Juan marchés

Pourquoi il faut soutenir Denis Robert


Le journaliste, auteur d’une gigantesque enquête sur Clearstream, a dévoilé l’identité de quelques trolls libéraux et cela fait jaser: cris d’orfraie, polémiques, compte Facebook bloqué (puis rétabli), page wikipédia détournée, menaces de plainte, etc.

Denis Robert a ciblé des trolls publiant sous pseudonyme sur les réseaux sociaux des textes insultants ou menaçant à l’encontre des pauvres en général, des syndicalistes, de la CGT, des gauchistes, etc.

Dans la poignée  qu’il a identifiée, il trouvé des traders et un patron de division d’une multinationale de l’agro-alimentaire, expatriés pour la plupart. Parmi les accusés, certains ont rapidement désactivé leur comptes Twitter.

La version originale de son article est à lire ici.

13310537_1103971606292383_50357116296960879_n

Certains argumentent  que Denis Robert n’aurait pas du dévoiler ces identités. Qu’il s’agit d’une atteinte à la vie privée, voire, pire, à d’une attaque à la liberté d’expression. D’autres le menacent de plaintes en justice.

Denis Robert se trompe effectivement quand il attaque l’anonymat per se de ces trolls. D’abord, ils ne sont pas anonymes, ils écrivent sous pseudonyme, comme bien d’autres. Leur pseudo est leur identité numérique. J’ai moi-même longtemps commis cette  erreur de confondre l’anonymat et le pseudonymat. J’écris sous pseudonyme pourtant depuis bientôt une décennie.  Comme d’autres, je procède ainsi parce que cela m’est plus facile d’exprimer mes idées sans mélanger vie privée, vie professionnelle et vie politique. Je dévoile beaucoup, j’ai aussi exposé mes propres conflits d’intérêts. Je ne traite pas mes adversaires politiques de « fils de pute ». Je ne suggère pas qu’il faille les tuer, ni les « enculer à sec ». Ni

Maitre Eolas, l’un des blogueurs français les plus reconnus de cette dernière décennie, a parfaitement résumé la véritable signification du pseudonymat, en 2011, à l’occasion d’une autre interrogation d’un autre blogueur, journaliste celui-là.

« Sur l’internet, ce n’est pas qui vous êtes qui compte, mais ce que vous dites. Le pseudonymat est quelque chose de naturel sur les réseaux, et même une prudence élémentaire face à un support hypermnésique. Il est temps que l’on cesse de le trouver suspect, et cela commencera en cessant de le confondre avec l’anonymat. »

Je ne suis pas Denis Robert (sic!). A sa place, je n’aurai pas dévoilé le nom de ces « Golden Corbeaux ». C’est inutile. Leur situation sociale, qu’ils ont choisi de cacher, est suffisamment éclairante. En allant jusqu’au bout, Denis a permis à quelques-uns de ces trolls libéraux de se poser en victimes. Et à d’autres de brailler contre la « dictature gauchisssse » et les « nazis de gauche« . Denis a aussi réactivé la haine contre ces gens et, comme toujours, je ne suis pas sûr que la haine soit la meilleure réponse à la haine.

Il faut pourtant soutenir Denis Robert pour au moins une double raison.

Primo,  il ne faut pas abandonner l’expression 2.0 à la libre-expression de ces violents. Il y a des trolls dans tous les camps. Je crois en avoir rencontré de tous les bords: même d’anciens camarades de campagne Hollande 2012 sont devenus des trolls violents à mon encontre depuis que je me suis éloigné de cette équipe Vallscisante. Tacler violemment des trolls violents est comme un retour de baton assez légitime. Les voir couiner en retour a quelque chose de délicieux.

Denis Robert a surtout permis de rappeler que le pseudonymat n’autorise pas tout ni n’importe quoi. Il a raison, mille fois raison d’attaquer ces internautes qui invectivent et menacent. Le pseudonymat est une protection fragile contre l’hypermnésie d’Internet et les nouveaux Big Brothers numériques. Mais l’anonymat n’est pas, et ne doit pas être, un passe-droit vers le délit.

Or l’échantillon de tweets (dont la plupart sont aujourd’hui effacés par leurs auteurs) tombent sous le coup de la loi. 13321650_10153530441146960_7697716161128079213_n

Menacer de mort ou de torture ou insulter ce que l’on est et non ce que l’on dit sont répréhensibles.

Il paraît que certains de ces trolls étaient parodiques. Le plus virulent d’entre eux, Gordon Gekko (désactivé depuis), serait même une sorte de « Gorafi ultra-libéral« .  Le Gorafi n’est pas caché sous un pseudo. C’est même une petite entreprise dirigée et animée par un chouette garçon.  L’argumentaire « on-a-bien-le-droit-de-rire-de-tout« , déjà utilisé pour défendre Dieudonné ou Charlie Hebdo n’est pas plus opérant puisque les auteurs ici incriminés sont masqués.

Puisque c’est de l’humour, assumez donc qui vous êtes. Il faut être assez crétin, ou trouillard, ou les deux, pour penser que manier l’humour provocateur dans la haine est quelque chose de simple et sans conséquence sur les réseaux sociaux.

13320593_10153530460326960_5803440720764718261_o

Si ce n’est pas de l’humour, si c’est sérieux, alors c’est grave et punissable. Ces tweets n’ont rien d’une manifestation de la liberté d’expression.

 

13321834_10153530455481960_1200050581551309718_n

 

13336034_10153530487551960_5227383648318802757_n

13336059_10153530464226960_7796521996724038059_n

 

 

105 réflexions sur “ Pourquoi il faut soutenir Denis Robert ”

  1. À l’encontre du prétendu Éolas , de vous et de la majorité des internautes, je persiste à penser qu’une « pensée » ou une « idée » exprimée sans que l’auteur accepte de l’assumer entièrement ne vaut à peu près rien.

