La révélation cachée de l’interview de Hollande


Jeudi dernier, j’étais de sortie. Impossible de suivre l’interview présidentielle qui clôturait une journée marquée par un remaniement raté.

Le lendemain, la presse avait zappé l’exercice présidentiel. A l’exception du référendum local pour trancher l’affaire de Notre-Dame-des-Landes, aucune annonce de Hollande de la veille n’avait susciter un quelconque intérêt. L’attention était ailleurs, sur l’effroyable remaniement, symbole de nombre de reniements individuels ou collectifs.

« Souplesse et sécurité », Hollande a lâché cette formule pour résumer la prochaine loi sur le travail. Ses annonces, qui peuvent susciter de l’inquiétude, sont résumées ici.

Hollande n’a pas apprécié que son cheval de Troie libéral se permette de critiquer l’extension constitutionnelle de déchéance de nationalité.  Le « recadrage » de Macron par Hollande est surprenant. Le président concède et sur-concède que la déchéance de nationalité ne sert pas à grande chose. Sauf à démontrer l’agacement présidentiel devant cette prise d’autonomie du jeune ministre. D’ailleurs, le jeune Macron a été « rétrogradé » dans l’ordre protocolaire du gouvernement, à la 13ème place.

Au final, Hollande part au combat de sa réélection comme Sarkozy en 2011, avec un quarteron de fidèles et d’arrivistes. Sarkozy avait perdu les centristes après ses effroyables déclarations à Grenoble. Hollande n’a plus sa gauche, ni même les écologistes. Des partis par ailleurs affaiblis, mais dont les électeurs sont encore là.

Et qui leur parlent, à ces derniers ?

Il fallut attendre quatre jours pour lire un opportun article dans les colonnes du JDD avec cette information essentielle: put-être que Hollande ne se représentera pas  à sa propre réélection ? Pour « preuve », cette réponse pourtant ultra-classique à la question traditionnelle sur sa candidature en 2017: «  »Ce que j’ai à faire, c’est diriger le pays et prendre ma décision le moment venu. Ce moment n’est pas venu. Et tant qu’il n’est pas arrivé, j’ai à agir et à réformer, et je le ferai jusqu’au bout. »

Travailler jusqu’au bout, est une réponse classique. Sarkozy l’a utilisée. L’article, sourcé au meilleur endroit – le conseiller en com’ de l’Elysée – se poursuit: Hollande agira « par désintérêt » et par calcul personnel. Ne souriez pas. C’est écrit littéralement comme cela. Par désintérêt personnel, sans aucune arrière pensée électorale et pour le seul intérêt de la France, Hollande a soudainement décidé de faire entrer au gouvernement Jean-Vincent Placé, Emmanuel Cosse et Barbara Pompili. Ne souriez pas.

Il se murmure à l’Elysée un constat que nous faisons dans ses colonnes depuis quelques mois. Il est partagé par d’autres. Si Alain Juppé remporte la primaire à droite, Hollande n’a quasiment aucune chance de qualification tant les deux hommes sont sur un positionnement politique personnel si proche.

« La défaite est quasi certaine, mais le candidat pour la porter assez inconnu. » Un dirigeant socialiste anonyme.

Amen.

 

91 réflexions sur “ La révélation cachée de l’interview de Hollande ”

  1. QUESTION ESSENTIELLE restée en suspend : Et si les deux étaient en « ballotage » (à la deuxième place derrière MELENCHON , bien sûr)) on appellerait à voter pour Hollé ou Julande ?

    JLM2017 ce matin : + de 38000 soutiens…

  2. Comme tous avant lui, un peu plus tôt un peu plus tard Moi Président s’est totalement monarchisé….au point de croire qu’en précisant qu’il travaillera jusqu’au bout provoquera une grande mansuétude de notre part…
    Nous allons encore trinquer pour notre bien évidemment !!

  3. curieux.. même si ça ne concerne que Giscard et Sarko (jusqu’à présent) oui serai curieux de voir un prèz en exercice ni retraité, alors ‘insister’ -malgré une courbe en plongeon dans le sous sol, les chiffres négatifs et x alertes de l’entourage, ..pour se présenter au Peuple pour une 2° couche (= le mur !)
    est-ce naïf ou du niais aveuglement ? l’infaillibilité enrobée de vanité ? doute de rien: ignorant, plus borné que burné ?
    à contrario: quelle ‘gloire’ à abandonner ..?
    je n’y aurais pas pensé sans la rencontre de sa monarcho susceptibilité

    1. Et si, tout simplement, F.H était intoxiqué par 1) les courtisans, 2) les communicants Elyséens, 3) les sondages bidons ( ex : la sois-disant « popularité » de Macron ) 4) la monarchisation de la fonction présidentielle ?

    2. Ami, entends-tu l’envol lourd des candidats sur nos plaines ?

      Hollande ne sera pas réélu c’est la nouvelle loi des chaises musicales depuis le septennat de 5 ans; donc suppression des législatives en cours de déconnade pardon régne.
      Le Général n’avait pas fini son 2ème, Pompidou son premier, Giscard pas repris, Mitterrant inaugure la cohabitation, suivi par Le Chi, les 2 seuls à avoir pousser l’immobilisme à un total de 26 ans.
      Brejnev et ses 19 ans de glaciation, c’est petit joueur.

      Mais après un ou deux intermèdiaires, Gorby siffle la fin de l’URSS. Très vite les pignoufs du type Clinton, City, Chicago Boys se lancent à la curée.

      Qui va nous siffler la fin de l’UE ? de l’Otan ? de l’euro ?

