Un écolo président. En Autriche


Alexander Van der Bellen l’a emporté de justesse lundi, grâce aux votes par correspondance  – 700 000 votes sur 6M d’électeurs. Il a défait son rival d’extrême droite, Norbert Hofer, à 31.000 voix près. Et décroche le poste (quasi-honorifique mais très symbolique) de président de la république autrichienne.

Les candidats des deux partis principaux – conservateur (ÖVP) et social-démocrate (SPÖ)- ont été balayés.

On pourrait accuser la crise des migrants, on devrait observer que partout dans le monde des gens primaires et xénophobes l’emportent dans les suffrages ou les sondages. Aux Etats-Unis, Trump. Aux Philippines, Rodrigo Duterte. En France, Marine Le Pen.

En Autriche, quoiqu’en disent nos commentateurs, le système politique et administratif ne convenait plus (avec un scrutin qui donnait aux deux partis au pouvoir depuis 1945, lesquels avaient fini par converger dans la même sauce social-libérale); le FPÖ qui a déjà gouverné en coalition avec les conservateurs; et le chômage, est jugé élevé, trop élevé par ses habitants.

« Le taux de chômage présenté par l’agence pour l’emploi autrichienne est beaucoup plus élevé que celui d’Eurostat. Cela est dû à la méthode de calcul de l’AMS, qui prend en compte les chômeurs, mais aussi les personnes en formation ou sous-employées » (lire la suite)

Bref, voici l’Autriche, où un (jeune) apparatchik du FPÖ a failli l’emporter.

Ce dernier a déjà gagné beaucoup, peut-être l’essentiel: la possibilité de l’emporter aux prochaines législatives, et la validation pour ailleurs en Europe que l’extrême droite peut aller loin dans les scrutins.

Inch Allah.

 

 

49 réflexions sur “ Un écolo président. En Autriche ”

  1. Si l’histoire ne se répète jamais à l’identique, elle conserve néanmoins une certaine « facheuse » capacité à bégayer en faisant des pieds de nez. Ça sent un peu l’anschluss de 1938, cette percée des ED… Il n’est plus que temps que les peuples se réveillent et se remémorent.

    1. Ca va te plaire, Claude : il y a une partielle en PACA pour remplacer Estrosi devenu président de région . Le deuxième tour sera, hélas L.R vs F.N, mais le Fde G est arrivé, au 1er tour, devant le P.S qui recueille …6,5% des suffrages . Pour un parti qui a tenu la région depuis 2001, c’est une sacrée dégringolade et ça préfigure les législatives de 2017 ..
      L’Autriche – et d’autres pays de l »UE – vient d’enterrer, pour un long moment, l’alternance et les coalitions contre nature . Le drame, c’est la prépondérance de l’extrême droite, dût aux trahisons des « partis de gouvernement « 

      1. T’as raison Alain, ça fait plaisir de voir le Front de Gauche devant le ¨PS. C’est déjà un beau présage pour la reconquête de l’électorat de gauche.

  2. Vous avez un véritable problème de perception du monde qui vous entoure. Vous devez le sentir qu’il y a des trucs qui vous échappent, mais préférez vous rassurer en récitant vos mantras contre le monde des méchants primaires et xénophobes.

    Vous ne pouvez pas déconnecter, voire opposer la préoccupation identitaire du questionnement économique et social, uniquement parce que vos dogmes et superstitions vous indiquent que l’un serait le « mal » et l’autre la seule grille de lecture autorisée. Les deux font partie du même questionnement autour de la mondialisation; de ce que nous avons à y gagner et à y perdre.
    L’invasion migratoire de l’Europe tout comme la crise économique sont les conséquences des décisions prises par les mêmes types; ceux-là même qui ont tout à gagner à ce que le populo ne connecte jamais les pièces du puzzle. Ces mêmes types qui trahissent les intérêts des peuples européens doivent être ravis quand ils lisent votre plume rebelle, car vous faites le job à merveille; inch allah.