    Et, franchement, il me semble que le très subtil distinguo entre l’anonymat (lâche) et le pseudonymat (courageux) sent son byzantinisme à dix kilomètres !

      1. Je voulais simplement dire qu’à mes yeux anonymat et pseudonymat sont une seule et même chose. Ou que la différence entre eux est si ténue qu’elle ne mérite pas qu’on en fasse un plat.

        1. @didier Goux
          Je ne vous crois pas à ce point maso, pour poser votre regard « bienveillant » sur nos avis, idées et autres pensées qui ne valent à peu près rien…..mais qui provoquent souvent des commentaires tout aussi bienveillant, de votre part….de là, à penser que cela relève du sacerdoce, il n’y a qu’un pas….
          Je suggérerais que nous vous remercions….si je ne sentais chez vous une pointe de modestie 😀
          C’était une petite pensée pseudominale …

  2. Je suis toujours surpris que vous n’admettiez pas que l’engagement et les opinions exprimées sous sa vraie identité ont plus de valeur que l’engagement sous un pseudo.

    Non, je ne vois pas la différence entre l’anonymat et le pseudo – sinon que ce dernier sert à indiquer  » Je suis le même qui avait écrit cela l’autre jour« .

    Peut-on se présenter à des élections ou même, simplement, signer une pétition, sous un pseudo ? Pourquoi ne pas assumer ce que l’on pense ? Personne n’est obligé de venir exprimer ses opinions sur Internet, mais, à partir du moment où on décide de le faire, il y a quelque chose de malsain dans la démarche : «  Voilà mes idées, voilà mes engagements, mais je ne veux pas qu’on sache qui je suis » : l’engagement n’est alors plus qu’un jeu.

    1. Est-ce que les oeuvres écrites sous pseudonyme ont moins de force ? Ecrire sous pseudonyme c’est aussi pouvoir ne pas être attaquer ou encenser sur sa personne mais juste sur ce que l’on écrit.

    2. Elie Arié-> Oui, certes, mais personnellement je ne tiens pas à mêler mes proches à ma vie sur la toile. Seuls quelques rares savent que je tiens un blog qu’ils évitent d’ailleurs de lire… Je pense que le pseudonymat me préserve d’un tas de soucis et je veux bien en payer le prix, c’est à dire qu’on considère que  » l’engagement n’est alors plus qu’un jeu « . Ceci dit, comme on peut estimer que la vie elle-même n’est qu’un simple jeu….

    3. Elie
      « il y a quelque chose de malsain dans la démarche : « Voilà mes idées, voilà mes engagements, mais je ne veux pas qu’on sache qui je suis »

      Cher Romain Gary, cher Emile Ajar, je vous aimais tant, même si en réalité vous vous appeliez Roman Kacew.

      1. Vous mélangez des choses qui n’ont rien à voir entre elles (l’amalgame, cépabo, Hélène !). Romain Gary était connu, il donnait des interviews dans les journaux, qui publiaient sa photo, disait qui il était, etc. Ensuite, il ne rechignait pas à aller défendre ses livres à la télévision.

        Le cas Ajar non plus ne relève du même ordre d’idée : il s’agit plutôt là, à un niveau plus profond et plus riche, de ce que Pessoa, le maître du genre, appelait ses « hétéronymes ».

    4. Quand un « engagement » est strictement conforme et aligné sur la pensée (sic) unique et mediatique vous ne risquez effectivement rien de la part de votre entourage, collègues, voisins, etc…
      Rejoignant ce vaste courant de la médiocrité « raisonnable » vous vous inscrivez dans cette tradition typiquement soumise.

      Et gros bénéf pour ce pétainisme normal, c’est le coté de la tartine où se trouve le beurre et les palmes académiques.

      1. @charles michael

        « vous ne risquez effectivement rien de la part de votre entourage, collègues, voisins, etc… »

        Des menaces de mort sur internet de la part d’un groupe sioniste (amisraelhai) que j’ai fait condamner (1 000 € de dom-int et 6 mois de prison avec sursis); oui,le risque, ça fait aussi partie de l’engagement.

    5. @Elie : Si je vous suis, il faudrait que les votes ne soient plus anonymes. Vous semblez nier le poids des pressions sociales, professionnelles, etc.

      1. @ Juan
        Bon contre-argument; mais le vote est un choix (obligatoire dans certains pays) , les articles et commentaires sont des engagements pour lequel personne ne nous a sollicités.
        .
        Oui, s’engager implique d’affronter les pressions sociales, professionnelles, etc.; d’où une certaine gratuité des engagements sans risques sous pseudo.

        1. Quel est le rapport entre le fait de pouvoir s’exprimer publiquement libre de toute pression autre que celle qu’impose la loi pour rester à peu près dans son cadre… et le fait d’avoir été sollicité ou pas avant ?

          Faut réclamer une permission ? À quel notable autoproclamé exactement ?