      1. bonjour les copains, ce matin je lis (café, clop, et hop! dans la bibliothèque perso, alors privée) tvObs, oui je ne fais que passer, un bout d’interview de Joe Starr (et) qui m’a fait sourire 1) c’est bon le matin 2) aussi d’y partager,

        – tévéO: « vous votez ? »
        – Joe: « malheureusement je ne vote pas, la dernière fois j’ai flanché devant l’urne »
        – « pourquoi ? »
        – « Sarko ou Hollande, sérieux ? »

        pour Gandhi sans hésiter, dit-il plus loin,
        bonne journée (autre billet, je dois répondre à une question suisse ..pourquoi moi ?)

  4. « Travailler jusqu’au bout, est une réponse classique…. »

    ce que j’ai vu travailler depuis 2012, c’est le medef, l’UE, le CAC, les banquiers, les groupes étrangers et la confirmation des braderies des biens publics antérieures…l’état est resté parfaitement transparent, et finalement, c’est ce que tout les susnommés demandent…quelle obéissance.!!

    le reste c’est simple, c’est une question de démolition avec des méthodes qui datent des années 80 et qui ont déjà coulé nombre de contrées auparavant

    reste plus qu’à péter deux ou trois bricoles comme le droit du travail, les 35 h toute décision qui vont permettre de maintenir la courbe du chômage en hausse. Faut reconnaitre que le bilan n’est pas assez indigne pour le faire passer sous l’expression courante « plus c’est gros, plus ça passe »

    ça me rappelle toujours la RGPP de l’armée sous notre illusionniste sarko : , 35 000 soldats virés, gains de la restructuration = + 1.5 milliards …

     » Ne souriez pas…. »

    non non…restons sérieux, la blague n’en n’est pas encore à la chute…

  5. Et pendant ce temps le gouvernement veut simplifier les licenciements économiques …..et continue à faire croire qu’il veut faire baisser le chômage….

    1. SYLVIE

       » ils veulent simplifier les licenciements économiques …………….. »

      et pourtant la moindre mini baisse des faramineux bénéfices des groupes est déjà considérée comme une alerte très sérieuse pour leur devenir..

      reste plus qu’à mettre en place un « pacte de virabilité » en versant une prime d’état au titre du traumatisme patronal pour cause d’indemnités aux virés

      peut être aussi une prime à la chemise…

      et juan qui demande de ne pas sourire, même sur PIM PAM POUM les farces ne sont pas aussi bonnes…

      1. @ Stan. Allons plus loin…..abolition des contrats….y aura plus qu’à prévenir par sms un employé qu’il n’a plus à revenir…!!! Ça mettra quelques avocats au chômage….ces derniers feraient bien de commencer à y réfléchir ….
        Le PS doit définitivement changer de nom….

        1. SYLVIE

          pas besoin de réunir une commission pour l’abolition des contrats, il suffit d’emprunter cette pratique contrat 0 à l’Angleterre…

          il existe des méthodes en France pour régler un problème facilement, dont la rupture conventionnelle, le changement de lieu ou de poste refusé, le CDD court terme en rafale (il faut un motif, et un peu d’imagination). à condition que le poste ne soit pas trop spécialisé non plus…

          ensuite faut aller aux prud’hommes, les gens sont juste devenus procéduriers pour tout… ..ils ne comprennent pas toujours l’article 2 de l’entreprise  » le patron a toujours raison »… la vie quoi….

          le pied, ce serait évidemment que le salarié parte de lui même, intelligemment, quand un grand chef lui demande gentiment. Ce n’est donc pas un problème de contrat d’entrée…

          allez tiens, cadeau, si un ministre passe par là, juan draine du beau linge, un conseil : pouvoir mettre dans le code du travail la possibilité de faire signer une démission à blanc dès l’entrée….si tout le monde fait ça, le salarié viré par anticipation serait tout de suite rassuré en sachant que la rotation générale et accélérée lui permettra de trouver du travail…

          un salarié attaque parce qu’il a peur et qu’il n’y a plus de boulot, sinon on n’en parlerait même pas finalement…..

          ne serais je pas un bon ministre du chômage ? hein …😀

      1. comme s’il n’était pas aisé en France de licencier….bien sûr que les licenciements se font quoi qu’il arrive…..le seul but de cette future réforme est d’empêcher l’employé licencié de se retourner contre l’entreprise….ce n’est en rien une simplification ! Mais en politique les mots n’ont sûrement pas le même sens …..

        1. @Sylvie 75
          « Empècher l’employé licencié de se retourner contre l’entreprise  »
          C’est déjà le cas avec la rupture conventionnelle ( dont, soit dit en passant, le patronnat use et abuse depuis son institution ) .
          Et remettez nous en une louche, patron !

          1. sans compter qu’une majorité des embauches se font en cdd….ils veulent de toute façon aller vers un contrat unique flexible à souhait….avec de l’autre côté un chômage de moins en moins indemnise pour pousser les gens à accepter n’importe quel emploi …ils appellent ça la flexisecurite moi j’appelle ça la précarité ….une question de rhétorique comme le dit @ shaher !!

            1. Certes, mais combien de ceux qu’on a poussé dehors par la rupture conventionnelle sont allés devant les prudhommes ? Combien ont gagné ? Et n’oublions pas que la réforme des conseils prudhommaux est dans les tuyaux .