    Les humains ont une identité, une histoire, une culture, une appartenance ethnique, une terre qu’ils ont mis en valeur et à laquelle ils se sentent appartenir. Ils ne sont pas que des putains d’esclaves obnubilés par la question de leur positionnement économique dans le monde.
    Ce n’est pas mal de tenir à son identité. Est-ce que le combat des amérindiens, des tibétains, des inuits, des pygmées et de tous les peuples qui ne veulent pas crouler sous le poids de l’histoire est primaire et xénophobe à vos yeux ? Oui ? Non ? Un petit peu ? A la folie ?

      1. Je reconnais néanmoins au taulier un certain fair-play consistant à publier mes commentaires; commentaires qui, curieusement, ne sont jamais tolérés sur d’autres blogs se réclamant pourtant du camp de la tolérance, de l’ouverture et de charliemescouilles.

        1. Juan n’est pas un « censureur », en effet. Mais c’est peut-être simplement parce que nous l’accablons, les uns et les autres, et qu’il ne lit aucun de nos commentaires…

        2. Peut être aussi parce que vous dites des choses justes…sur votre analyse des peuples….oui il n’y a rien d’anormal de tenir à son identité, à sa culture, à sa terre….Ceux qui viennent d’ailleurs les amènent aussi avec eux……l’histoire ne se construit pas sur du vide …
          mais vos critiques me font penser que vous n avez peut être pas bien lu le post de Juan….à moins que ce soit moi…..ses critiques vont aux partis politiques d’extrême droite….ceux qui manipulent ce besoin légitime d’identité et qui est peut être vital, en le transformant petit à petit en xénophobie…en haine farouche….ceux qui manipulent cette peur qui s’installe et qui se comprend……..ceci étant tous les politiques surfent allègrement et entretiennent nos peurs…

        3. Sylvie, qu’on fait les amérindiens lorsqu’ils virent débarquer sur leurs terres des européens, prédateurs en ce temps-là ? Certains collaborèrent avec l’ennemi, d’autres se soumirent, enfin certains choisirent de dégommer de l’européen, à juste titre.

          Où avez-vous vu des programmes d’extrême droite européens appellant au meurtre et à la déportation totale de ceux qu’ils considèrent comme une menace pour leur identité ? C’est une blague. L’immense majorité de ces partis prônent l’arrêt d’une immigration massive et invasive, considérant aujourd’hui que celle-ci porte atteinte à la paix civile dans leurs pays. La ligne politique d’un parti comme le FN serait considérée comme étant de centre gauche dans plus de 80% des pays sur terre. Attérissons un peu.

          Et c’est sur ce point qu’il me semble intenable de vouloir continuer, comme le fait Juan, à rejouer en boucle la partition désaccordée de la lutte contre la haine et la xénophobie; surtout lorsque cela sert à couvrir l’implantation massive en Europe d’un islam conquérant et bien plus totalitaire que le moindre groupuscule fasciste des années trente.

          1. « il me semble intenable de vouloir continuer, comme le fait Juan, à rejouer en boucle la partition désaccordée de la lutte contre la haine et la xénophobie »

            Le maître de céans n’a pas tellement d’autres solutions. S’il avait 25 ou 30 ans, il aurait encore le ressort nécessaire pour s’apercevoir, et dire, qu’il s’est trompé. Mais il est trop vieux pour cela, la remise en cause serait trop douloureuse, la cécité lui semble un moindre mal. D’autant que, voilà quelque temps, il a proclamé haut et fort que, lui pensant comme ses parents, ses enfants penseraient aussi comme lui : la sclérose intellectuelle est totale.

        4. Le principal péril qui guette le lecteur rationnel et équilibré au contact de votre prose n’est pas l’envie de vous censurer, mais l’ennui. Et l’ennui ne provoque pas la censure. Il provoque d’autres réactions.

          Ca fait plus de 20 piges que j’entends l’antienne de la négation de la donne identitaire, alors qu’on ne parle que de ça.

          Ca fait une génération qu’on nous bassine avec la crise identitaire des peuples européens!

          Et l’invasion migratoire… j’ai l’impression d’avoir grandi avec. Vous vous souvenez de Giscard? C’est vieux, hein? Eh ben déjà, il en parlait.

