron  » ? La SNCF laisse tomber sa filiale Ouibus, parce que pas rentable ( et, accessoirement, polluante ), ce qu’on déjà fait d’autres compagnies de cars et pour les mêmes raisons .
    C’est des cracks, le petit marquis et ses potes de LREM !

  6. Les gilets jaunes, ce n ‘ est ni une révolte ni une révolution : c’est une jacquerie.

    1. D’ailleurs, je me demande si leurs revendications étant tellement contradictoires, la meilleure tactique pour le gouvernement ne consisterait pas à ne rien faire : ils finiront bien par se foutre sur la gueule…
      Déjà, l’idée de Macron de négocier avec eux est très bonne : ils s’apercevront qu’ils n’arrivent pas à trouver un représentant et qu’ ils ne veulent pas du tout les mêmes choses.

      1. Ce qui est admirable chez vous, ça n’est pas la hauteur de vue de celui qui recherche un terrain d’entente, c’est la vision primaire de celui qui souhaite voir le plus faible à terre.

        Un miroir pour tous ceux qui agissent sans réflexion.

      2. Quel mépris Elie…c’est ce mépris sans cesse imposé par les politiques et qq journalistes qui nous mène vers l’impasse !

        1. Je ne qualifierais pas ça du terme de mépris . Un autre qui commence par un c… me parait plus approprié !

      3. Elie Arié

        Ironie rhétorique ou attitude sarcastique, ou prise de recul ou provocation, etc. ?
        Sans m’adresser particulièrement à vous, j’ai en mémoire cette phrase depuis retrouvée : « … La défense de l’environnement devrait être un sujet transverse, qui influe sur toutes les politiques d’un  gouvernement. … » dans une chronique de Juan S. « Merci pour ce moment, Nicolas Hulot. ».
        Il me semble que c’est le cas, Le Gouvernement étant la Commission Européenne, avec un principe de subsidiarité pour les Etats-Membres.

        http://europa.eu/rapid/press-release_IP-18-3450_fr.htm

        1. M. Cohn-Bendit n’est pas entré dans le Gouvernement français
          « (…) DANIEL COHN-BENDIT. Je comprends, oui : ceux qui ont manifesté ne sont pas contents. Mais il faut arrêter de dire que c’est « le peuple » quand il y avait 200 000 à 300 000 personnes. Ensuite, il ne faut pas se leurrer, la transition écologique et énergétique, c’est la chose la plus dure qui soit. Elle nous oblige à changer de mode de vie. (…) »
          http://www.leparisien.fr/politique/gilets-jaunes-le-gouvernement-a-mal-gere-cette-crise-estime-cohn-bendit-18-11-2018-7946052.php

          1. Suite et fin
            « (…) Rappelez-vous Ségolène Royal et le conflit avec les bonnets rouge en Bretagne autour de l’écotaxe. Ecologiquement, cette mesure était juste mais on vous explique tous les problèmes que ça cause pour les poids lourds. C’est la même chose actuellement avec les avions low-cost. C’est scandaleux d’un point de vue environnemental. Mais si vous tapez dessus, vous avez un problème social. On dira que seuls les riches peuvent prendre l’avion. Le vrai problème de société, c’est que les écolos ne sont pas majoritaires dans ce pays. Et que peu importe le sujet, il y aura toujours quelqu’un pour dire « oui mais il y a des salariés à défendre ». Seulement voilà, on ne peut pas continuer à vivre avec ce mode de vie là. (…) »
            http://www.leparisien.fr/politique/j-aurais-tenu-trois-minutes-a-sa-place-l-hommage-de-cohn-bendit-a-hulot-28-08-2018-7868049.php

            Oui mais les salariés et le tourisme, etc., sont, c’est, et c’est aussi bien utile pour payer les députés européens écologistes ou autres, etc.. Si un autre « mode de vie » est substitué à l’actuel, dans l’UE, d’autres en feront-ils autant hors de ses frontières (USA, etc.)  ?

              1. @ Laure CP
                Passionnant, votre lien, qui montre à quel point nos nouvelles sociétés libérales ne tolèrent plus ce qui n’a pas une valeur économique : après les pompiers, pourquoi pas tous les bénévoles qui aident les personnes âgées, les gens qui servent aux restaux du coeur, etc. ?

                Voilà l’horreur sociale et humaine lorsque la politique se réduit à l’ économique.