              1. Alain
                Cela s’est passé en 2010 et avec un dossier en béton comme je savais les monter quand j’étais déléguée… et avec un vrai avocat en Droit du Travail de la CGT.
                C’est sûr qu’aujourd’hui il n’aurait peut-être pas eu gain de cause… et encore … Chez les Mathé nous avons de la ressource (lol)

  6. « un candidat anonyme »

    Tiens, voilà une bonne idée, propre à renouveler la vie politique française ! Un candidat qui présenterait un programme, mais ne révélerait pas son identité ! Et, en cas de victoire il faudrait attendre le soir du deuxième tour pour savoir qui on a élu, avec toutes les surprises possibles ! (Balkany? Cahuzac ? Claude Carron ?)

    1. Voir Ô providence : La lumière des électrocardiogramme qui en faitt otujours des tonnes, la tornade blanche à lunettes des bip bip : Elie ARIE en personne. Le tout annoncé en « prime times » sur son cire pompes préféré Marianne… La classe… de neige !

      1.  » Le tout annoncé en « prime times » sur son cire pompes préféré Marianne »

        Même pas, ça fait plus de 10 jours qu’il n’a rien écrit …
        Il a subi une attaque foudroyante de flémingite aigüe🙂

        1. @ hélène

          Non, je viens d’en sortir un, mais j’envisage sérieusement d’arrêter, pour ne pas tomber dans la routine- ce qui m’a toujours fait très peur, dans ma vie.

          1. je viens de lire votre billet, il est très juste.

            Sans tomber dans l’excès de votre conclusion sur les présidents directement nommés par l’ ENA🙂, je persiste à penser que la France crève bien plus de ses réseaux souterrains (qui la minent), confréries et autres copains coquins, que du manque de réformes.

              1. @ Elie
                Mais parceque morbleu !

                il faut s’inscrire sur DISQS pour commenter, et que j’en n’ai pas du tout envie … je ne vais pas laisser mes coordonnées partout où je voudrais discuter avec quelqu’un !!!

              2. ARIE

                moi ce que je regrette chez vous, ce sont les gonzesses à poil du dimanche, c’était pour moi l’occasion de m’adoucir avec un poème que je composais toujours avec une grande joie..

    2. Cher Elie ARIE : je parlais hier soir avec Jean-Luc (mais oui, nous nous concertons) et il me fit part de son souhait d’avoir des nouvelles du ressuscité de Belfort. Je lui expliquais donc que je parlais parfois sur le blog de Juan à un cardiologue à la retraite, qui fut un de ses portes partitions, qui le voyait parfois encore, lors des réunions en cabine téléphonique et que je vous contacterai pour vous demander d’en faire part au Che. Pour vous remercier, je vous adresse ce texte où JLM a daigné vous faire un clin d’œil (quant à vos doutes sur le nombre de citoyens suivant son action), au tout début de son intervention…

  7. tiens d’ailleurs valls remarque que le pacte et le CICE sont peut être des échecs…

    non sans déconner…deux ans pour une évidence…

  8. Oui @ Stan mais comme ça marche pas ….on va faire encore plus d cadeaux aux entreprises….on devrait faire pareil pour les chômeurs …moins ils trouvent plus on les indemnise !!!

      1. La réaction du MEDEF ne s’est pas fait attendre : pas touche au CICE, petit garnement de Manuel !
        Et le petit Manuel s’en est retourné, tout boudant !
        Blague à part, deux ans pour s’apercevoir que le patronat avait engourdi 23 milliards ( sur 40 ) et qu’il ne se passait rien du coté de l’emploi, c’est ce qui s’appelle être sérieusement à coté de ses pompes .

  9. Je suis toujours étonné de votre manière simpliste de voir les choses.
    Les patrons sont chargé de toutes les misères du monde, de toutes les magouilles et combines possible pour gruger l ‘ ouvrier.
    Un patron est un type qui s ‘est ( et a ) investi dans une boite. Qu’il veut gagner de l ‘argent est normal. Qu’il pousse l ‘ état à lui accorder des avantages l ‘ est aussi. Un patron travaille pour lui et sa famille, tout comme l ‘ ouvrier qu’ il emploi at paie.
    Ensuite, les lois sont promulgué par NOS élus. Les modifications du code du travail sont peut être bonnes ou mauvaises pour le patronat ou l ‘ ouvrier, mais seront apporté par des gens que vous avez porté au pouvoir. Travaillant honnêtement, nous ne craindrions rien, mais la réalité étant tout autre, nous n ‘avons plus aucune confiance en eux.
    Rendons simplement à Jules ce qui est à César.

    1. lancien: Jules César ? Bigre ! Pour un homme « d’avenir » comme toi, çà ne date pas un peu ? Hein ? Pourquoi remuer toutes ces « vieilles histoires »; allons ? Rendons à Vercin ce qui est à Gétorix… Les tauliers récalcitrants à la loi, hummmm çà craque sous la dent…

      1. @ carron ….ça craque sous la dent….c’est l’hostie de Lancien…il fut un temps où ça marchait chez le petit peuple 😀

        1. Sylvie : Voir lancien en guise d’hostie ? Doux Jésus ! Le diable dans un confessionnal… Ceci dit oui quand le curé réac montait en chair pour rappeler les devoirs des larbins envers leurs bons maîtres…
          Raoul ViLAIN sort de ce corps.

          1. Carlos Gshon et ses revenus de 13 millions d’euros annuels apprécie tout particulièrement la manière de voir de Gi Joe .