  3. (le post que j’oubliais d’adresser à GdC, même sujet, « bonne nouvelle: Denis R respire encore ! »)

    pourquoi le soutenir.. pour assainir qql espace commun !
    on oubliera la ‘courtoisie’, les-réseaux obéissent à qql urgence (?) pourtant, moi-même un mec pressé..
    à la question (vu ailleurs) « avoir des avis divergents nous disculperaient-il d’être aimables ? » ..faut croire,

    à part ça (dont je n’ai pas la réponse, serait-ce un truc comme ‘l’égoïsme’, ..chacun voulant sa part ?)
    je remarque -sans surprise, que l’expatrié (n’est pas réfugié) que je pense nanti puisqu’il a des-choix, peut-être est-il frustré (= haine) mais pas sûr,
    plus il s’éloigne de la caisse de sciure (son avis) plus il apprécie de nous en badigeonner.. ainsi son air (new environnement, culture) n’en devient que plus respirable. Attitude du pervers narcissique,

  4. « savoir, c’est borner les choses de la réalité avec les obstacles de son ignorance », qu’est ce qui est important (éventuellement), cette phrase ou son auteur ? ( que je connais bien sûr).
    D’accord avec la phrase d’Eolas que vous citez,  » sur internet, ce qui compte ( éventuellement ) c’est ce qu’on dit « , avec les éventuels échanges ( parfois musclés) que cela permet, le seul critère d’appréciation qui vaille me paraissant être l’authenticité de leur expression ( en excluant pour ma part le FN de ce périmètre de discussion)
    L’anonymat permet aussi d’éviter les préjugés liés à la personne et donc venant polluer les débats ( j’ai toujours été très discret sur ma personne pour cette raison et aussi par souci de préserver ma vie privée.)
    Enfin, c’est peut être aussi le seul moyen de tester certaines idées qui nous sont propres.

  5. Le soutenir contre quoi ? Il est en prison ? Il est poursuivi en justice ? Il est condamné à mort ?
    Pinaize, l’extrême gauche…

  6. Changement de sujet : le meeting de Mélenchon place de Stalingrad.

    À quelques kilomètres seulement, le patron du PCF Pierre Laurent avait conclu dans la matinée le congrès de son parti en appelant une fois encore à un rassemblement autour d’un « pacte d’engagements communs. » sanctionné par une « votation citoyenne et nationale.« . Sa hantise: « la multiplication potentielle des candidatures à la présidentielle. » à gauche qui précipiterait un retour de la droite au pouvoir, citant notamment Jean-Luc Mélenchon, dont le nom a été hué par une partie des quelque 750 congressistes présents à Aubervilliers.

    Mais sur ce point, Mélenchon, officiellement déclaré depuis février, a des arguments à faire valoir. « Je me présente devant vous avec le poids de l’expérience. Mieux vaut pour vous avoir des porte-parole rusés et malin plutôt que des poulets de l’année . »

    C’est quand même extraordinaire de voir tous ceux qui, depuis des années, nous expliquent (à juste titre) que ce qui compte, c’est le projet, pas la personnalisation, retourner à ce point leur veste et considérer «  un programme pour la planète(…) reconstruire de fond en comble la civilisation humaine » comme un projet sérieux !.

    1. @Elie
      Mélenchon propose un programme qu’il n’a pas rédigé tout seul dans son coin . L’avez vous seulement lu ? La conclusion de Pierre Laurent du congrès du P.C.F, pourrait être considérer comme un appel au P.G et non pas comme un voeux pieux . Qui plus est, Le P.G et le P.C.F ont tout intêrets à trouver un terrain d’entente pour les raisons suivantes : Mélenchon a besoin de l’appareil du P.C.F pour les législatives et ce même P.C.F, d’une locomotive, qui n’existe pas dans ses rangs, pour la présidentielle .

    2. Elie,
      Ce reproche en gras, c’est du très petit esprit, un argument avec une forte dose de courage (puisque sans pseudo) digne de café du commerce.
      Un JML aux angles arrondis mais aux résolutions non diluées, excellent dans son dialogue avec Bourdin ce matin.

      je compte sur l’ami Claude Caron pour mettre le lien.

        1.  » il abandonne brutalement toute démarche programmatique crédible… »

          Qu’est ce qui est crédible pour vous, le st Thomas de service ?😉
          Ensuite, je pense que pour le programme, il faut s’adresser entre autre à Jacques Généreux, son économiste.
          Enfin, il a raison de personnaliser, parce que incontestablement, c’est le meilleur.
          … Et ne me redemandez pas pourquoi je commente ici et non sur votre blog, sinon je vous demande pourquoi vous venez poster le lien ici😀

  7. Finalement, la racaille millionnaire, c’est pas seulement dans le football, et celle qui s’attaque à Robert m’a l’air bien plus gratinée que l’autre.

  8. on peut aussi écrire sous pseudonyme sur un blog et informer le taulier de son identité quand c’est possible.

    Ecrire sous son nom est peut être courageux, mais ça ne donne pas pour autant un caractère d’authenticité ou d’objectivité à ce qui est écrit. et même parfois, loin de là…

    et inversement…

  9. (je n’avais pas lu entièrement l’article) que Pivot se fasse moucher, on peut croire à un jeux avec son accélération « les plus vulgaire emportent la mise, les modérés s’écrasent, les minables continuent d’aboyer »,
    comme de l’ennui à haute dose ! et de l’ambition, celle sans noblesse, une palette d’assurance défiance à la vergogne expulsée, ..ça aide ! sinon une quête de reconnaissance.. zut, j’excuse..
    ni facil de se retenir.. incontinence: pisser sur Denis.. ah non ne se sentent plus ! le bonhomme a du pédigrée, il a mangé du tribunal gastronomique, du retors du lourd.. il le dit: il s’est pris un pneu (des traces) alors un peu d’exercice..
    bref, il a eu raison d’aviser les noms (#Juan; et enfin!) surtout d’enrayer qql impunité ! et ses licences,
    planquer son autre joue est une chose, anticiper qql récidive (autrui) ainsi prévenir plutôt que guérir (il le dit, j’agrée)
    et le boomerang, tu connais Alexis Mathias ?