          Et vous nous présentez ces vieux machins comme des découvertes neuves, bouleversantes et terribles, qu’il faut se résoudre à considérer avec courage et lucidité, dans le sursaut salvateur d’une prise de conscience tardive mais qui se produit enfin, alors qu’ils font partie de notre vulgate quotidienne depuis la naissance du plus vieux de mes gosses, le tout avec le sérieux d’un gourou pénétré de la certitude d’apporter la révélation à ces adeptes du haut de sa chaire. Putain Anton, c’est trop mignon!

          Mais vous êtes un vieux con ma parole. Et moi qui vous croyais jeune. Chuis nul. Les jeunes sont sur Facebook.

          1. Ha ha, tschok qui n’a pas aimé que je me foute de sa gueule sur d’autres blogs et qui vient essayer de me glisser ses mini quenelles parfumées à la langue de boisdepute.

            Bien essayé tschok, mais ce sont plutôt les types qui relativisent sur ces questions depuis un quart de siècle qui sont périmés. C’est votre discours qui est la norme et qui est proclamé par la presse subventionnée, le medef, les officines gouvernementales, depuis au moins ma naissance (vous nous faites une crise de jeunisme on dirait, c’est cela qui est mignon et ce pourquoi je ne vous en veux pas dans le fond).

            1. Ah ben si vous ne m’en voulez pas c’est l’essentiel. Figurez-vous que je ne peux pas me passer de votre affection.

              Bon, sinon, je ne vois pas comment on peut relativiser la question identitaire, puisque toute l’Europe vit une crise identitaire, annoncée depuis les années 80, analysée depuis les années 90, et touchant l’ensemble des sociétés européennes depuis le début des années 2000.

              On n’est plus dans le relativisme depuis longtemps: on est au cœur de la crise identitaire et tout le monde en a conscience, certes à des degrés différents selon les gens, mais en tout cas de façon assez généralisée.

              Le discours identitaire est devenu un lieu commun, c’est une doxa si vous préférez, et le discours selon lequel la gauche française est à côté de la plaque, que je tiens moi-même, dois-je vous le rappeler (!), est aussi une doxa.

              Je vous dis juste que cette doxa a perdu son caractère de nouveauté, par le simple écoulement du temps.

              Il y a encore 10 ans, l’identitaire pouvait passer pour un original, mais maintenant, c’est simplement banal. Tout le monde est plus ou moins agité par ces questions identitaires. Cela devient suranné, passé à l’Ouest. Cela ne correspond plus au discours du rebelle qui veut casser les codes et se démarquer des autres, mais à un discours plus convenu et plus conventionnel sur l’état de nos sociétés tel qu’on peut en parler aimablement autour d’un verre, sans susciter le scandale que provoquent les idées neuves, quand elles naissent dans une société qui les réfute.

              Le discours identitaire a changé de registre, non pas parce qu’il a changé de contenu, mais parce que nous nous y sommes habitués. Du même coup il devient lassant, d’autant plus qu’on sait qu’il va encore nous occuper pendant au moins 10 ou 20 ans encore.

            2. Pauvre petit chat. Il est lassé de me lire mais continue de pondre des saucisses au km pour me faire à peu près le même commentaire que le précédent (ce qui, parcontre, ne semble pas le lasser).

              Si le discours identitaire est le même depuis plus de vingt ans, c’est que les gens qui le tiennent considèrent qu’ils avaient vu juste et qu’ils étaient dans le vrai; ce que vient confirmer chaque jour l’observation de notre biotope. Changer son fusil d’épaule en permanence, c’est plutôt un truc des girouettes et d’opportunistes. Je vous félicite pour votre lucidité.

    1. bonjour/bonsoir Anton.