  7. Entendu un témoignage extraordinaire d’inconscience d’un gilet jaune.

    Il habitait et travaillait à Lorient, était locataire, mais voulait s’acheter une maison.

    Mais, les prix étant trop élevés, il a choisi de s’acheter une maison à l’intérieur des terres, où elles sont évidemment beaucoup moins chères, à cause de leur isolement et du prix bien plus élevé du transport en voiture jusqu’à Lorient.

    Il estime donc logique que le gouvernement baisse le prix de l’essence, lui offrant ainsi les moyens de s’acheter une maison qu’il n’a pas les moyens financiers de s’offrir 😁…

    1. Vaut mieux faire comme Carlos Ghosn et frauder le fisc japonais et, peut-être, le fisc français . Et si le consortium Renault/Nissan/Mitsubishi venait à serrer les boulons, suite à ces acrobaties, c’est pas grave, c’est l’ouvrier Lorientais à qui on présentera la facture !

      1. Lorsque ce gars a acquit sa maison, pouvait-il prévoir que le gouvernement augmenterait la CSG et surtaxerait les carburants, au prétexte de transition énergétique, en réalité pour boucher les trous liées aux facilités consenties au grand patronat ?
        Les gilets jaunes, ce ne sont pas seulement le prolo, c’est aussi de petits entrepreneurs qui sont pénalisés . En bref, plusieurs catégories socio-professionnelles !

  8. En campagne, si on participe à un point de ralentissement quelques temps on observe deux choses :

    1° les personnes se remplacent régulièrement au long de la journée. Ce qui signifie que si on compte en « stock », c’est à dire les présents à un moment donné, on peut arriver à un décompte de participants assez faible sur la France ; c’est ce que font les rantanplans du gang Dalcron (c’est pour changer un peu de lèches boules)
    Si on compte en » flux » , le décompte est autrement plus important, il peut être multiplié par 5 ou 10..

    2° Le nombre des soutiens non participants est assez impressionnant, et tout se passe globalement assez bien aux points du secteur…

    Evidemment le mouvement est bien plus respecteux que celui des agriculteurs en colère qui vont lâcher des tombereaux de fumier devant les préfectures ou vont casser du matos ici et là sans que ça moufte…

    Il n’y a guère que le mouvement de colère du MEDEF qui fait peur. Une déclaration en deux phrases déclenche 40 milliards de transferts publics dans les groupes privés pour quedalle

    Et le silence des très riches, lui est carrément horrible, ça déclenche des lâchers de 9 milliards en ISF, en flat tax, en baisse d’IS (en 2019)

    Choisi ton camp camarade, selon qui tu sauras, l’escroc t’entendra…

    1. Stan
      Tout est dans le « si on participe à un point de ralentissement  » . Le toubib ne s’abaissera pas à cela, lui qui évitait comme la peste les « nuits debout  » , place de la République, à deux pas de son domicile !

  9. Comme réflexion pourrie, il est un peu là EA
    Il est normal que les gens pensent à s’ acheter leur maison. Souvent payable en 20 ou 25 ans.
    Sachant le coût des loyers, en 20 ans il payera le coût d’ une maison qui ne lui appartiendra jamais.
    Le prix dans les villes étant souvent excessif , il faut se rabattre sur le rural. qui dit rural dit loin de transports trains, bus, etc.
    Cela serait donc une raison suffisante pour ne pas réclamer la baisse du prix de l’ essence.
    La France participe pour 1% à la pollution du monde, alors nous faire croire que la taxe carbone va sauver le monde alors que les porte containers, les avions et le kérozène ( non taxé ) sont autorisé, alors que macron parcourt le monde en avion, même pour de court trajet, alors que le premier sinistre vient encore d’ augmenter le salaire des gens de son ministère, que les ministres se baladent en voiture de fonction carburant détaxé, que des ex premiers ministres ( 11 mois) d’ ex président , profitent depuis plus de 50 ans d’ avantages énormes.
    Quand vous exerciez votre profession, l’ humanisme ne devait pas être votre qualité.

    1. « Quand vous exerciez votre profession, l’ humanisme ne devait pas être votre qualité. »

      On ne demande pas à un médecin (pas plus qu’à son garagiste) d’être « humaniste », mais simplement d’être capable de réparer les moteurs humains qui ont des ratés. Enfin, moi, je ne leur en demande pas plus.