    certes l’engagé, l’assoce, le blogueur est plus exposé que le touriste, ..lui tourne la roue de-la-boite, qui à l’occase dérape et subsume en goujaterie /Agnès, JF Launay, victimes, expliquaient les procédés et formalités pour le débusquer; un penaud loustic en gnl, oublieux du grégaire, testeur maladroit du ‘décomplexée’ attitude,

    anonymat or not, ..chacun fait comme il veut suivant sa position ou personnalité (le goût du ‘secret’ est assez répandu, rien de péjo, et ne suis pas assez parano pour en révéler n’importe ou)
    Poquelin fait du Molière (aïe) ou Aramis du Caron,
    effectivement, quand on ne peut pas saquer qql’un on ne peut pas le saquer (rien n’y fera; tous logés pareil)

    bonjour Castor, ..faut en profiter (qql politesse) ou peut-être est-ce déjà couillon (ringard) ..je ne risque pas de décevoir,
    (nostalgie:) il y a une 10aine d’années sinon plus+, disons une période de rodage, l’échange le partage, idée ou opinion, sensibilité, tutoiement, analyse, un certain plaisir (aïe) en tous cas pour le touriste, pas tjs ancré dans la conviction (etc.)
    le temps passe.. le ‘vous’ revient (?!) fausse courtoisie, ersatz de qql distance, le cordial n’a pas fuit mais sur des œufs frôle le fayot ou la flatterie je suppose,
    les vanités, arrogances ..gnâgnâ, tel le plus gros oiseaux du nid, piaffent de segmenter pour guider (Heil) : les enculés d’un côté (la D) les connards de l’autre (la G) et l’alimenter.
    (..à peine égaré) les préjugés Castor, l’ad hominem, le jugement de valeur: de tout temps, rassurant ! merci le web, ..hum technologie de la démesure (ce n’est qu’un début ! avant le législateur)
    t’imagines un « pas mal mec » visant un propos tenant la route, (hélas) sa provenance abrutie.. le fair play ? ahahah (là je m’égare)

    Bob l’éponge (palindrome, no prédateur) Al Ouest, kip kool, vache ki rit, mange ta soupe (elle refroidit)
    le rock et roll réifié, quasi tous les groupes libellent un pseudo, à nous leur musique, et de danser !
    (si) ‘ti suisse’ intrigue, agace plutôt (y parait; version soft) ni l’antonyme de ‘gros frouze’, ..ah si mon-pépé chéri fut ardennais (je ne préfère pas y penser; c’est vrai, on ne choisit pas)

    et d’essayer une fois dans ma vie (!) la 3° personne singulière..
    ça m’aurait contrarié qu’il quitte le site (ou j’ai mal compris?) pour une raison simple: je kiffe la pluralité à contrario du cépabo sectaire, et qu’importe qql limite-injure au taulier (il y a pls jours) je ne dis pas déçu (affect) ni contrarié (altérité) alors pas apprécié;
    ça ne me regarde pas ? je le croyais, mais non.. si ‘le meilleur’ me regarde, alors aussi le pire, mais qu’importe ! le boss ne s’en formalise pas (cé le principal)
    je lui épargne qql sympathie (saleté de naturel ! une misanthropie merdique et vanité à chier) ça le met en rogne,

    il est temps de passer la main Jaq Derolland (qui a tjs été là, sous la jupe du pseudo) ..désolé, long post !
    (et) de conclure, ..d’une niaiserie « ne pas faire aux autres ce que l’on aimerait pas que l’on.. gnâgnâ »
    une autre, ..pire ! « pour faire des reproches il faut être irréprochable », ..bonne journée

  10. C’est nul ce qu’a fait Denis Robert,

    comme est consternante sa vanité
    pour l’affaire Clearstream,

    en réalité anecdotique sauf que ce monsieur
    et d’autres du Monde en ont fait plein
    de mousse publicitaire..

    1. (le complot caméléon niche partout, et en cachette) ça me penser, enfin presque et si ça peut aider..
      une fois, un jour, un banal carrefour le type me dit: « fils de pute ! ».. interloqué, je le regarde (évidement) et lui demande: « comment le savez-vous ??! » dans la foulée, n’attendant pas sa réponse, bouche ouverte les yeux écarquillés, alors tout heureux je lâche et précipite..
      – « papa !! »
      il s’est barré (l’esquisse d’un reliquat de qql pension, les intérêts ?) ..même pas eu le temps de lui faire une bise

      1. It suisse. Confidence pour confidence (Jean Schulteis )https://www.youtube.com/watch?v=V8M9EpKPSfY.
        L’autre jour, en fin d’après je faisais pipi dehors (j’habite la campagne) les mains dans les poches en sifflotant (ça décontracte la prostate, parait-il) et ça sauve la sécu cucu. Quand fut venu le moment de la goutte ultime que le doux Zéphir devait emporter à quelque mètres, virevoltant au vent joyeux comme un billet doux d’adolescent « jeté sur le papier cul à la sauvette. Voilà-ti point qu’une vibration venue d’on ne sait où, me plongea dans une espèce de doute, me faisant même remballer les outils, pour décarrer vite fait à l’atelier et y ranger les clarinettes sur l’étagère idoine (je suis méticuleux). Un doute m’habite (contre-pétrie interdite), étais-je bien seul en cette extase ? Comme disait Coluche, mon maître à penser, (c’était lui ou Elié Arié) : « y a des moments, tu t’demande ! »

    2. Lucno,
      Un nul ce mec donc, et vaniteux en plus.
      la parole d’un expert ?

      Denis Robert a eut droit à une cinquantaine de procès qu’il a tous gagné.