      Vous avez un véritable problème de compréhension de ce que j’écris. Il vous faut d’abord surtout réactualiser vos clichés. La crise identitaire est bien réelle. Et profonde. Et je ne crois pas la nier dans ces colonnes. Ensuite, nous avons chacun notre conception de l’identité. S’agissant de vous et moi, Français tous deux, je perçois une différence: il y a des moments de l’Histoire où mon pays m’a fait suffisamment honte pour que je ne me sente plus Français. Corrigez moi si je me trompe en pensant que ce sentiment ne vous ai jamais arrivé.
      Enfin, la seule constante de mes billets concerne l’extrême droite politique. Depuis que je suis adulte (et je me fais vieux), surfer sur cette lame de fond, agiter les peurs et alimenter une xénophobie au quotidien sont des piliers du « politiquement correct » des deux dernières décennies. L’extrême droite politique, c’est-à-dire celles et ceux qui agissent pour gouverner au nom d’une démarche systématiquement xénophobe, est assurément un ennemi politique de votre serviteur. Cette extrême droite prend des apparences changeantes. Elle est toujours détestable. Elle n’a rien à voir avec le patriotisme.

  3. Il est certain que l ‘extrème gauche est uniquement formée de petits saints. Actuellement le blocage d un pays sous prétexte d’ une loi dont la grande majorité des grévistes ne connaissent pas le moindre paragraphe, prenant en otage les gens voulant travailler cause plus d’ ennuis que vos supposés danger du FN.
    Un gouvernement de lavettes, une CGT moribonde crachant son venin ce qui me fait penser au dernier sursaut nazi, tout détruire avant de disparaître. Des milliers d’ ouvriers peuvent se retrouver sans emplois, donc sans salaire, des PME ne se relèveront pas de ces grèves, le cancer de la CGT s ‘exprime encore une fois.
    Rien à foutre de l ‘écolo autrichien, c ‘est mon pays qui est en danger,
    j’espère après cela que les millions distribués à ce syndicat d ‘extrème gauche seront économisés. L’argent des contribables ne doit pas servir à acheter des chateaux pour loger des voyous .

  4. LANCIEN

    il faut remettre les choses en perspective, ta détestation des gauchistes t’appartient….

    ce n’est pas d’aujourd’hui que des pouvoirs et des contre pouvoirs se font la guerre sur le dos exclusif de ceux qu’ils veulent « aider » si je puis dire. la lecture de l’histoire montre que c’est toujours le reste de la population non impliquée ou passive (comme on veut) qui dérouille..

    il est certain que cette putain de loi travail doit être combattue, et je le soutiens en tant que salarié même si je suis dirigeant, mais pour moi, c’est le type d’action mis en œuvre qui est contre productif et finira par donner raison à toute la bande d’enfoirés gouvernants, medef cac qui doivent se fendre la gueule pendant..

    Nous avons un parc véhicule conséquent et si le blocage continue je serais obligé d’arrêter 120 personnes faute de carburant.

    je lisais hier que l’autre aboyeur de cirque de TOTAL menaçait de ne pas investir en France…c’est d’un comique consommé mais ça agit sur les esprits..

    s’il ce con là décide d’investir 1, c’est qu’il compte en tirer 3, s’il veut le faire en France, c’est que c’est une bonne solution en soi

    et au final, son investissement ne lui coûtera pas un rond, une petite équipe bien compétente lui trouvera des solutions comptables et fiscales et ce sera une affaire blanche…

    ce qui ne va pas, c’est que les syndicats en sont à employer des méthodes désuètes,, il y aurait bien plus futé à faire et plus efficace pour faire retirer cette saloperie de loi sans gêner les actifs…mais la loi travail est elle bien leur problème, ce n’est pas sûr..

    une dernière chose : que ceux qui n’ont pas à rouler fassent leur plein sans amener des jerricans pour 1an de consommation, et laisse le carburant qui ne va pas leur servir dans les prochains mois pour permettre à ceux qui doivent rouler d’en avoir…

    la connerie commence là, individuellement, et il y a une sacrée couche à déblayer…

    1. Stan
      Le gars de Total est d’autant plus gonflé que ce pétrolier – boite française dont l’Etat est actionnaire – ne paye qu’un taux dérisoire d’impôts au fisc français .

