Fillon, contesté.


« Je propose aussi de centrer l’assurance-maladie sur un panier de soins de base. Il ne s’agit pas de faire une médecine à deux vitesses mais de bien répartir les rôles entre ce qui doit être couvert par la solidarité et l’assurance-maladie et ce qui incombe aux choix individuels et aux organismes complémentaires. » François Fillon, programme présidentiel, novembre 2016

On peut s’interroger, enfin, sur la santé politique de François Fillon. Sa mesure-phare sur la Sécu a été assumée, puis retirée du programme. Mais ce n’est pas tout.

Le nouveau chouchou de la droite stagne, souffre et se défend. La Vroite deviendrait-elle complexée à nouveau ? La semaine passée, Fillon est dans les Alpes Maritimes. Son déplacement a un thème comme toute opération de com’ : « immigration, sécurité et terrorisme ». Sur France info, l’une des 50 conseillers politiques de Fillon se défend de tout amalgame. La Vroite, à la différence de l’extrême droite, n’assume ni sa haine ni ses amalgames.

Puis le voici contraint de corriger publiquement Laurent Wauquiez. L’ancien soutier sarkozyste venait de réclamer « davantage de social« , entendez – le retour de la défiscalisation des heures supplémentaires. Cet unique symbole du « travailler plus, gagner plus » de l’ancien quinquennat a couté 2,5 milliards d’euros par an et accéléré la destruction d’emplois. Fillon n’en veut plus puisqu’il ne veut même plus d’heures supplémentaires sur-rémunérées (sic!).

Fillon a aussi du mal avec ses soutiens cumulards qui voudraient qu’ils abrogent vite une loi Hollande qui entre en vigueur cette année. Ou encore avec Gérard Darmanin, ex-sarkofan, qui se trompe sur les « 39h payées 39 » des fonctionnaires.

Décidément…

 

Advertisements

21 réflexions sur “ Fillon, contesté. ”

    1. Alexandre Del Valle!? Excellent!
      Plus intéressant encore, le juge Trévidic tout aussi excellent valide ces thèses sur la question de l’ennemi à combattre.

  1. Cristalliser la gauche sur un projet anti-filloniste comme cela se faisait au temps de l’anti-sarkosysme… voilà la seule issue d’une débandade annoncée… Pourquoi ne pas parler de l’actualité et de cette primaire qui n’intéresse personne?

    1. La primaire, c’est celle du PS et pas de la gauche. Que je sache, ni Poutou, ni Arthaud, ni Mélenchon n’y participent… Le naufrage du PS, sous la capitainerie du pédalo-en-chef, voilà bientôt cinq ans que l’on ne cesse d’en parler. Bon, on finit par épuiser le sujet. Ils n’ont du reste pas besoin de nous pour être épuisés. ;o) Ma maman m’a toujours dit qu’il ne fallait pas lancer des pierres au passage d’un enterrement.

      1. Bon n’en parlons pas… A défaut de projet politique social démocrate… Tapons sur Fillon plutôt que de parler sur le fond du financement de la sécurité sociale, de son déficit chronique… et des moyens pour y remédier.

  2. Soit mon sens de l’humour est déficient (ce qui est possible), soit votre titre est rédigé en petit nègre.

    En tout cas, je vous le pique.

  3. Il veut donc qu on passe sur un systeme d’assurance privée…car à ce jour une grande partie des complémentaires sont des mutuelles basées elles aussi sur la solidarité..
    Dès lors que le poids des remboursements sera porté par les assurances on imagine l’augmentation des prix….et le choix qu’il faudra faire sur les pathologies que l’on souhaite assurer…et sur l’assurance à prendre pour être pris en charge par tel ou tel médecin !
    ces politicards savent très bien que notre assurance maladie est un bon systeme l’un des meilleurs et qu’il suffirait de l’améliorer encore par une réelle concertation de tous les acteurs.
    C’est tellement plus facile de filer ce systeme au privé et de nous laisser nous « dem…der » avec la concurrence.
    Il paraît qu’en politique de droite ca s’appelle le courage !!

    1. @Sylvie
      Fillon a Henri de Castries, PDG d’AXA et successeur de Bébéard dans son équipe . Quoi d’étonnant que Fillon veuille refiler la Sécu au privé : ça fait des années que Bébeard le réclame !