      1. yes Charles, ..peut-être le journaliste, le journalisme d’investigation prospère et fait florès, alors le brider, le médire etc.

        le tribunal blanchit (sans rire) Denis R, entre autre motif: « le devoir d’informer le public sur un sujet d’intérêt gnl » (wiki)
        j’insiste: Denis R, de se faire traiter de dealeur par Pablo Escobar, me rend encore moins bégueule

      2. charles michael

        je n’ai pas dit que ce monsieur que je connais peu était
        foncièrement nul mais que d’une part cela me paraissait
        nul de révéler des pseudos et d’autre part que je pensais
        que l’affaire clearstream avait donné lieu à beaucoup
        de littérature et de manchettes de journeaux (Le Monde)
        pour très peu d’informations.

        C »est très bien d’être journaliste d’investigation mais
        laissez SVP le droit au lecteur d »apprécier si ces
        investigations sont douteuses ou non et ont de
        l’intérêt ou non.

        Je ne pense pas que la valeur d’un journaliste
        s »étalonne à la quantité de « trucs » qu’il révèle et
        au nombre de procès qu’il a gagné.

        Médiapart ds l »affaire Cahuzac dés le départ
        avait fourni des grosses présomptions sur
        une anomalie très choquante de la part
        d »un ministre du budget, il me semble qu’il
        s »agit là d »un exemple de bon journalisme
        d’investigation. Je ne peux m’empêcher de
        signaler que la grosse majorité des politiques et
        blogueurs avait défendu Cahuzac alors qu’il
        suffisait de regarder les éléments mis à disposition
        par Médiapart pour voir que Cahuzac était
        quasiment à coup sûr dans son tort.

      3. @Lucno: je ne sais pas si vous avez lu les deux premiers ouvrages de DR sur cLEARSTREAM. Ils étaient édifiants. du vrai boulot. Et pour votre info, LE MONDE n’était pas du tout supportif de la démarche de DR à l’époque.

  11. ARIE

     » Je suis toujours surpris que vous n’admettiez pas que l’engagement et les opinions exprimées sous sa vraie identité ont plus de valeur que l’engagement sous un pseudo.

    ça a toujours été compliqué de savoir quand vous faites de l’humour, mais là, pas de doute c’en est…

    1. Stan,
      j’allais lancer un grand mouvement atlantiste: Sauvez le soldat Arié
      avec des lectures alternantes entre le Figaro et la Monde n’importe quel système cerébro spinal est en péril … mais si c’est de l’humour

      Reviens Elie Arié et j’annule tout.

      1. l y a quand même quelque chose de surréaliste à croire qu’il suffit que la France change de Constitution pour pouvoir créer « un programme pour la planète(…) et reconstruire de fond en comble la civilisation humaine »

  12. Réseaux sociaux ou pas, un abruti qui lance un appel au meurtre même en la jouant  » je plaisante » mérite d’être trainé devant le tribunal .
    D’un autre coté, être d’un tel niveau de connerie démontre que la fortune et un vernis de culture ne fait pas un homme digne de ce nom .

    1. Voir même quand un directement de canard (fut-il laquais bien en cour) se permet de dire que la CGT équivaux à DAECH (et donc les syndicalistes en terroristes)… A mes copains du Havre, bravo les copains. Continuez !

      1. Bon alors quoi les correcteurs et le comptable ! Me revoilà avec deux fautes. Directeur de canard au lieu de « directement » et équivaut au lieu de « équivaux ».

  13. Un pseudo célèbre, dont on ne peut mettre en doute l’engagement : Maréchal de France Philippe de Hautecloque , autrement dit, Philippe Leclerc, l’homme du serment de Koufra .

      1. Euh… si, tout de même un peu ! Mais lui, contrairement aux petits Jean Moulin de la blogoboule, avait de sérieuse raisons de vouloir protéger sa famille en cachant ses agissements sous un nom de guerre.

      2. @Elie
        Pour votre gouverne, ils furent plutôt nombreux, les chefs de réseaux de la Résistance à utiliser des pseudos pour protèger leurs proches, sans qu’on puisse mettre en doute leur engagement

        1. alain bobards

          Allons, bon; les Résistants risquaient leur vie et celle de leur famille : vous croyez que c’est le cas des blogueurs et des commentateurs ?

          1. @Elie
            Ne faites pas l’âne pour avoir du son : on peut être blogueur ou commentateur sous pseudo et être engagé syndicalement où politiquement avec la plus grande sincérité .C’est dans ce sens que je citais les résistants

    1. En toute correction, on doit dire : général Philippe de Hauteclocque (ainsi orthographié…), maréchal de France ; maréchal n’étant pas un grade mais une distinction. Et je ne crois pas que l’usage veuille qu’on accole son prénom à son nom de guerre : il est Philippe de Hauteclocque, dit Leclerc.

      1. DGoux
        Il a été autorisé à être appelé Leclerc de Hautecloque par décret du 17 novembre 1945 .

        1. D.Goux
          Et je n’ignore pas que Maréchal de France est une dignité . Nommer un militaire au grade de Maréchal de France à titre posthume serait particulièrement idiot, alors que l’élever à la dignité de… ç’est une distinction, en effet . Du reste, le Maréchalat à titre posthume concerne trois des quatre derniers détenteurs de la dignité : Jean De Lattre de Tassigny, Philippe Leclerc de Hautecloque et Pierre Koenig , l’exception étant Alphonse Juin .. Au delà de général d’armée ( cinq étoiles ), il y a Gouverneur militaire de Paris ( six étoiles ) et Maréchal de France ( sept étoiles ) .
          Vous voyez, on peut utiliser un pseudo et ne pas être totalement inculte

          1. Une petite anecdote pour finir : Foch, généralisime des Armées Alliées en mars 1918, fut élevé à la dignité de Maréchal de France le 6 août 1918, pour des questions, disons d’ego, vis à vis de Douglas Haig qui était Field Maréchal depuis 1917 .

