ça fait quoi d’être anonyme ?


ça fait flipper.

Je ne reviendrai pas sur les raisons d’un blog anonyme. L’ennemi, on le connait tous, c’est Google. Et bloguer anonyme permet aussi d’attirer l’écoute sur ce que l’on dit, pas ce que l’on est. Faites l’essai. Prenez un billet d’un « éditorialiste » connu par exemple. Retirez son nom, et lisez son billet à voix haute. Le texte a souvent moins de gueule, et on se dit qu’on aurait pu l’écrire soi-même (Je vous conseille l’exercice avec Christophe Barbier).

Mais il y a anonymat et anonymat. Certains « trolls » me reprochent mon anonymat. Ils se trompent. Ils devraient me lire, fouiller dans mes billets passés. Ils sauraient qui je rencontre, d’où je viens, comment je vis.

A force de persévérance et de durée, le blogueur anonyme se construit une seconde vie. Il s’est créé une réputation. Il perd l’anonymat des débuts. On peut retracer son évolution, retrouver ses premiers écrits.

Il a un passé sur la Toile.

Edvige, où es-tu ?

4 réflexions sur « ça fait quoi d’être anonyme ? »

  1. « tout sauf anonyme » n’est-ce pas le credo révélateur d’une narcissisation des comportements, selon les termes de E. Todd. A propos de son livre, « Après la démocratie ». Un débat est par là : http://bouillaud.wordpress.com
    La blogosphère politique est concernée …
    salutations

  2. c’est vrai l’anonymat permet d etre plus libre , a présent que je sais que certaines personnes de mon entourage regardent mon blog , j ose plus dessiner certaines betises …

Les commentaires sont fermés.