      1. @ Alain bobards
        Et ça fait des années que ca se prépare….les assureurs se frottent les mains…Fillon est juste le fossoyeur du système…
        Il n’y a pas de bobologie d’un côté et les maladies graves d’un autre…certains s’imaginent qu’il veut préserver la solidarité sur les maladies chroniques et graves alors qu’il finira par abandonner ca aussi sous la pression de certains labos qui seront alors plus libres sur les prix !

        1. fillon avec sarko nous avait déjà fait le coup avec EDF
          on voit ou en est est , on parle de risque de pénurie ce qui n’était jamais arrivé au temps de EDF monoplole

          1. robert mahieu

            profitons encore de la chance que nous avons d’être informés. Quand ils auront installé le compteur LINKY dans toute la France, EDF pourra effacer gentiment au moment où ils voudront toute l’énergie nécessaire à l’arrondi de leurs bénéfices ou à limiter les pertes, c’est selon…:

            – pour ne pas perdre trop d’argent sur le marché POWERNEXT au jour le jour, (d’autant que depuis quelques mois, la spéculation sur le prix du mgw va bon train depuis quelques semaines..
            – pour soustraire l’équivalence d’énergie nécessaire à la mise en place du réseau intelligent « SOGRID » sur toute la France
            – pour récupérer de l’énergie nécessaire à alimenter la masse de futures voitures électriques..

            Assez étonnement, le seul problème (si je puis dire) c’est la pointe de 19h sur quelques semaines d’hiver qui gène.

  4. La solidarité dès lors que l’on s’enlise dans la mouise, c’est chouette parce que l’on y va tous ensemble… lentement mais surement ainsi nous sommes tous égaux… vivement demain!

  5. Fillon comme les autres, est en campagne : Il essaie un « truc », fait faire un sondage, allonge un peu ou lime le contour du « truc » selon le résultat.de ce dit sondage..

    Une fois élu, il s’empoignera les directives de Bruxelles, et roule ma poule….

    D’ailleurs les adversaires de la primaire de droite (primaire qui a permis de renflouer LR à hauteur de 9 millions d’euros) se retrouveront potes comme cochon, unis par la même conviction qu’eux seuls peuvent donner à la France cet élan, cette impulsion, ce coup de rein final qui permettra enfin d’inverser les courbes…

  6. Fillon veut réformer la sécu, peut être cela est – il utile
    Fillon est fonctionnaire, ce qui l ‘ exonère de cotiser à la sécu.
    Celui qui a fait voter la loi sur la surcompensation des prélèvements sur les caisses de la sécu envers les régimes spéciaux déclare maintenant que la caisse est en déficit. Pourquoi ne pas supprimer les régimes spéciaux, ce qui est promis depuis des années et vouloir dégrader encore plus le régime général.
    Fillon oublie de dire que la sécu sert de tirelire d ‘appoint aux fonctionnaires de l ‘ état .
    Pourquoi ne pas supprimer la fonction de fonctionnaire à vie. Les fonctionnaires déclarant que leur salaire est plus bas que le privé y gagneraient, le travailleur y gagnerait aussi puisque les absents du lundi, les malades chroniques se trouveraient devant l ‘ anpe
    N ‘ oublions pas, qu’ à l ‘ origine la sécu était sous controle des syndicats et que les travailleurs votaient pour èlire le président
    Qui dit sous sous, dit état, comme il a les clefs du tiroir caisse et des doigts crochus toutes excuses pour augmenter les gains est bonnes.
    Des milliards de taxes cigarettes, alcool, etc disparaissent où?
    Fillon devrait nous le dire .

  7. je recommande de lire sur agora de marianne, les 4 principales questions que pose l ‘ islam radical à notre état de droit.

    Explication parfaite de notre situation

  8. Et nos clowns menteurs prétendent que la caisse maladie est en déficit.
    Et le con d ‘affilié à la sécu est de moins en moins remboursé et cotise de plus en plus. Devant cela quel nom peut on donner à nos dirigeants, voyous , escrocs, traitres ou crétin.

Les commentaires sont fermés.