          2. Je ne vois pas ce que le titre posthume vient faire ici, mais enfin, bon.

            Nos commentaires sont en train de se mélanger joyeusement et on ne va bientôt plus rien y comprendre : arrêtons-nous là, donc.

            (De plus, si on continue, je sens que dans cinq minutes, c’est ce bon Pétain qui va débouler dans le jeu de quilles, alors…)

            1. Ce serait trognon de voir une armée commandée par un decujus . Quand à Pétain, on pourrait paraphraser une définition de R.Treno dans son dictionnaire des personnalités : Philippe Pétain, Maréchal de France, 1914-1918 . Au cas (improbable ) où la citation d’origine vous serait inconnue : Charles De Gaulle, général français, 1940 1945 .

          1. Certes, mais ça change en ce qui concerne Philippe LECLERC de Hautecloque et non Philippe de Hautecloque dit Leclerc .

  14. un pseudo ou pas ? La teneur, la justesse d’ un commentaire tiendrait donc dans un pseudo?
    Je vois des commentaires débiles sous nom réel, des pensées intéressants écrites sous pseudo
    Ce journaleux casse du troll, même pas, il profite de ses relations et de son métier pour se défouler.
    Que des gens nantis profitent de twitter pour se défouler, aucun doute là dessus. Que d’ autres profitent d’ un blog pour essayer de démolir un parti aucun doute non plus. A ce niveau, où se situe le troll?
    Des commentaires, des articles sont flagrant de partis pris, la part des choses est parfois difficile.
    Non, juan, le FN n’est pas ce que vous dites, le FN n’est pas contre tous les étrangers, le FN est d’ abord pour les français, même ceux d » adoption. Le FN est contre le flot de migrants incontrolé, contre les exigences , contre la perte de nos valeurs, contre ceux qui viennent pour semer le terrorisme et la terreur, c’est pour cela que 7 millions de citoyens ont voté et que ce chiffre sera dépassé.
    7 millions de personnes qui pensent à l’ avenir de leurs enfants et qui, voyant ce qui se passe dans le monde ont ouvert les yeux.
    nb; j’ écris cela sous pseudo, si pour certain c’est idiot, ne lisez pas.

    1. On n’a pas dit que c’était idiot, mais sans valeur. Cela étant, on peut aussi écrire des commentaires sans valeur (et idiot) sous son vrai nom.

  15. le toubib prédit la chute de Mélenchon, ce dernier devrait s’accrocher, c’est bon signe..

      1. C’est pas la peine d’être si diplomé pour se planter à ce point sur le P.C.F . Le problème d’icelui, c’est d’avoir des élus aux législatives . S’allier au « Titanic » qu’est le P.S, ce sera couler avec lui . S’allier avec le P.G, c’est la possibilité de revenir sur le devant de la scène . La direction du P.C.F le sait très bien mais les vieilles habitudes ont la vie dure . Quand à présenter un candidat, encore faudrait-il en avoir un qui ai un minimum de charisme . Sûr que Pierre Laurent n’est pas celui là .

          1. J’ai ouïe dire qu’il y aurait un mec à l’entretien… Franchement docteur, vous imaginez vraiment André CHASSAGNE réunir 10.000 insoumis comme l’a fait Jean-Luc MELENCHON dimanche dernier ? Et vous parlez d’utopie ? La réalité c’est que MELENCHON vous file le trac.

          2. @Elie
            Vous voulez rigoler, je suppose ? Chassagne n’est pas plus charismatique que Pierre Laurent, croyez-moi . Si ça devait être, il pourrait faire encore moins que Robert Hue en son temps

      2. Monsieur ARIE vous êtes aussi un solide déconneur à froid, c’est moins connu..

      3. Tout de suite les grands mots. La démagogie pour la majorité du peuple en ce moment c’est de se prétendre socialiste, de renier outrageusement ses promesses (faute de quoi HOLLANDE restait derrière MELENCHON en 2012, d’où la pommade du BOURGET) et de faire une politique plus rétrograde encore que celle pour laquelle nous avons réussi à virer Sarko. Disons que, comme nos aînés du CNR résistant à l’envahisseur et à ses amis collaborateurs, les « résistants » (et oui en temps de paix, même provisoire et dans un Etat encore relativement de droit, on peur résister sans avoir à prendre les armes) à cette guerre économique visant (encore une fois) à asservir les peuples européens via l’Allemagne, se sont ressaisi et on bien l’intention de transformer leurs utopies émancipatrices en réalité à installer dan le long terme. Il y eu 36, puis 68. Il y aura sans doute 2017. A votre avis, docteur, vous ne pensez pas qu’il devient tout à fait plausible que Jean-Luc MELENCHON (que vous « condamniez il y a encore peu de temps à stagner en dessous des 10 %) est bel et bien en train de griller la politesse à un pépère qui a grillé toutes ses cartouches et qui s’agrippe inutilement à sa politique si néfaste qu’elle l’obligerait à changer de peuple pour pouvoir refaire un quinquennat comme il le souhaite ? Quant au PCF, beaucoup de communistes commencent à comprendre où se placent les vrais enjeux pour une vraie gauche capable de gagner en 2017 et procéder au vrai changement social et sociétal que la majorité du peuple qui souffre, attend depuis juin 2012.

      1. si c’est à moi que ça s’adresse vous devriez suivre un peu mieux au lieu de balancer une connerie en passant..

        c’est ARIE qui évoque une chute de mélenchon et je n’ai jamais réellement fait d’identification à quelque personnage public que ce soit ; par conséquent l’idolâtrie connais pas..

        si ça s’adresse à quelqu’un d’autre, tant pis, c’est écrit quand même..

  16. Enfin, bon, après trois cent commentaires tous plus hors sujet les uns que les autres, y compris les quelques miens, je retiens de ce billet qu’il faut absolument encourager la délation et prendre le dernier dénonciateur en date comme modèle.