      1. eh oui justement, de plus très récemment, il me semble qu’une loi a été votée qui permettrait un crédit d’impôt sur les investissements,

        à vérifier…

        mais pourquoi ces gonzes là s’emmerderaient .ils, et les élus alors..

        il suffit de regarder ce qui se passe, les syndicats représentent la frange des salariés non touchés par la loi travail, et leurs actions vont finir par bloquer la partie de la France qui est le plus touchée par cette loi…..c’est d’une logique implacable. Mes salariés commencent à avoir peur de ne plus pouvoir aller sur chantier faute de carburant, est ce normal ? avec mes délégués, j’ai préparé un plan au cas où nous devrions fermer quelques temps…dingue non alors que ce sont nos contrats qui vont dérouiller si cette putain de loi valls est adoptée..

        on peut quand même douter sérieusement des intentions. Je n’ai absolument rien contre le fonctionnariat et ses avantages, parce que contrairement à beaucoup de gens, je considère que j’avais la possibilité d’y rentrer. Ca n’a pas été mon choix et je l’assume donc je m’écrase..

        mais quand même, pourquoi la SNCF choisit elle ce moment pour faire chier, qu’est ce qu’ils revendiquent au moment où la frange du privé se voit dépossédée de la teneur d’un contrat qui rééquilibre la subordination..

        voilà pourquoi tout en haut ils n’en n’ont rien à foutre, ils attendent tranquillement qu’une partie des gens lessivés, se rebellent contre ceux qui les mettent en difficulté..

        les syndicats se trompent de cible….ils travaillent pour le gouvernement ces cons là……

        mais bon, je suppose qu’il y a des tronches là dedans qui savent ce qu’il font…quoique j’ai des doutes…

        1. C’est assez divertissant, finalement, d’assister à cet écartèlement douloureux entre la connerie idéologique du blogueur et les alarmes du petit patron qui pense à ses sous. C’est ce qui s’appelle : être divisé contre soi-même, mais sur le mode burlesque.

        2. Faudrait peut-être prévenir le gouvernement que les syndicats travaillent pour lui, parce que là, j’ai l’impression qu’il a loupé un truc.

          Heureusement, vous êtes là.

      2. @ Alain,

        Bon, on va se la répéter combien de fois celle-là? Oui, les grandes entreprises payent moins d’impôts que les petites (le taux moyen d’imposition d’une entreprise du CAC 40 culmine aux alentours de 8% à l’IS) contre 3 fois plus pour une PME.

        C’est injuste nous dit Caliméro.

        Mais Alain, réfléchissez aussi à un autre truc:

        – Anton et Didier Goux nous refourguent leur cuisine re-sucée sur la crise identitaire en nous présentant la chose comme une révélation.

        – Mais vous, avec Stan, vous avez aussi vos TOC: tout votre baratin habituel sur l’injustice de ce bas monde en nous le présentant là encore comme une découverte révolutionnaire dont il faut prendre conscience absolument, là, tout de suite comme si ça venait juste de se passer et que ça allait nous ouvrir les yeux. Nous déciller, nous les aveugles.

        Chacun son TOC

        Mais qui ici a une idée neuve? Un truc genre surprenez moi.Ca arrive ou bien les habitués de ce blog en sont réduits à ressasser toujours les mêmes conneries depuis une génération, chacun pour sa crémerie?

        1. tschok

          j’ai écrit assez souvent aussi que l’injustice faisait partie de l’histoire, à chaque fois que j’évoque le sujet d’ailleurs. Je ne vois pas pourquoi vous interprétez que je la présente comme une découverte révolutionnaire…
          ce n’est pas parce que vous semblez informé sur la fiscalité réelle des entreprises et d’autres choses que tout le monde le sait, loin de là.
          Alors on peut penser ce qu’on veut ; les choses vont sans dire mais elles vont mieux en les disant.