        2. Pourquoi une cloche a -t-il besoin de se faire remarquer tous les 5 commentaires? pourquoi une deuxième cloche se croit obligé de prendre son écho? mystère du blog
          Ennuyeux de se retrouver systématiquement le nez dans son caca,, pas vrai le macaron tu n ‘as vraiment pas peur du ridicule, con, mais fier de l ‘ être. Mieux, tu te vantes d ‘ être sur le blog depuis longtemps, heureux d ‘ être un parasite, à conserver dans du formol
          Pour changer, trouves un discours bien à toi et tentes de l ‘ exprimer, en oubliant tes âneries de sixième truc et pétition du même acabit.

          1. lancien :C’est quoi pour toi de tenter de s’exprimer ? : Parler des Lepen et critiquer toute discussion, qui dépasse le bas niveau de la comprenette ? Je ne sais pas faire et je n’ai pas vraiment le temps de m’occuper des cas de débiles légers ayant jusque-là l’asile. Reste dans ton monde à faire des pâtés…

    2. LANCIEN

      ouais pourquoi pas, mais je ne vois pas ce que la lutte du patron et de l’ouvrier pour leurs survies vient faire avec le CICE et le pacte que

      sans compter qu’il y a autant de ressemblance entre un boss de groupe et celui d’une PME, qu’entre le pen et l’abbé pierre..

  10. En fait le problème est simple

    è droite c’est la médiocrité (politique) assurée
    avec Sarkosy
    ou Juppé qui est quand même plus sérieux

    à gauche c’est la médiocrité (politique) assurée
    avec Hollande ou
    RIEN.

    (Jean Luc – avec les siennes et siens – au pays
    des mervelles avec sa VI ème République faisant
    plutôt office de tribun bucolique et non de candidat
    sérieux).

    Ne serait-il pas plus « utile » que les « parleurs »
    de gauche contribuent sérieusement à remédier à
    ce RIEN.plutôt qu’à se plaindre de tout et de tous ?

    1. salut Lucno, nous sommes tous un peu pareil, non.. on se ressemble (y m’semble) à l’épicerie par ex, qu’est-ce qui distingue un « rien » d’un -presque- « médiocre » ?

      aussi je trouve ‘normal’ qu’un type de droite se plaigne, x raisons.. dont celle de ne pas être (not to be) au pouvoir (to be)
      – pareil à gauche !

      tiens j’ai vu cette sorte d’adage, et..
      comment dire.. moi aussi j »hypotypose (cliché, parabole) car ‘précaution’ n’est pas forcément ‘bienveillance’, intérêt / avantage, désagrément / chagrin, inattention / distraction, etc.
      – « oh! il arrive ce dicton, l’adage ti suisse..?! »
      « la politique n’est plus l’art du possible mais celui de la rhétorique » (Th Lentz) ça et bon app,

      1. Bonjour ti suisse

        Réthoriquement ou non, nous sommes beaucoup
        de gauche, enfin plutôt de gauche, qui n’avons
        personne à soutenir è gauche pour le vote présidentiel
        du moins parmi les « pré-candidat(e)s entrevus »
        jusqu’à maintenant..

        Au bout du compte le vote utile qui n »est que pur
        conservatisme aura fini par rendre le vote inutile.

  11. Mais si mais si, il faut continuer de soutenir ceux qui torpillent le monde ouvrier, ceux qui mentent depuis des dizaine d ‘années en jurant que dès leur élection, ben, ce sera comme avant.
    A lire vos commentaires essayant de paraître connaître les arcanes de la politique, essayant de plébisciter pour le retour des mêmes car en ce moment ils gueulent plus fort que l ‘autre, vous en êtes patétique et vous vous passez l ‘ un l ‘autre de la pommade. Restant correcte , j’ écris pommade pour ne pas écrire vaseline. Mais puisque cela vous plait, après tout, vous pouvez même vous marier grâce à un bienfaiteur de gauche. Continuez de critiquer le patronat, ça ne mange pas de pain mais continuez de voter pour les mêmes, ah, j ‘ oubliai pas forcément pour vos favoris, mais pour ceux que vos copains vous dictes vous continuerez de voter en vomissant..
    Allez macaron,

      1. Macaron, pour un semblant d ‘ écrivain produisant un simili bouquin, tu es plutôt limité dans tes idées.
        Sorti des le pen, d ‘ une cinquième et d’ une pétition où tu es le seul votant; le néant, rien, le sahara de la pensée
        Aucune idée personnelle, que du copier coller et tu prétendrais avoir écrit un livre sans le plagier à de vrais écrivains.
        Stanislas: le CICE a été décidé par nos élus. Que ce soit une escroquerie ne change rien. Le patronat, medef ou autre demande en invoquant de vrais ou faux problèmes, l ‘état accorde des avantages en ne demandant rien en échange, qui a raison.?
        Hollande et ses sbires nous refont le coup des promessesaccompagné d’ un remaniement bidon, c ‘est lu faire trop d ‘ honneur que de discuter de sa présentation misérable.

        1. Le poisson rouge du blog qui émet des bulles en boucle. Aussi instructif et novateur que’un programme du FN…lancien : rien que le pseudo m’amuse…