    2. Tout le monde ( ou presque : pas moi ) a envie d’être propriétaire de son logement ( et de bien d’autres choses encore !), mais 47 % des,Français sont locataires parce qu’ils n’en ont pas les moyens.
      L’idée de se faire offrir par l’Etat ( c’ est-à-dire par le contribuable) ce qu’ on n’a pas les,moyens de,s’acheter est bien sympathique !

      1. Sachez Elie qu’en tant que locataire vous allez bénéficier ( ou pas ) de la fin de la taxe d’habitation et que ce sont les proprietaires qui vont par leurs taxes foncières financer les infrastructures dont vous allez bénéficier…heureusement qu’il reste quelques inconscients propriétaires !!

      2. Raisonnement à la noix : le locataire peut bénéficier de l’APL ( Aide Personnalisée au Logement ) sous conditions . L’aspirant proprio peut se faire dégommer sa demande de crédit pour ressources insuffisantes .
        Ca s’arrange pas, chez vous !

        1. @ Alain Bobards
          Vous êtes lassant,a enfoncer des portes ouvertes…

          Non, je ne bénéficieai de rien, puisque c’est sous conditions de

          ressources!,Uniquement de mes hausses de loyers, de l’augmentation de la C SG sur ma retraite, de,l’augmentation limitée à 0, 3 % de ma retraite pendant 2 ans (et sans doute définitivet) alors que l’inflation va repartir (la FED va relever son taux de base), de la hausse vertigineuse des tarifs de ma mutuelle
          maintenant que je suis assuré à titre individuel, de l’ impossibilité de circuler dans Paris où les zones,piétonnes se généralisent et les,escaliers de métro me sont devenus rédhibitoires, et j’en oublie…
          Mais je ne suis quand même pas assez gâteux,pour rejoindre ces,débiles gilets jaunes !

          1. Je ne parlais pas de vous, mais de ces « débiles gilets jaunes « , locataires et aspirants proprios !
            Vous avez fait le choix du renoncement. Très bien ! Mais, de fait, ça vous interdit de juger ceux qui entre dans la catégorie des écoeurés/révoltés et, surtout, de les traiter de débiles !

  10. Une question qu’aucun généalogiste ne semble s’être encore posée : les gilets jaunes d’aujourd’hui sont-ils les enfants des bonnes vieilles pièces jaunes de la Chiraquie triomphante ? Et, si oui, sont-ce des fils légitimes ou de vulgaires bâtards (pardon : des enfants de l’amour) ?

    1. Non Monsieur Goux, rien à voir. Un jour de je ne sais plus quelle année, Madame Chirac a déboulé à l’escale » pièces jaunes « de Macon (71). Les frais de l’arrêt ont été bien plus importants que la somme récoltée en pièces à cet endroit…. c’est arrivé à d’autres endroits, mais pour cette escale, j’ai eu connaissance des chiffres..

      Alors qu’une halte « gilet jaune » ne génère que peu de frais :
      – un braséro et quelques morceaux de bois ou autres..
      – quelques victuailles payées par les manants

      et des discussions variées pour passer le temps …

  11. Y a pas que les gilets jaunes qui sont crispés : les blouses blanches infirmières aussi .
    Mais c’est, sans doute, une jacquerie d’inconscientes qui en ont marre qu’on se foute de leur fiole !

    1. @ Alain Bobards

      Et bien c’est exactement l’inverse; les infirmières, elles, organisées en syndicats, ont des revendications bien précises à faire valoir en termes de salaires et de conditions de travail, et des dirigeants de syndicats pour les négocier…contrairement à ces gilets jaunes.

      (PS – savez-vous que, lorsque les infirmières ont remplacé, dans les hôpitaux, les bonnes soeurs, qui travaillaient 24 h. sur 24, 365 jours par an, sans jamais faire grève ni manger de la viande le vendredi, il a fallu 3 infirmières pour remplacer 1 bonne soeur ? D’ ailleurs, lors de leur grève de 1988, leur slogan était :  » Ni bonnes, ni connes, ni nonnes ! »)

      1. Une preuve supplémentaire (s’il en était besoin), qu’il est urgent de rétablir le catholicisme comme religion d’État (en tenant la bride très très courtes à toutes les autres, évidemment), et de rendre à l’Église l’hôpital et l’école.