          Et enfin, il est quand même étrange de se faire reprendre sur des soi disant TOC de répétition sur blog, pendant que dans le même temps, l’info officielle reprend sans cesse les mêmes fausses recettes sans que ça gène quiconque.

          ceci étant dit, je me ferais un plaisir de lire une idée neuve de votre part, si ce n’est pas le cas, ça ne sert à rien de venir faire le prof de morale

          et enfin, je ne comprends pas comment on peut lire quelqu’un d’autre si ça lui paraît insupportable, à moins d’être maso ou de se palucher en se comparant ensuite devant sa propre capacité d’écrire…

          1. Insupportable n’est pas un mot qui fait partie de mon vocabulaire courant, mais plutôt de celui de notre bien aimé PM Valls. Il rajoute même « intolérable ».

            J’appartiens à une autre catégorie de cancres, les curieux. Aussi vous lis-je, pas toujours assidument, je le confesse.

            Une idée neuve: installer des data center aux kerguelen.

            1. TSCHOK

               » Aussi vous lis-je, pas toujours assidument, je le confesse………. »

              voila qui est raisonnable, j’explique mieux votre impression à l’emporte pièce sur mon soi disant TOC..

              de toute manière, en dehors de goux qui cherche à alimenter son trou de serrure de blog et si je retire le toubib, il n’y a guère que 4 ou 5 lecteurs ici qui doivent lire en diagonale.

              je reste ici chez JUAN, tant que je ne suis pas viré, parce que j’y ai déposé mon PC depuis quelques années et je m’y sens bien. Et je vais peu ailleurs ; je ne crois pas déranger beaucoup..

        2. Tschok

          L’injustice de ce bas-monde …? Mais,mon bon monsieur, ça n’a rien d’une découverte révolutionnaire, c’est comme ça depuis la nuit des temps . Sauf que, de nos jours, on nous la flanque au visage avec un cynisme de force 10 . C’est ce cynisme qui gonfle de plus en plus de gens . Un exemple : Goshn et ses émoluments faramineux, qui s’assoit, ainsi que son conseil d’administration, sur une décision des actionnaires – dont l’Etat, soit dit en passant, c’est à dire vous, moi et tous les citoyens – et qui est le premier, lors de négociations salariales, à faire tout un cinéma parce qu’augmenter les salaires de son personnel, ça mettrait la boite en péril .
          Pourquoi voudriez-vous qu’on propose des idées neuves, vu que les idées anciennes n’ont même pas été essayées ? Ou rapidement abandonnées parce qu’elles risquaient de déplacer les lignes ?

    2. « il est certain que cette putain de loi travail doit être combattue, et je le soutiens en tant que salarié même si je suis dirigeant, »

      Celle-là, je vous la pique, elle est trop belle !

      (Sinon, relisez calmement votre commentaire : il n’y a pas une phrase sur quatre qui soit compréhensible.)

      1. GOUX

        ………………… ../¯/) .
        . …………….. /¯../
        . ……………./… ./
        . ………/;¯/;…;/; ¯`•;
        . ……./;/…/…./. ……/;¯\
        . …..(….;….;…. . ~/;…;)
        . …….\. …………. .;….(
        . ……..\……… …… _.•;
        . ……….\ ……………..(
        . ………….\… ……….\

        mettez donc ça aussi en accompagnement

      2. C’est pas grave, il va répéter les trois autres jusqu’à ce que ça rentre.

  5. GOUX

    je vous savais con, mais pas au point de ne pas comprendre qu’on peut être un dirigeant et salarié……donc soumis à la même subordination…

    le reste fait partie de vos délires habituels..

  6. Le  » moi » étant haïssable, il faut de temps en temps penser aux autres. Bloquer des millions de travailleurs sous prétexte qu’ une loi ( peut être perfectible, mais la nécessité de revoir le code du travail est obligatoire) ne plait pas à un syndicat est honteux.
    Ce qui déplait à la cgt est qu’en cas de conflit dans une entreprise, avec ( hum) la cgt poussant à la grève, les salariés pourront participer à un référendum
    Toucher à un privilège de ces voyous, vous comprenez pourquoi la ruine et les pertes de salaire des andouilles qui obéissent ne les concernent pas. Combien va couter la remise en service des installations ? combien de pénalité pour ces tankers bloqués, des millions que les contribuables rembourseront….
    Vous voulez que la loi ne passe pas, allez plutôt bloquer les accés aux maisons des ministres des députés, les ministères, là, vous emme… ceux qui le mérite, pas le pauvre type qui prend le train tous les matins, ni celui qui est obligé de sortir sa voiture.
    Vous devriez tous vous élever contre ces prises d ‘ otages, qui, sous prétexte de défendre le travailleur, ne fait que le pénaliser un peu plus.