    Mais, bien entendu, il faut faire attention de ne désigner à la vindicte que les vrais méchants…

  17. Il serait bon de retenir les leçons du passé.
    Compter sur le régime communiste pour sauver la France, pire , sur mélenchon, ben mes amis, bien du bonheur.
    Tous ceux qui en ont la possibilité fuient ce régime, et les descendants de ceux qui ont pris garde de ne pas y mettre les pieds voudraient l ‘ installer ici. Le Larsac ne vaudra jamais la douceur de la Sibérie, et puis , nos petits villages transformés en kolkoses, le seul avantage, la délation, chaque voisin surveillant son voisin, ah, ce bonheur de dénoncer, le même plaisir que le journaleux sujet du commentaire, regardez, le parasite bave…. beaucoup de cocos ont bavé et fini au goulag. Jamais nous ne pourrons faire le compte des morts à imputer au communisme, plus de 50 millions, de 80, de 100, plus ?

    1. Ah oui, le communisme ça pas cheun
      mais le capitalisme-colonialisme ça très zoli ?

      commençons par les 100 millions d’amérindiens du Sud qui ayant disparus durent être remplacés par des esclaves Africains
      on peut continuer avec l’ Asie insulaire, l’Australie, y sont où les aborigènes ? le Congo de Leopold II, la révolte des cipayes, la conquête du Magreb, celle de l’Afrique profonde.

      la capitalisme contient le colonialisme, induit l’esclavagisme et le racisme, aboutit à tous les recours militaires, pour poursuivre l’exploitation des hommes et des ressources naturelles.

      Salauds de coco !
      et même s’ils ne sont plus cocos, salauds de Russes qui veulent pas se faire piller par nos aimables golden boys de WallStreet ou la City.

      1. On peut ajouter les communistes zigouiller en Indonésie, lors du coup d’état de Suharto en 1965 . Entre cinq cent milles et trois millions, selon les sources .

        1. Absolument Alain,
          et aider par les SAS british
          et puis toutes les dictatures d’Amérique latine, les contrats du Nicararagua, etc… une liste exhaustive nous ferait revisiter toute l’histoire de l’humanité et de ses empires disparus.

          le « livre noir du communisme », le gros mensonge.

  18. Ah! ce fameux colonialisme!! Combien a-il sauvé de vies dans ces guerres entre tribus, tribus qui vendaient leurs prisonniers au marché d ‘esclaves. A première vue, ces descendant d ‘esclaves, se réclamant d ‘ un sort qu’ ils n ‘ ont jamais connu, profitent largement du système.
    Remercies les colons, regardes depuis 60 ans qu’ ils ont leur indépendance, sont – ils plus heureux? massacres, esclavagisme car des parents vendent leurs enfants, misère profonde, famine etc, encore la faute des colons? Même le FLN a reconnu avoir fait une erreur après la fin de la guerre. Incapable de gérer un pays, de le mettre en valeur, si cela était si mauvais pourquoi ces millions de gens fuyant l ‘Afrique. La majorité des colons étaient des gens qui se crevaient au travail, asséchaient des marécages, mettaient les terres en valeur, ont enrichi le pays. Grace à eux, vous avez des frontières, des noms de pays, jamais l ‘ Afrique n ‘a été autant en paix que du temps des colonies
    Eternel connerie de celui qui ne sais pas se démm… alors il accuse.

  19. Pour Dieu et pour le Roi
    c’était la devise des conquistadors mais l’Or était leur motivation.

    Ah, les bienfaits de la civilization, apportés gratos à ces peuplades sauvages, le fardeau de l’Homme Blanc muté en Droit de Protéger (R2P) … enfin tout n’est pas mauvais dans ce beau monde postmodernisne puisque qu’on discute ferme d’euthanasie …

    pour l’ancien de Gleugleu Village ?

  20. Bon, pour en revenir à nos moutons, je pense qu’insulter ou menacer sous un pseudo est le signe d’une poltronnerie pas piquée des hannetons !
    C’est la seule raison pour laquelle Denis Robert a dévoilé les identités.

    Maintenant commenter ou échanger sur le net ne nécessite absolument pas de le faire sous son nom.
    .

    1. @ chère Hélène de Patrailoin du Bordemer

      Pas d’accord avec vous, c’est pas beau de commenter ou échanger sur le net sous pseudo.
      (D’ailleurs, à quoi bon, vous voyez… j’ai trouvé votre véritable identité !)

      Et puis, imaginez le désarroi de tous ces malheureux fouineurs de vies privées (j’en connais au moins un) auxquels nous retirons le pain de la bouche, le couvercle de la cocotte, les trous de la passoire, le couteau qui blesse…

      Allons courage les pseudos, soyons généreux, nommons-nous pour de vrai. Bravons les risques, nos propos n’en auront que plus de valeur aux yeux des lampes à huile !

      Signé :
      Plume Passiper du Quoncroi

      ***

          1. pfff…c’était rien finalement…

            Confucius a dit « le lièvre appartient à celui qui le prend »..