  12. tu sais Lucno ce qui m’a tiré de mon roupillon (politique) ..Ségolène, et une fois qu’on a mis le doigt dedans (?.. nân!)
    je dis ça, je pense au cousin américain, celui qu’on adore détester (ni le seul) en pleine primaire, tellement conservateur qu’il serait tentant de le qualifier de prévisible,
    (et) cette année, tant ‘d’improbable’ ! telle Hillary, au parcours (et destin) balisé mais bousculé par un gauchiste ! (B Sanders) ou est-ce son karma ? Barak la doubla en 2008 (primaires démocrates)
    à droite le Trump, ..haha on peut en rire, on pleurera plus tard; Ted Cruz caution du Tea party, ..J Bush disparu du radar. Intéressant, même fendard de voir les (leurs) pronostics culbutés.
    Pas chez nous, bizarre..
    (et-mais eux un joker d’enfer: Dieu)

    sans aller jusqu’à Grillo, Italie, situation déjà assez hétérogène (pourtant) nous aussi en avons et ils sont députés, comme eux sénateurs, gouverneurs; ou blindé, Donald T (Tapie est lynché tous les 8-10 ans)
    si Baroin a plus de gueule que Mariton, 1° et 2° degré.. ou Nadine (elle y sera !) et Macron..! populaire ou pas ? (Alain)
    qu’importe, ni maintenant ni demain ..no changement,
    nous sommes en plein ronron,
    ..à part une perquise chez JMarie, Montretout,
    (tiens) discrète Marine.. disons les médias; inutile de comparer les extrêmes (la droite ne l’est plus; sous peine de procès ?) alors bien sûr JLuc !
    quant aux surprises.. vite fait le tour n’est-ce pas,
    /Sarko au ballon ? (le Qatar ne peut rien faire)

    FH.. /qql’un sait, des prévisions de qql prétendant à G ? libre d’y aller, ils attendent (quoi) ordre, calcul ? ligue gvtale, serrer les rangs, et les dents, ..sûr ça va carier, un-va mettre un caillou dans la fronde, (pourquoi je pense à Pandore ?)
    FH.. Prèz n’a jamais été sa vocation ! maire, préfet, -lui irait bien, député, ..exécutant pas leader; quand, alors même 1° secrétaire du parti, -97 Jospin a besoin d’un consensuel, d’une ‘synthèse molle’ (pas moi qui dit; c’est lui ou JLuc)
    il laisse Ségo y aller (!) 2006,
    dispo en 2011 le sondage le pousse -qui d’autre ? (une-condition.. sa reconduction au conseil gnl de Corrèze /?!, wiki)
    pas grave: Dsk a 20 pts (!) devant le « normal » se dit-il,

    pas meneur, pas chef de bande -lui connait on qql fulgurance dans sa carrière ? j’ose ‘idée’ ou ‘coup de gueule’.. à part le discours du Bourget (une amphet’ dans son gobelet ?! Cahu, Le Foll..)
    la trajectoire sans vague ni éclat ne bride pas la rancune.. intraitable, lunatique mais signe de feu !? dualiste (religieux; lui élu mais pas abstinent) ou manichéen..
    suis-je médisant ?
    ne pas (nous) oublier: on ne voulait plus d’un agité..
    alors le choix (ben voyons) de l’à peine visible.
    Regret, constat (postulat?!) en tous cas pas de volonté ! pays de conserve, et vieux (choix)
    Pandore.. oui vide la boite, ne reste que l’espérance.. nous sommes mal barré, sauf ‘imprévu’ ?!
    le droit d’être têtu: une femme, un jeune et je bouge

    1. ti suisse
      pareillement têtu « une femme, un jeune et je bouge »
      « En attendant ce jour …
      Je m’ennuie quelques fiois. »
      Comme dirait Grand Jacques ..

  13. j’en reviens au principe « souplesse » et « sécurité »

    à noter qu’il s’agit da la « souplesse pour les entreprises »
    ainsi donc voila un homme, au plus haut sommet de l’état qui continue d’ignorer superbement le principe de subordination créée par le contrat de travail, ce qui soit dit en passant, n’est pas non plus une nouveauté, tant les présidents de la France se sont habitués à passer sous les fourches caudines du droit et des traités européens, sans oublier celles de l’OTAN, du FMI, de la BCE, de la teutonie…un esprit soumis, est peut être enclin à considérer la soumission comme un devoir, ou tout au moins comme une nécessité incontournable…l’habitude peut provoquer l’oubli…

    selon ce monsieur, le principe de supprimer le contrat de travail procèderait plus du principe fondamental de créer une nécessaire souplesse pour l’entreprise (entendre groupe), qui notons le au passage, peut se payer tous les experts qu’elle veut.
    La souplesse requise ne doit pas être encore assez flagrante d’ailleurs si on considère déjà, celle des niches fiscales, de la non obligation récente du reporting par pays, des retraites et licenciements chapeaux, de l’opacité du traçage des monstrueuses masses d’argent public déversées sans contrôle des CIR, pacte, CICE, de celle des délocalisations malgré la couverture quasi complète des charges sociales….la liste est longue, qui ne concerne pas toujours les PME, qui elles n’ont souvent que le cerveau de leur patron pour s’occuper de tout.

    Pour la PME, la souplesse ne sera pas forcément le déglingage du contrat de travail, mais la possibilité de voir enfin un espoir d’une politique de la demande, un arrêt de celle des restrictions budgétaires, et enfin celle qui permettrait que les masses de fric déversées par les banques centrales, puissent être fléchées vers les soutiens d’investissement, de développement ou même de création dans d’autres domaines que celle

    La politique des libéraux, n’a que faire de la PME qui participe au maintien du tissu local, bien plus que ne le feront les groupes internationaux destructeurs nets d’emplois depuis de longues années, et créateurs de dettes privées pour des raisons qui ne seront jamais évoquées non plus…..

    tout ce beau concept de « souplesse » ci dessus est à regarder avec celui, pendant, de « sécurité pour les salariés » ça se dissèque aussi

    et de la sécurité pour les salasriés

  14.  » de développement ou même de création dans d’autres domaines que celle………… »
    de la nouvelle économie ou des secteurs dits innovants largement couverts par des fonds privés preneurs de retour d’investissment hors norme et gorumands