      2. Ces biens chères bonnes sœurs qui, pour la plupart, ne supportaient les malades  » immoraux  » et incroyants et les traitaient en conséquence .
        Je doute que les malades les aient beaucoup regrettées .
        En ce qui concerne les infirmières, vous escamotez un peu facilement la coordination d’icelles d’il y a quelques années, justement parce qu’elles doutaient des syndicats .
        Les conditions de travail de ces personnels et, partant, leurs rémunérations, se dégradent et, de fait, les conditions de soins des patients itou . C’est le cas de pratiquement toute la « classe moyenne  » aujourd’hui , d’où des mouvements qui partent d’un coup , les gilets jaunes étant un avatar parmi d’autre .
        Si vous alliez sur les sites de rassemblements des gilets jaunes, au lieu de lire les grands médias et d’écouter les micro trottoirs des radios-télés, vous comprendriez que la revendication la plus répandue, c’est une utilisation de la fiscalité pour l’amélioration des services publics, transports, hôpitaux etc…!
        Une petite dernière, pour renforcer les fait que les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut : l’INSEE affirme que le « pouvoir d’achat  » augmente, alors que l’OFCE dit exactement le contraire !
        Soit dit en passant, les acrobaties de Carlos Ghosn, les « commissions » pharaoniques du vice président du club de Monaco sur les ventes de joueurs, les mics macs financiers des partis politique – y compris la F.I – et j’en passe, ne sont pas de nature à calmer les esprits

    1. La charlatan et son troupeau de robots n’entendront rien du tout, ils sont venus pour péter la France conformément à un plan conçu par le CAC/MEDEF/AFB/UE/BCE et ils vont s’y tenir ..

      Les gens commencent à comprendre, de plus en plus nombreux….

      1. Huuumm… il semblerait qu’il y ait des voix dissonantes au sein même de la majorité.

    2. @ Hélène d’ici
      Bien sûr qu’ il faut  » entendre les souffrances » de ceux qui manifestent…ce qui ne signifie pas accepter leurs revendications ! Les petits commerçants souffraient vraiment sous Poujade, puis sous Gérard Nicoud. ..ce qui ne signifie pas qu’il fallait supprimer les impôts et les « charges sociales » qui finançaient la protection sociale- dont ils ne bénéficiaient pas à l’époque.

      1. Depuis R. Barre, la protection sociale a subi diverses attaques qui ont considérablement diminué les cotisations patronales et augmenté la part salariale sous forme de nouveaux impôts et diverses taxes qui aujourd’hui étouffent les classe moyennes. Refuser d’entendre les revendications (qui n’ont rien à voir avec du poujadisme) sur, au minimum, un ré-équilibrage des prélèvements relève d’une volonté caractérisée d’envoyer et de laisser une partie de la population dans la merde.
        https://comptoir.org/2017/11/17/michel-etievent-la-secu-a-ete-entierement-batie-dans-un-pays-ruine-grace-a-la-seule-volonte-militante/

        1. @ Robert Spire

          Je n’ai jamais vu un amas aussi hallucinant de contre-vérités que l’article dont vous donnez le lien !

          La 1ère Sécu à été créée par Bismarck à la fin du XIX ème siècle, à l’ intention des seuls salariés ; c’est lorsque l’ Alsace-Moselle sont redevenues françaises, après la guerre de 14-18, qu’ à été créé par Millerrand le premier ministère de la santé en France ( confié à un certain Jourdan ) pour voir comment étendre le système à l’ensemble du pays; avant la guerre, la plupart des régimes spéciaux étaient déjà en place; sous le CNR, c’est Pierre Laroque qui a créé la Sécu, qu’ Ambroise Croizat a été chargé de mettre en oeuvre à la Libération ;Laroque avait choisi le modèle non pas bismarckien, mais beveridgien ( conçu par Lord Beveridge en 1942) , mis en placé en Grande-Bretagne à la fin de la guerre par Attlee : un régime unique , nationalisé, obligatoire et universel pour tous les résidents (indépendant de leur profession), et financé par l’ impôt sur le revenu ; mais il s’ est heurté à l’opposition des commerçants et artisans d’une part ( les soins ne coûtaient pas cher à l’époque, l’essentiel des dépenses de l’assurance-santé consistait, jusqu’en 1954, à verser les indemnités d’arrêt-maladie, auxquelles seuls les salariés avaient droit, et la vente de leur bail commercial leur tenait lieu de retraite ), des salariés des régimes spéciaux d’autre part dont les régimes étaient plus favorables : la France a donc opté pour un régime bismarckien, réservé aux seuls salariés, qui ne s’est que très progressivement étendu aux autres professions, pour ne devenir général qu’ en 2000 ( création de la CMU ), soit 55 ans après la Grande-Bretagne ; la CSG est une 1ère étape vers sa fiscalisation = nationalisation, faisant participer à son financement non seulement les revenus du travail, mais aussi ceux du capital.
          etc.etc.