      1. @Plume Passiper du Quoncroi

        Noooon …. C’était donc vous ?
        C’est fou ce que ça change la vie de connaître l’identité de l’auteure de ces jolies lignes :°)

        Stanislas je ne vous savais pas teuton… J’ai trop de mal à vous tutoyer maintenant que vous êtes sorti de l’anonymat, finalement :
        « c’était mieux avant »😉

        1. « Elle avait de tout petits teutons, Valentine, Valentine, elle avait de tout petits teutons que je tâtais à tâton tontaine… »

  21. bonjour Lucno (ici ma rèp) je vais faire l’avocat de Denis R, moins pour le diablotin: la bank, et y glisser mon opinion (état d’âme)

    fait, plus vite que divers,
    – un journaliste indépendant, pigiste, aidé d’une taupe (source) dévoile l’existence d’une ‘bank’ œuvrant pour ses coreligionnaires,
    – en effet Clearstream (‘flux limpide’; de m’en inspirer?) est quasi inconnu, ses activités tel le blanchiment, du ‘grand’ public, probablement de politiques, dirigeants décideurs; pas grave, ..d’ailleurs certains la connaitrons car listés, aussi abusivement (Nikolya Bocsa, Villepin.. et le croc de boucher; aussi le droit de se marrer !)

    ‘on’ aime bien savoir ce qui se passe, hein, en gnl,
    certes (tu as raison) en quoi ça nous concerne (j’y reviendrai) pas plus pas moins que x scandale/occulte tels la dope du vélo, les commissions de l’armement et en foot, +détournement, etc.

    accréditer le journaleux discrédite le journaliste,
    (si-certain mérite) nous sommes (très) nbx à regretter la lente disparition du journalisme d’investigation, du verbe explorer (option: gratte & démange) aussi remplacée par celle du gossip (potins; le monde merveilleux! en yacht ou scooter, et belles pépées)
    yes, répondant au même dessein: la curiosité; le libre arbitre gère l’intérêt,
    on peut aussi regretter, reprocher la.. press cartel, corpo ou vendue aux pouvoirs, fayot/flatteuse,

    Denis R, bout de cv (aidé de wiki) aussi écrivain de ses ‘affaires’ bien sûr, alors éclectique car sur le foot et sur le cul, ..et déjà des procès ! quel appétit.. mais son hobby reste le crime financier, il y a pire comme idée fixe, fantaisie ! ..des plus cons.
    Il crée l « Appel de Genève » avec 7 magistrats anti corruption (volonté coopérative) lutter contre l’abus-excès Et délits, leurs conséquence sur les plus démunis (avis perso: balèze)
    il n’est pas anti capitaliste, le problème: la redistribution,

    humeur & affect, ..je sais que vous (je faillis dire « je ne sais pas vous ») disons de lancien à Claude (j’aime bien illustrer) être chiffonné, en tous cas de parti pris entre un-Gros et un-Petit,
    /qql disparité: qualité, fonction/propriété des protagonistes, moyen$, allure/posture, essence/nature! espèce, ..de cravate,
    et là nous côtoyons des proportions digne des émoluments (etc.) d’un banquier: astronomiques !
    oui Lucno, un x nbr de procès (une 60aine; gagnés !) ne calibre aucune valeur, -journalistique, enquête, propos, ..personnalité,
    ..quoique.. l’unanimité exprimée par ce corps de métier, qui possède aptitude et prédisposition d’en juger, soit une indication..

    je te l’accorde, ou plutôt je nuance sa « vanité »,
    du cran mais sans crânerie, de ses ‘aventures’, ni je doute de son courage, ténacité et persévérance (inconscience ?!) il a morflé !
    tu m’étonnes.. tout ou presque fut fait pour le décourager (Ouf! nous ne sommes pas en Russie) alors gageons que ce combat pour la cause (aïe) et position ‘sur les rotules’, lui mandate qql orgueil,

    c’est encore long ? je le crains.. diablotin !
    le Luxembourg veut devenir le pays à la meilleure condition de vie pour.. les animaux, Miaoow !
    vrai, mais hors sujet (ou clin d’œil à Ice qui m’a saqué une blague, car limite cynique ?)
    .. »monde feutré » c’est-y pas mignon, une traduction ?
    étouffé, opacité, ..planqué égale: « foutez-nous la paix sinon on vous envoie les trolls ! »
    un chasseur sachant chasser sans son chien, les lâche !
    vous pourrir la journée Et votre existence !

    faut les comprendre: ils « s’occupent » et de tèèèllement de pognon, dont le nôtre ! ..mes 2% d’intérêt, pas-épais mais supérieurs à celui pour un ballon ou un vélo (pas toi Lucno; zen)
    ils (les)comptent, ni les rendent, ..pas cool,
    qu’importe si qql crise éco (pardon récession) chôme ou insécurité de l’emploi, heures supp ou dimanche pas à la casa alors celle de la prison ? « connais pas ! » ainsi la manif, la grève, ou caisse de retraite.. ahahah.. !
    le monde de bonnards arrangements entre aminches,

    dévoiler leur l’identité.. qué inconvénients (?) ils ne sont pas anonymes (Juan) alors de se poser en victimes.. pauvres chéris, et poltron ne suffit pas (Hélène) si/puisque ‘trop ce n’est pas assez’,
    (et) sentiment-de passe droit (Juan) je disais impunité,
    Rappel, si par ex. t’as mal lu lancien, car son interprétation est claire « grosse merde je t’encule, ta mère et ta famille » en option « je te tue », ..et là tu te sens mieux..
    pas moi, ..ne serait-ce de l’écrire,
    vous n’aimeriez pas le calmer ?! coercition, /porter plainte,

    zou, ranger mes billes, pas glop la fin du (long) post.. bahh,
    – pas-anonyme serait, rendrait moins libre ? (#discret, peinard)
    ah bon.. je pense tjs pareil, mais ouais un malveillant (troll c’est ça..) aura intérêt, ou plutôt la lâcheté ‘libèré’, protège et prospère sa saillie ! sinon, même avec un pseudo et anonymat fort Knox, je parlerais de quoi, de cul de came de gun.. ? non, tjs pas; pourtant la passoire la pudeur et sans haine, laisse passer les odeurs ! pis le reste on s’en tape, ..zou !

Les commentaires sont fermés.