  15. « la souplesse pour les entreprises » vs « la sécurité pour les salariés »

    voilà un titre qui m’inspirerait un livre sur ce seul sujet. A écouter les concepts de comm de toutes ces équipes de manches, et en particulier celui là, je regrette chaque jour, de plus en plus, de ne savoir écrire comme un goux ou un lordon…..

    sans avoir à développer ici, je résumerais cette énorme blague en disant qu’il y a une bizarrerie à considérer que la sécurité des salariés au travail consisterait à faire tomber les barrières légales quand dans le même temps, ce même gouvernement érige simultanément d’autres barrières légales comme l’état d’urgence, la loi sur le renseignement pour la même sécurité des citoyens

    au salarié la démolition des contraintes, au citoyen l’addition des contraintes…le tout au nom de la sécurité…

    ce sont les chômeurs in fine qui vont apprécier le surplus de sécurité que va leur procurer la dégressivité des prestations..

    combien de salariés en s’imaginant sans contrat, jetés sans contrôle, sans raison, ni recours, pourront apprécier que le medef et le gouvernement de gauche ont travaillé pour leur sécurité au travail quand tout sera plié.?

    je serais le premier acheteur de celle ou celui qui aurait envie d’écrire et de décrire l’énormité d’une telle formule..

    1. (encore! ..dans ta mine et trouvé un filon ti suisse?!)
      « La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde »
      scusi ..soit en retard soit à côté de la plaque, enfin tu feras le joint.. ah oui: Paul Valéry (vu par hasard et pas exprès)

          1. Mais oui, les gens du peuple jugés un peu trop révolutionnaires ont toujours fait peur aux Feuillant mal assumés. Bientôt 50.000 soutiens en une semaine Époustouflant !

            1. Non seulement, ce roperspierriste s’agite pour contrecarrer les idées du FN avec la même rhétorique mais en plus il ne représente rien. Il suffit de regarder les dernières élections régionales pour se faire une idée. La gauche représente à peine 30% des suffrages et elle avance divisée comme jamais. Sa mission est d’affaiblir la montée de la droite nationale cela se fera en vain.

    1. ce lien me va, ..les 3 derniers §,
      tu sais que je n’ai rien contre une 6° répu, mais son pourquoi, sa pertinence m’échappe (rien de grave; et autre fuite !)

      sinon ‘la press’ en gnl, ..certes elle épouse la tendance: plate et sans risque, planquée (« ma carrière ») appauvrie comme tout le monde (taxes & tarifs) alors no moyen, ..il en faut, du temps, pour qql investigation.
      Ou un patron ‘novateur’ (#conservateur)
      Qui veut ‘finir’ comme D Robert.. 31 procès ! 10 ans de procédure = ‘blanchi’ ! ou Charlie H..
      Oui pas mal d’exceptions, aussi le net, blog /je ne connaissais pas Actimed ..qui se fait pourrir, ‘normal’ (mais connu la bélino -fax, et l’abonnement Afp)
      Bref, je respecte le journaliste (qué journaleux?) comme le prof.

    1. Bof ! Et les morts des gens du peuple pendant des siècles (famines, pendaisons, faits du prince, mise à mort par le seigneur)des révolutionnaires organisées par les royalistes, puis de leurs conspirateurs ? Ensuite il y eut les « gentils » : Charles dix, Louis Philippe, Napoléon III et le super sympa Adolphe Thiers qui massacré à coups de canons les 20.000 communards ayant ei le tort de vouloir changer la société pour un meilleur partage.

      On n’en est plus là comme dirait cette lumière qui se nomme lancien… En 1981 les apeurés de droite (faisant régulièrement peur avec la « tragédie » de la « terreur » voyaient déjà les chars russes défiler sur les Champs Elysées… Depuis ils ont inventé l’épouvantail LEPEN qui commence à craquer de partout. alors en cas leader pouvant enfin changer la donne et la république, voilà qu’on nous ressort du Robespierre. Vive MELENCHON.

  16. Toujours égal à lui même , aucune idée, mais des copier coller en veux-tu en voila.
    Du mélenchon à chaque commentaire et encore fidèle au communisme du passé. Encore à parler des signatures bidons sur le net.
    Il signe tous les jours lui même ses pétitions. Accroché comme une teigne sur tous les blogs, il étale ses conneries comme un drapeau.
    se vautre dans sa bauge jouissant de sa non existence.
    carron! l ‘ancien cgtiste ayant élevé le mot gréviste au titre de profession,

    1. C’est toujours le même disque l’abruti de naissance… C’est connu : le FN est une assemblée intellectuels d’extrême droite… c’est à mourir de rire.

  17. Comparer à mélenchon ou aux membres du PCF, évidemment qu’ il n ‘ y a pas photo. Que des traîtres permanents envers leur pays jugent le FN , il faut une bonne dose d’anerie, mais le carron en a en rab.
    Insulte et copier coller pas de doute, c ‘est la CGT.
    Félicitations au succès du Vietminh. Nous sommes de cœur avec lui. Nous envoyons aux troupes du Vietminh notre fraternel salut et notre témoignage de solidarité agissante. » (Journal communiste « L’Humanité » du 6 mars 1952)
    Dans les usines d’armement, les armes et les munitions destinées aux soldats de l’Union Française étaient systématiquement sabotées… « L’effet retard » des grenades était volontairement supprimé, ce qui entraînait leur explosion immédiate dès qu’elles étaient dégoupillées, la plupart du temps, dans les mains de leurs servants… Les canons des pistolets mitrailleurs et des fusils étaient obturés avec une balle, ce qui entraînait souvent leur explosion… Les munitions étaient sous chargées ou ne l’étaient pas du tout… Les obus de mortier explosaient dès leur percussion ou s’avéraient inertes… Les moteurs des véhicules de terrains comme ceux des avions subissaient également toutes sortes de sabotage : Joints de culasse limés et limaille de fer dans les carters à huile… Ce fut le cas, entre autres, des moteurs de l’hydravion « Catalina » de la 8F où furent impliqués des ouvriers des ateliers de la base de Cuers-Pierrefeu… Même le porte-avions d’escorte « Dixmude », n’échappa pas aux dégradations : Ligne d’arbre endommagé. L’enquête permit d’identifier le saboteur en la personne du quartier-maître mécanicien Heimburger, membre du Parti Communiste Français.