      1. Nous sommes les otages de la Commission Européenne depuis le rejet du TCE (2005) qui, comme cette loi pourrie, devait être (soi-disant) pour notre bien… Sortons-en vite !

  7. j’ai failli rater ça.. autrichiens, chiennes,
    d’abord le suranné « bonjour » machines et machins,
    ..Sylvie, Stan, tschok, Juan.. et tous les autres,

    c’est Anton qui me mit la puce dans l’oreille (je lis de haut en bas; quand aux acariens.. ils sont partout !)
    t’as la frite ..cool,
    ensuite, roule ma poule (expression; rien d’hallal)

    tiens ! je failli écraser une burqa.. de loin je vis l’ombre (etc.) alors je regardais ailleurs n’est-ce pas, ..Respect !
    ses jurons, ..je crois! mon arabe est comme mon style: merdique, me rappelaient de la regarder,
    disons: « de la voir » /ouf! cette ‘autri’ survécut,

    – contradiction: tel le jugement (et valeur) on sera bien emmerdé si/quand elle disparaitrait (trop d’ex.)
    j’adore, tant-que mon doigt la vise & cible (en gros)

    – justification: niet, ..sinon pour draguer (flatter)

    – conviction: déjà assez à faire avec un cœur et une paire de poumons; « mon cul ma gueule » c’est de droite ? (tant pis pour la boite, le tiroir) ça en fait du monde !

    – adaptation, j’en suis; ni contrariant,

    – tolérance (puisque ça-existe, obligé d’en parler) aussi de qql ‘courtoisie’ ..me vont bien au teint,

    – le libre arbitre ? je dors avec, comme un bébé !
    ..merde: ‘le réveil’ ! m’en fous je (me) suis barricadé,

    – dogme.. politique et convention (ordre et principe) certes, Sri Lankais, vie & futur pas glop, ainsi 80+% des terriens,

    – Terre ! 1492 (octobre) Jésus et sa bande,

    – ‘responsable’ (par ex. !) ..moi ? Jamais !

    – obole (une) « sais-tu pourquoi moi être riche ? parce que je ne file jamais rien, je garde tout pour moi » et ça me plait !

    -déconner, ben oui ! évidemment,
    ch’uis blanc ni rien à me plaindre ! le droit de me marrer,

    – haine-xénophobie, question de moyens (barbelés, chiens bergers.. ah ben les voilà !)

    – âge (fais chier, pas vous?) « harakiri » mieux que mes couilles, ‘rebelle’ ah bon..?! moi qui ne voulait pas faire ‘riche’, mes vieux (en train de crever) en décident autrement,

    – cinéma, c’est Merveilleux ! des bisoux et du love partout.. ne vous fait pas envie.. (ni moi)

    – la vie, ..le sexe, le pif (la came) le rock ‘nd roll,
    Merci ! ..qui ?

    – expliquer, comprendre.. l’homme a l’air si (tellement) content de lui.. Hillary fait des courriels (quelle idée) les leaders du G7 plantent des arbres (chic) l’Afrique-l’Afrique, etc.
    j’ai même rencontré (vécu) un conflit et demi, ..demi ? tellement occupé à se mettre sur la gueule (pas besoin de moi) j’allais direct en prison: espion. Bien mangé ! (Ghana)
    ..ça m’apprendra à jouer au touriste,

    ah Deus tacitus, ..alors de tout pour faire un monde,
    Terre (déjà dit?) mon jardin je m’en occupe,
    sinon la sphère de Dyson ou le paradoxe de Fermi,
    puisque sous les pavés.. la plage est pleine,
    Vive les Etoiles ! et nos enfants, et les enfants de nos enfants

Les commentaires sont fermés.