          1. (suite)

            À noter que Macron semble aussi s’orienter vers une nationalisation de la Sécu (qui est toujours un organisme de droit privé géré par les représentants des syndicats des salariés et du patronat, ce qui n’a plus de raison d’être depuis que la couverture concerne tous les résidents légaux en France depuis plus de 3 mois, quelle que soit leur profession ou absence de profession ), puisque, désormais, tout excédent de la Sécu est versé au budget de l’ État…nationalisation qui serait une excellente chose.
            Mais les syndicats de salariés ne veulent pas lâcher ce fromage! ( quant au MEDEF, il a toujours dit que ce n’était pas son rôle, mais celui de l’ Etat, de gérer la Sécu ).

            1. Nationalisons la Sécu et, ensuite, refilons la au secteur privé des assurances ( faut bien boucher les trous budgétaires ), pour la plus grande joie des assureurs qui sont demandeurs depuis des années .
              Sûr que ça va améliorer la qualité des soins et calmer la rogne des personnels hospitaliers !

      2. « Françaises Français, nous vous entendons.
        Et maintenant excusez nous, nous avons réservé au Fouquet. »

        Mince vous les massacrez les « élites »

  12. Notre société est folle…comment a t on pu donner une telle valeur à Gohsn quand on demande autant d’efforts à ceux qui ont peu…et qu’on méprise quand ils se révoltent !

  13. Gilets jaunes, verts ou rouges, quelques soient les révoltes organisées ou pas, etc…dans le fond elles demandent toutes plus d’égalité. Et de rappeler ce que disait et dit toujours Richard Wilkinson.
    « Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous » et pour l’environnement.
    « …certes il faut un impôt plus progressif, il faut lutter contre la fraude fiscale etc. mais cette approche de la réduction des inégalités a plusieurs faiblesses. A la prochaine alternance politique, ces mesures peuvent être détricotées en un mois. Alors que si vous réduisez les inégalités avant taxes et impôts en démocratisant l’économie et les entreprises, vous changez les choses bien plus en profondeur. C’est pourquoi il faut démocratiser l’économie, développer en parallèle le secteur des coopératives, des mutuelles etc. » (…)
    « En France l’attention porte avant tout sur la redistribution. C’est dommage, il faut plutôt s’attacher à réduire les écarts de revenu avant l’impôt. » (…)
    « Il est temps pour les égalitaristes de sortir du placard. Le fait que l’inégalité fasse des dégâts n’est pas une intuition, nous avons plein de données scientifiques solides le démontrant. L’opinion publique commence à changer sur ce sujet. Mais c’est un processus lent et long. »
    https://www.place-publique.fr/index.php/le-magazine-2/l-egalite-est-meilleure-pour-tous/

    1. @ Robert Dpire
      D’après un article du supplément économique du Monde:
      – les revenus sont moins inégalitaires en France qu’aux USA,
      – bien que l’impôt sur le revenu (avant les réformes Trump et Macron ) soit plus redistributif aux USA qu’en France,
      – ce qui s’explique par le fait qu’avant impôts, la France soit beaucoup moins inégalitaire que les USA (Sécu, etc.) ; après impôts, la différence entre les 2 diminue, mais la France reste quand même moins inégalitaire.

  14. E.A n’a jamais eu envie d’ acheter une maison…. il a hérité l’ appartement de ses parents.L’ humanisme des médecins :: Serment d’Hippocrate.
    Pourquoi un chirurgien ne ferait pas preuve d’ humanisme, mais que l’ infirmière devrait le faire ?
    Demandez à E.A combien de patient pauvre il a soigné gratuitement ?.
    L’ humanisme c’est cela ;
    Une dame va chez son dentiste
    Installée dans le fauteuil, le dentiste s’ approche, elle lui saisie les joyeuses.
    Le dentiste : mais mais mais, madame
    La dame : maintenant nous allons bien prendre soin de ne pas nous faire mal l’ un l’ autre .