    Tout cela, pourtant, n’était rien d’autre que de la haute trahison et les ouvriers comme leurs commanditaires qui envoyaient chaque jour à une mort certaine des soldats français, auraient dû être traduits devant des Tribunaux d’exception pour « intelligence avec l’ennemi ». Ils ne furent jamais inquiétés ! Et cette strophe du poème du capitaine Borelli, officier de Légion, adressé à ses hommes morts au combat, prennent ici, un sens particulier : « Quant à savoir, si tout s’est passé de la sorte, si vous n’êtes pas restés pour rien là-bas, si vous n’êtes pas morts pour une chose morte, Ô, mes pauvres amis, ne le demandez pas ! »

    Sur les quais, les aérodromes et les gares tenus par la CGT, la mobilisation communiste était identique. Les acheminements de troupes et de matériels subissaient de graves perturbations… Les navires et les trains étaient immobilisés, les détériorations ne se comptaient etcetc
    C’était les ordres de moscou et tu critiques le FN avec le sang de milliers de soldats français sur les mains .

  18. Génant quand la vérité tombe sur son nez. Le Pen est un apprenti à coté de tes camarades.
    Remarque ils avaient fait la même chose en 39, et refait le coup pour la guerre d ‘algérie. Onévite soigneusement de parler des centaines de soldats français envoyés à l guerre sur ordre de l ‘état et tués ou blessés par des français obéissant à Moscou
    Je te remet un peu de passé que beaucoup de français ignorent

    Sur les quais, les aérodromes et les gares tenus par la CGT, la mobilisation communiste était identique. Les acheminements de troupes et de matériels subissaient de graves perturbations… Les navires et les trains étaient immobilisés, les détériorations ne se comptaient plus, les grèves se multipliaient… A Grenoble, une pièce d’artillerie fut jetée à bas du train. En gare de Saint-Pierre-des-Corps, à Tours, une militante communiste, Raymonde Dien, devint une héroïne nationale pour s’être couchée en travers d’une voie. Cette violence atteignit son point culminant dans la nuit du 2 au 3 décembre 1947. A la suite du sabotage d’une voie ferrée par un commando de la cellule communiste d’Arras, l’express Paris-Lille dérailla, faisant 16 morts et 30 blessés…

    1. Si nos camarades ont fait ces actions c’est au nom de la paix entre les peuples. Et à part quelques tarés réacs survivants de la collaboration (que récupéra Lepen en créant son FN en 1972,) La grande majorité du peuple français comprenait cette démarche…

  19. Faire tuer des soldats français au nom de l ‘urss et du communisme, et encore raconter que tes camarades faisaient ça au nom de la paix des peuples, alors que toi même y participait comme docker,tu es une belle crapule.
    Sue ses 95 ans d ‘existence le communisme a assassiné plus de gens qu’aucune religion n’a tué.
    Il est bon que les gens du blog sachent à qui ils ont à faire
    Pour tes collaborateuts, tu oublies de nommer tes camarades qui ont saboté les convois en 39. Trains arrivant aux mauvais endroits, égarés sur des quais, routes bloquées pour géner l ‘ envoi de troupe, c ‘était les communistes la cinquième colonne. Les dirigeants se sauvant eu urss, alors ,question collaboration, ils étaient un peu là les cocos.

    1. Tu t’égares pépère : je suis né en 1951, donc en 1947,je pouvais difficilement gêné les chargements de matériel militaire servant surtout à garantir les avoirs de nos gros bourgeois en Algérie.C’est déjà beaucoup que mon frère aîné ait été obligé d’aller là-bas en 1957 et qu’il faillit sauter sur une mine pour rien.

      Et pour le sabotage des convois (de 39 ?) c’était mon père qui en 43 faisait sauter des convois militaires allemands dans l’Eure, après s’être évadé du STO pour entrer en résistance…Ton père et toi, vous étiez où et vous faisiez quoi à cette époque ?

  20. Et celui là camarade?
    Rappelons une ultime fois l’ignominie de ces camps de la mort et la véritable nature du Viêt-Minh et de ses collaborateurs. La guerre d’Indochine ne fut pas une guerre comme les autres. Contre des soldats prisonniers -en principe, couverts et protégés par la Convention de Genève- le Viêt-Minh et ses sbires français, tels que des monstres de la trempe de Boudarel ont perpétré un génocide qui n’a d’équivalent au XXème siècle que celui effectué par les nazis.

    Dans ces antichambres de la mort, en plus des brimades et des privations communes à tous les centres d’internement, nos soldats furent soumis aux fantaisies machiavéliques d’un professeur de philosophie français qui avait déserté pour devenir « Commissaire Politique » (Can Bô pour les viets) à la solde de l’ennemi.