      1. Et vous ne savez rien non plus de l’humanisme, que vous semblez confondre avec la générosité, la bonté, la charité, que sais-je encore.

        Mais enfin, c’est sans importance. (Je veux dire : ici, c’est sans importance.)

    1. Lancien

      Le mec qui a écrit ça, ne s’est pas trop pris la tête, il réussit l’exploit de balourder des chiffres à propos du CSPE en focalisant sur l’éolien et en évitant pudiquement l’essentiel..on appelle ça un gros zoom En plus il fait dans le gras en balançant un 150 milliards ……sur 20 ans.. pour faire assommant

      C’est assez drôle d’ailleurs de la part des anti éoliens attaquer le sujet de la même manière

      1° la charge de CSPE est la faute de l’éolien…
      prévisionnel 2019 c’est le photovoltaïque qui est la principale charge : 2.5 milliards

      – le 2eme poste c’est la péréquation des zones non interconnectées : 1.5 milliards

      l’éolien arrivant en 3eme position : 1.3 milliards..

      2° Le prix de rachat de l’éolien est excessif
      il est de 74 € le MW, soit 7,4 centimes le kwh

      pour le photovoltaïque le prix est de 15 à 18 centimes le kwh et ne parlons pas des autres sources (biomasse, etc. ) en progression aussi..
      je passe sur les subtilités du productible des différentes énergies..

      3° Les deux 1er exploitants en France sont ENGIE et EDF, 20 à 25 % du marché

      Si l’état oblige ces deux boutiques à se racheter leur production éolienne il profite donc des dividendes à proportion des titres qu’il possède dans ces deux boites. (ENGIE 25% et EDF 87%)

      On peut appeler ça aussi faire du circulaire avec le pognon..

      et enfin, j’ai même entendu de la part d’un anti éolien (pro nucléaire déguisé) : » il n’y a pas de vent, donc pas d’éoliennes »

      évitez alors l’argument du même style « pas d’uranium, pas de nucléaire »…ça s’appellerait se mettre une balle dans le pied

  15. En matière de revenus, l’imposture, c’est ce pouvoir d’achat dont on nous rebat les oreilles !

  16. Stanis. Il n’ y a pas d’ électricité sans charbon ,sans gaz, sans eau…… ça peut aller loin
    L’ éolien est plus cher que tu ne dis car ; la production est achetée en totalité mais n’est pas utilisée en majorité.
    On n’ arrête pas une centrale quand le vent souffle, imagine que le vent souffle 2 h utiles, plus de vent, relance de la centrale arrêtée.
    Idem pour le solaire
    Le solaire serait écologique si le fournisseur l ‘ utilisait, ce qui est loin d’ être le cas.
    Etant bien renseigné, tu doit savoir que sur l’ ensemble du territoire, le vent utile est de 2000 à 2400 h/ an. Pas forcément les mêmes jours, ni les mêmes heures. 10000 éoliennes tourneront 2000/ 2400h/an, 1 million d’ éoliennes, le même temps.
    Il ne faut pas être contre l’ éolien pour le plaisir d’ être contre, il suffit de réfléchir à leurs coûts, leur bilan carbone, leur utilité. C’ est simplement catastrophique. Des maires autorisent la construction d’ éoliennes au prétexte que cela rapporte à la commune, à la région, aux possesseurs des terrains…… et c’est vrai, si ce n’ est que c’ est la facture d’ électricité augmente en permanence.
    Tout ce cirque pour prétendre vouloir sauver la planète, la France avec ses 1 % de pollution mondiale va sauver la planète et les gros pollueurs continueront paisiblement…..

  17. Stanis : Ensuite tu trouves les anti nuclèaire, formidable, mais tout le monde se doit d’ être anti nucléaire. Peut être ces antis le sont – ils simplement car il n’ y a aucune solution de remplacement.
    Crier bien fort plus de nucléaire, plus de pétrole, plus de charbon, bien, mais quoi pour remplacer, du vent ?
    Que des voitures électriques l’ autre attrape gogos, elles rouleront à quoi, au vent, tu souffle je roule, des panneaux solaires sur les galeries?
    Et la route des vacances, passer son temps à attendre une prise de libre en 100iè position, la réponse est il faut éviter les autoroutes, mon pauvre avec les routes à 80, les villes et villages à 30, un gars du nord partant dans le midi y laissera ses vacances en aller/ retour en risquant quand même d’ avoir 10 PV en rentrant chez lui.