    Cet individu de basse besogne, vil et lâche, profita de l’appui du PCF pour retrouver un poste de leader syndicaliste en Tchécoslovaquie et, à la chute du mur de Berlin, revenir sans la moindre inquiétude en France pour y retrouver, avec l’appui d’intellectuels communistes, une chaire universitaire et usurper une retraite « bien méritée » (dixit le PCF). Protégé par l’intelligentsia de gauche, ce criminel de guerre, finira ses jours tranquillement dans son lit avec la satisfaction du « devoir accompli », notamment au camp 113. Boudarel, de par ses multiples protections, a échappé au châtiment des hommes et ses victimes ne connaîtront jamais la paix.

    Les amis français des « Can Bô » siègent toujours au Parlement et leur objectif demeure le même depuis la fin de la première guerre mondiale : La destruction de la Nation française.

    Il est bon de raviver quelques souvenir de français assassinanr des français. Comment les appeler autrement que terroristes.

    1. Et ces gens-là n’auraient pas été poursuivis par un tribunal international, pour meurtres contre l’humanité après l’exemple du procès de Nuremberg ? Un peu gros, non ?

  21. C’est marrant de reprocher aux Vietnamiens d’avoir voulu se gouverner eux-mêmes, en virant ceux qui leur tondaient la laine sur le dos et qui n’avaient pas voulu comprendre le message de Yen Bai ( pas plus qu’ils n’avaient voulu entendre celui de Sétif ), comme si le fait d’être Français incluait des qualités supérieures à celles d’autres peuples .
    Réplique entendue dans le film « Dien Bien Phu  » de Pierre Schoendoerfer : un journaliste vietnamien à qui on disait qu’il n’aimait pas La France :  » J’aime la France, je n’aime pas les Français  » .
    Je vous laisse réfléchir là-dessus !

    1. jobards: Tu remarqueras que je ne critique pas les vietnamiens ( la moitié seulement voulaient chasser les français) je critique des soi disant français d ‘avoir participé aux massacres de soldats français. Cela fait une grande différence trop compliqué pour toi ?
      Mieux, un comuniste reprocher aux français ce que le communisme a fait à des populations entière, causant des millions de morts, me laisse rêveur sur leur valeur de la morale et de la justice .

      1. @Gi joe
        Visiblement, Yen Bai, ça ne te dis rien . Creuses le sujet , mon gars : par exemple, les Américains qui fournissaient des armes aux Français mais aussi au Viet Minh, Le trafic des piastres pratiqué par des administrateurs et des militaires français, le béton des blockhaus de la ligne De Lattre fragilisés parce que le béton fournit( par les cimentiers français manquait de ciments, au nom du fric . .Ca t’expliques la réplique du film de Schoendorffer  » j’aime la France, je n’aime pas les Français  »
        Pour ta gouverne, saches que tu n’es pas le seul à avoir lu le « manifeste du camp n°1 » .
        C’est l’incompétence crasse de types comme les généraux, Carpentier, d’abord, et Navarre – aaaaah, Dien Bien PHU – qui sont responsables de la mort de soldats du CEFEO, bien plus qu’un légionnaire, devenu Can Bô après la RC4

        1. jobards acharné à défendre les traîtres de même que l ‘autre zigoto de crapule, tu peux raconter ce que tu veux, la réalité est que des Français obéissant stupidement aux communistes russes ont toujours trahi leur patrie assassinant ainsi des soldats français . Même en ce moment vous essayez de faire croire que l ‘arrivée massive des migrants est bon et qu’ il faut en prendre plus La trahison est dans vos gênes.
          Les américains n ‘ étant pas français que je sache. L’ incompétence de généraux n ‘a pas tué plus de soldats que les traitres de la CGT.

          1. Il ne faut pas oublier que les Martyrs de Chateaubriant sont essentiellement de la CGT, fusillés, décapités par vos copains collabos du régime de vichy…. Tout comme les communistes.

            Alors espèce de serpillière de m…. lorsque tu veux parler de mes camarades tu te laves la bouche à l’eau de javel .
            Et ce n’est même pas la peine de répondre car je sais déjà ce que tu vas dire

          2. @Gi Joe
            Mais, mon garçon, qui est responsable de l’arrivée massive de réfugiés ( même si ce mot t’écorche la bouche ), si ce n’est les accords Sykes/Picot de 1916, les manipulations des occidentaux qui ont mis en place et maintenus des potentats pour s’assurer le contrôle de matières premières, sans se préoccuper des conséquences pour les simples citoyens de ces pays ces occidentaux qui sont pour ou contre Assad pour une histoire de pipe-line, et qui versent des larmes de crocodile sur le triste sort des populations écrasées sous les bombes ?
            Quand à l’incompétence des généraux, 10 000 morts, blessés ou disparus et seulement à Dien Bien Phu, si ce n’est pas tuer plus de soldats que des syndicalistes dans leurs usines, qu’est-ce qu’il te faut ?

  22. Le combat de titans entre Carron (qui a oublié d’être Beaumarchais) et Lancien (qui n’est pas Caton), c’est la lutte du pot de fer contre le pot de fer : ça sonne si creux que plus personne n’y fait attention.

  23. Plus personne ? : sauf les Bernard Palissy persuadés que leur émail est de l’or en barre, sous prétexte que leur éditeur se veut classieux et qu’ils osent commettre de belles phrases aussi hermétiques que leur capacité créatrice… Et vos meubles, que selon les livres d’histoire, vous auriez brûlés faute de bois pour chauffer votre creuset à chef oeuvre? C’était de « lancien » ?

Les commentaires sont fermés.