    1. Lancien

      Ne pars pas dans tous les sens, chacun soutient ce qu’il veut, je m’en fous. Il faut juste essayer d’être cohérent avec soi même et prendre le problème dans son ensemble. Surtout lorsqu’il s’agit de la fourniture électrique, élément essentiel à notre époque

      Je suis personnellement pour que le secteur de la fourniture d’électricité soit déclaré stratégique, souverain, et replacé dans le cadre d’un service public avec des gens formés, stables…:

      – pour éviter des développements anarchiques, soumis au marché à très court terme,
      – pour diriger des recherches publiques sur des techniques nouvelles ou des réponses sérieuses aux défis que le pognon à court terme empêche d’envisager..
      – Pour examiner des formules d’amélioration de la consommation sans plateforme numérique débilement inquisitrice…
      – pour permettre de faire face aux investissement lourds de carénage, de démantèlement des centrales devenues dangereuses

      Or le marché de l’électricité mis en concurrence est en train de se péter la gueule à grande vitesse Il faut arrêter vite toutes ces conneries…

      Il me faut trois heures pour expliquer ça, comme je l’ai fait récemment en Bourgogne…

    2. lancien

      Quelques écologistes sont pro-nucléaires, et je ne suis pas pro- ou anti- quoi que ce soit, ceci étant répété pour bien insister. Mais il n’y aurait pas que l’uranium ou les produits fissiles ou fertiles, il y aurait aussi les deutérium et tritium pour la fusion, etc., ….

      https://www.usinenouvelle.com/article/la-course-a-la-fusion-nucleaire.N378725

      Evoquer une « course à la fusion nucléaire » au niveau mondial n’est pas du ressort d’une « propagande » pro-nucléaire, c’est une information sur un fait ? A ma connaissance le projet ITER est maintenu par les pays participants dans l’espoir que ça fonctionne au niveau industriel, pour une autre voie dans la transition énergétique ?. Car si je ne suppose pas que ce soit financé pour faire de « l’art pour l’art », c’est en n’étant pas certaine que le passage au niveau industriel serait ou sera possible et accepté partout.

      Néanmoins, pour l’activation, la scintigraphie, la radiothérapie, etc. (iode, cobalt et césium, ou iridium ou …, radioactifs) , faudra-t-il toujours maintenir des réacteurs avec des combustibles fissiles, chez « nous » ou « ailleurs », je pense que ce sera le cas.

    1. @ lancien
      C’est l’occasion ou jamais d’introduire dans le débat un point Godwin à propos d’ un être humain, aquarelliste de profession à ses débuts, prénommé Adolf.

    2. Voilà, la foi en l’humain. Vrai que certain prend son aise, un autre diffuse sa vapeur fétide, ou il pète son cable (aïe)
      Et tout est à vendre; puisque tout s’achète.
      L’animal ? hors sujet, ..j’dis ça, on continuera à juger (capital acquis; comprendre aussi) donc à blâmer, fesser.
      Où est la surprise ? (patience)

  18. Ma voiture pourrie au diesel consomme 7 litres au 100, le diesel a augmenté de 23 %
    Je rachète une voiture essence qui consomme 5 litres au 100, l’essence a augmenté de 17 % et mon crédit me coute 200 euros par mois.
    L’essence continuant à augmenter combien de temps me faudra t il pour rentabiliser mon achat sachant que les taxes vont continuer à augmenter de 26 % ?
    ( je n’ai pas de diesel et je n’ai pas racheté de voiture )
    Y a t il un mathématicien voire un magicien dans la salle ?

    1. Sylvie

      Présent, j’ai bien une idée que je vous soumets…

      Vous repérez un voisin qui roule souvent, vous faites connaissance par approches successives et tendance « relèche delahoussienne ».

      Vous verrez il finira par vous emmener un peu partout (courses, pharmacie, coiffeuse gare…etc)

      De rien…

    2. Sylvie, je vous dirais bien d’acheter un cheval, mais on va vous taxer
      – sur l’agriculture intensive (faut bien le nourrir ce dada chérie) et
      – sur l’émission de gaz à effet de serre.

      La seule solution c’est d’acheter un planeur 😄

    1. Avec un coût de la vie supérieur à 28% de celui de la Métropole, ça explique que la rage des citoyens de l’ile ne se limite pas à l’augmentation des carburants !

  19. Laure CP
    mais oui; la recherche continue pour trouver de nouvelles énergies, mai pour l’ instant, rien de fiable.
    Il y a la voiture à hydrogène, coût excessivement élevé à l’ achat et à la production d’ hydrogène.
    Il ne suffit pas de citer des énergies possibles, il faut en nommer des existantes, rentables et non polluantes.
    Dites moi seulement laquelle peut remplacer le nucléaire actuel.
    Pour l’ instant, le rêve des écolos, tourne au cauchemar pour une grande partie des citoyens.

  20. Laure CP
    Pour ITER , il est étrange que des personnes ayant peur du nucléaire ne s » émeuvent pas de cette anneau.
    Quelques voix se sont élevé contre ces essais d’ accélération de particules pour un risque de réaction en chaîne incontrôlable, ce qui serait autrement plus grave qu’ une explosion de réacteur nucléaire.

    1. lancien

      « (…) Aucun risque de fusion du cœur : Un accident nucléaire de type Fukushima ne peut pas se produire dans un réacteur de fusion. Les conditions propices aux réactions de fusion sont difficiles à atteindre ; en cas de perturbation, le plasma se refroidit en l’espace de quelques secondes et les réactions cessent. En outre, la quantité de combustible présente dans l’enceinte est insuffisante pour alimenter les réactions au-delà de quelques secondes et une « réaction en chaîne » est inconcevable du point de vue de la physique. (…) »
      https://www.iter.org/fr/sci/fusion

      1. Quant au CERN, dans un texte titré « Le « trou noir » qui a failli aspirer la planète… » le 06/07/2012 par Brice Couturier (France Culture.fr), je lis
        « (…) Il était, en effet, impossible aux physiciens, d’apporter la preuve de l’innocuité des expérimentations dans lesquelles ils entendaient se lancer, puisqu’elles étaient sans précédents. (…) »

        Elles n’étaient pas sans précédents dans la nature :
        « (…) Le principal argument mis en avant est que la haute atmosphère terrestre, et en fait tous les corps célestes, sont continuellement bombardés de particules très énergétiques, les rayons cosmiques. L’énergie dégagée par ces collisions peut parfois être bien supérieure à celle mise en jeu dans les accélérateurs de particules sur Terre, aussi est-on certain que, quels que soient les produits issus de ces réactions, ils ne sont pas dangereux pour la biosphère, sans quoi elle n’aurait pu se développer pendant plusieurs milliards d’années. (…) »
        http://cdurable.info/CERN-faut-il-avoir-peur-de-l-accelerateur-de-particules,1211.html

        Soit dit au passage : on peut être assez irradié naturellement en voyageant dans la haute atmosphère sans protection.
        Les scientifiques ont en commun la réputation d’avoir suivi une formation en sciences dites dures, ils n’ont pas tous celle d’être scientistes (positivistes, etc. ….), Ils n’ont pas tous une foi aveugle en une toute-puissance rationnelle humaine pour résoudre tous les dénommés « problèmes humains ».

  21. Et vlan
    Le gouvernement vient de voter l’ augmentation du coût des assurances automobiles
    Prétexte ; il manque 33 millions dans la caisse d’ indemnisation des victimes d ‘ accidents de la route.
    En pleine manif des gilets jaunes, si cela n’ et pas se foutre des gens en les piétinant un peu plus,
    J’ en connais qui regrette la nazi marine.

  22. Les transports, en France, sont régis par les décrets de coordination des années…1930 . Les évolutions, depuis, sont toujours basées sur ce socle .
    Il serait, sans doute, bon de revoir tout ça et, à cette occasion, de faire preuve d’intelligence, de créativité et d’ouverture d’esprit .
    C’est, probablement, trop demander à des technocrates infatués et à des politicards déconnectés !

    1. « Jacques Testart : Comment les citoyens peuvent s’emparer des choix de société ? »

Les commentaires sont fermés.